Sommet de l’UA: les gros dossiers préparés en Conseil des ministres

10

Sommet de l’UA: les gros dossiers préparés en Conseil des ministresDepuis le début de la semaine, ce sont les ministres des Affaires étrangères des pays de l’UA qui se réunissent. Ils ont eu trois jours pour préparer la réunion des chefs d’Etat. Trois jours, car l’agenda était particulière chargé. L’agenda du Conseil des ministres en soi, mais aussi toutes les réunions en parallèle qui mobilisaient bon nombre de délégations.

Préparation des gros dossiers

Il y avait le rapport de la présidente de la commission et des commissaires, ce qui est assez traditionnel, mais aussi l’agenda 2063 – un gros morceau – sur les objectifs que se fixe l’Union africaine d’ici au centenaire de la création de l’Organisation de l’Union africaine (OUA).

Il y a une feuille de route axée sur le renforcement de l’intégration continentale. Cela va de la réalisation de certaines infrastructures à la place des femmes dans la politique. « L’autonomisation des femmes et le développement », est d’ailleurs le thème de ce sommet.

Sur la table également, l’adoption des conclusions du rapport Obasanjo, un rapport vieux de trois ans déjà qui explorait de nouvelles possibilités de financements alternatifs pour l’Union africaine. Pour l’instant, seuls 40 % du budget de l’UA provient des cotisations des Etats membres. L’organisation panafricaine manque cruellement de moyens.

Autre gros sujet, celui des élections dans les différentes instances de l’Union qui accueillera le prochain sommet après désistement du Tchad.

D’autres sujets comme celui concernant le rapport de l’Afrique et ses chefs d’Etat à la Cour pénale internationale (CPI) n’ont été abordés que tard dans la nuit de mardi à mercredi. Beaucoup de ministres étaient absents, mais un projet de résolution va pourtant être proposé au vote encore ce soir. D’abord selon ce projet, il sera demandé à tous les Etats membres de ratifier le protocole instaurant la Cour africaine de justice. Cette Cour existe et fonctionne déjà à Arusha, mais n’a que peu de visibilité et de moyens pour le moment. L’idée, ce serait de juger sur le continent les crimes les plus graves et de ne pas les laisser à la seule CPI.

Autre proposition, selon la ministre kényane des Affaires étrangères, celle d’appeler les Etats membres à ne pas tenter d’arrêter tous les chefs d’Etat ou de gouvernement en exercice poursuivis par la CPI. Il s’agit là d’une conséquence logique de la position de l’Union africaine édictée en octobre 2013 et affirmant que la CPI ne pouvait tout simplement pas poursuivre ces chefs d’Etat. Une position qui avait fait hurler les organisations de défense des droits de l’homme. Par ailleurs, si cette résolution est adoptée ce mercredi soir, les ministres de l’Union africaine pourraient féliciter le président kényan, Uhuru Kenyatta, pour ne pas s’être présenté à la CPI, comme chef d’Etat mais comme simple citoyen. Il avait, à l’époque, transféré ses pouvoirs à son vice-président.

Boko Haram et les massacres dans la région de Baga

 

…..…….Lire la suite sur rfi.fr

PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. L’UA doit se preocuper plus sur la divison de l’afrique et inviter tous les pays a y etre membre actif .
    L’europe defend c’est interet visa a vis de l’amerique et de la chine et de la russie .Nous on se fit sur l’europe pour avancer .je pense que chaque entite doit etre independante et defendre ces interets au survu de sa populaton et de son bien etre.
    Nous avons tout tout en afrique .L’afrique doit chercher un role de leadership dans le monde ,non pas etre a la traine .
    Quant on plus unis ca va faire mal comme les etats unis .
    Au moins avoir une politique d’energie commune .

  2. KOUYATE
    « L’ALGERIE EST UN ETAT VOYOU »

    Bien sûr… Mais comme on a déjà dit ça tour à tour
    du Burkina,
    de la France,
    de la Mauritanie,
    de la CEDEAO,
    de l’Italie,
    de la Suisse,
    des Pays-bas,

    la liste des « états voyous » commence à être longue chez nous!… Très longue!… En fait, on est constamment en train de faire appel aux uns et autres dans une crise qui pourtant NOUS intéresse et NOUS concerne au 1er plan, mais on EXIGE que tous ceux qu’on implique dans cette crise aient EXCLUSIVEMENT les mêmes vues et les mêmes INTERETS que nous, sans quoi on les classe d’office dans la catégorie des voyous, des comploteurs anti-Mali, des ceci, des cela…

    Et nous dans tout ça, on se classe nous-mêmes d’office dans la catégorie des VICTIMES de… ou de… ou encore de…

    Commençons par gérer NOUS MEMES notre propre crise et notre propre rebellion Touareg (comme le Niger gère la sienne sans constamment pleurnicher et accuser les uns et les autres! 🙄 ), et on n’aura plus à être « victimes » de qui que ce soit! 👿

    • 💡 Maliweb devrait prevoir un bouton « J’AIME » pour les commentaires qu’on approuve.

  3. Mis en page de cette façon, j’ai d’abord cru au 1er coup d’oeil que Maliweb nous avait publié un article signé de…. Boko Haram! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

    Ca surprend… :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  4. TOUT LA CRISE DU NORD DU MALI C’EST L’ALGERIE AVEC SES PROBLEMES D’ISLAMISTES.
    L’ALGERIE EST UN ETAT VOYOU
    ELLE VEUT DISSIPER SES PROPRES PROBLEMES EN CREANT DE TOUTES PIECES LES REBELLIONS AU NORD DU MALI.
    SON PROBLEME DE LEADERSHIP AVEC LE MAROC EST LA POUR TEMOIGNER QUE L’ALGERIE EST UN PAYS BANDIT ELLE A CREE DE TOUTES PIECES LE PROBLEME DU SAHARA OCCIDENTAL.
    AUJOURD’HUI ON DEMANDE A L’ONU D’INTERVENIR MILITAIRE EN LIBYE POUR COUPER LA RETRAITE DES REBELLES DU NORD MALI L’ALGERIE PROPOSE LE DIALOGUE POLITIQUE INTER LIBYENS .
    SI LES PAYS TELS QUE LE MALI LE NIGER LE TCHAD LE BURKINA LE NIGERIA ET LA MAURITANIE RISQUENT DE CONNAITRENT DE SERIEUX CRISES INTERMES QUI VONT SE PROPAGER A TOUTE L’AFRIQUE.
    IL FAUT SE MEFIER DE L’ALGERIE ET DE SES DIRIGEANTS ACTUELS.

    • “TOUT LA CRISE DU NORD DU MALI C’EST L’ALGERIE AVEC SES PROBLEMES D’ISLAMISTES.
      L’ALGERIE EST UN ETAT VOYOU”

      Est-ce de la faute de l’algerie, si nos politichiens ont detruit notre armee: pas d’entrainement-pas d’armes-pas d’equipement?

      Est-ce la faute de l’algerie, si nous avons enleve l’armee sur les 2/3 du territoire?

      Est-ce la faute de l’algerie si nos generaux a 2 balles preferent les salons climatises de Bamako, avec leurs 2-3 femmes et les comcubines qui tournent autour?

      Est-ce la faute de l’algerie si nos generaux ont consenter les bases militaires entre Bamako et Kati, alors que notre point faible est et restera toujorus le nord?

      Est-ce la faute de l’algerie si nous avons laisse des barbus s’installes petit a petit dans notre pays sans papiers ni rien?

      Est-ce la faute de l’algerie si nous avons laisse rentrer dans le pays les touaregs libyens armes jusqu’aux dents?

      Est-ce la faute de l’algerie si nos politichiens detestent le peuple malien jusqu’a le laisser dans la poussiere, la salete, les canivaux a ciel ouvert…?

      NON NON NON NON NON NON NON

      FOUTEZ LA PAIX A L’ALGERIE!

      Arretez de vous comporter en negre soumis, esclave, suiveur, toujours derriere les autres!

      ET PRENEZ-VOUS EN MAINS!

      • Koro-tout-mou

        Rien à dire!
        Rien à REDIRE ou à ajouter en tout cas!…

        Le jour où on se mettra NOUS MEMES au boulot pour régler NOS problèmes, sans attendre systématiquement TOUT des autres, il fera jour! 🙄 🙄

        Mais jusqu’ici, non seulement on attend toujours TOUT des autres, mais on se permet en plus de les pointer du doigt comme coupables systématiques de TOUS NOS PROBLEMES! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

        Ce comportement de l’éternel pleurnichard “victime de…” est INSUPPORTABLE! 👿 👿 👿 👿

        • Ton post est juste!

          PS: nos dirigeants (ibk, alpha, att, sidibe, cisse…) ne sont absolument pas a la hauteur. Une grande majorite de nos compatriotes ne voient pas cela. Alors ils preferent accuser les pays etrangers: france, mauritania, Suisse… Or tous ces pays ne font que defendre leurs interets.
          Personnellement, je n’entends rien de la france. Elle n’a pas
          develope l’ile de Corse, alors ce n’est pas avec son soit-disant aide au developpement, que le Mali ou le Senegal va se developper.
          Cette aide dont l’argent est puise, dans les comptes d’operations ouvert a la banque de france, par les pays de la zone franc, pour soutenir le franc des colonies francaises d’afrique. Si bien qu;aujourd’hui aucun pays africain de cette zone, cette soumission monetaire, ne sait exactement la somme qu’il a mise la-dans.

Comments are closed.