Aéroport international du Mali : Des syndicalistes divisés au sujet de la grève

2
aéroport Bamako Senou
aéroport Bamako Senou

Quand on veut abattre son chien, on l’accuse de rage. Cette assertion peut très bien illustrer la situation qui se présente actuellement à la direction des Aéroports du Mali où un groupuscule s’agite pour instaurer le désordre.

C’est bien le cas d’une partie des travailleurs regroupés au sein du Syndicat affilié à la confédération Syndicale des Travailleurs du Mali (CSTM) dirigée par, M. Amadou Amion Guindo. Et la majorité des agents de ce service se réclament du syndicat affilié à l’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM) considérée comme la plus grande centrale syndicale du pays. De quoi s’agit-il ?

Dans notre quête de la vérité sur la situation qui prévaut dans ce service avec la menace de grève brandie par les syndicalistes en colère, une voix bien indiquée nous apprend que cette grève si elle venait a être mise en exécution n’aura aucun effet dans le service où les travailleurs restent souder  derrière le secrétaire Général, M. Amadou Dansoko. Ce dernier que nous avons rencontré a bien voulu apporter des éclairages sur ce qui se passe. «Le syndicat majoritaire UNTM des Aéroports du Mali n’est pas concerné par les journées de grève du 26 et 27 Août 2015, organisées par la CSTM », nous  a confié, M. Amadou Dansoko. Il a profité de cette occasion pour    inviter les militants à se présenter à leur lieu de service aujourd’hui 26 Août 2015. Mieux, le secrétaire général Dansoko s’inscrit en faux contre les déclarations de ses collègues qui sont  dans la logique d’une grève de 48 heures. Selon lui, il s’agit d’une action de syndicalistes qui n’ont pas apprécié la décision de leur affectation à d’autres postes. A en croire le secrétaire général Dansoko,  les arguments de la minorité ne tiennent  pas la route quand on sait que la formation ou le recyclage des travailleurs des Aéroports du Mali a toujours été une préoccupation constante de la direction avec à sa tête le colonel Daouda Dembélé. Dans ces conditions, le syndicat majoritaire soucieux de l’avenir du personnel, n’adhère pas à la décision des camarades de la CSTM qui ont déposé leur préavis de grève de 48 heures, précise, M. Dansoko.untm-aeroport

La liste des récriminations du syndicat minoritaire contre le patron des Aéroports du Mali prouve à suffisance qu’il s’agit d’un acharnement contre une personnalité dont le mérite n’a jamais souffert l’ombre d’un doute. Cette attitude démontre aussi le manque de sérieux des responsables syndicaux qui se barricadent derrière leur statut pour vilipender un honnête chef de famille. C’est parce que le syndicat minoritaire n’est pas content du changement que le PDG veut offrir aux Aéroports du Mali qu’il fabrique toute une montagne de mensonges pour accabler le patron des Aéroports dont les actions d’éclat crèvent pourtant les yeux de tous les usagers des  Aéroports du Mali. “ Tout ce que le syndicat minoritaire dit sur le PDG n’est que affabulation“, estime  un autre agent qui se démarque de la position des partisans de la grève qui sans nul doute n’aura aucun effet selon des observateurs bien au courant de ce qui se passe dans l’ombre au niveau de ce service très sensible pour amener les hautes autorités à travers le Ministre de l’équipement et des transports à ne pas accepter le moindre désordre susceptible de créer des désagréments au niveau de ce service.

Selon des travailleurs qui désapprouvent  le comportement du syndicat minoritaire, le bon sens devrait amener ce syndicat à la retenue au regard des efforts qui ont été accomplis sous la direction du colonel Daouda Dembélé. “Peut être que certains sont jaloux des succès du PDG des Aéroports du Mali qu’ils demandent son départ “ s’interroge le syndicat majoritaire qui invite les travailleurs à ne pas se laisser trimballer par des individus qui sont simplement préoccupés par leur confort personnel. L’échec ou la réussite de cette grève nous édifiera sur le poids réel de ce syndicat affilié à la CSTM. Mais déjà, il ya des indices qui prouvent à tout point de vue que cette grève est vouée à l’échec. Toute chose qui pourra discréditer les principaux auteurs.

A suivre

ACS

 

 

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Amadou Dansogo dit baba depuis tout petit tu es connus pour diviser les gens tu n’as pas encore changé bien que tu fais parti des vieux aujourd’hui aux aéroports du Mali tu continue de plus belle à diviser à menacer la Direction à faire du trafic d’influence à désunir et désintégrer la famille aéroport.
    Cette famille aéroport va subsister n’en déplaise aux gens carrent et très mal intentionné comme toi.
    Tu sera bientôt démasquer.
    Ce n’est pas de cette manière que tu va persister à occuper tes deux postes de Direction (Directeur Qualité et Directeur Sûreté) et en même temps sécrétaire général du comité UNTM et Réprésentant des travailleurs au Conseil d’Administration.
    Si ce sont des doléances bidon comme tu prétend pourquoi on apprend que les négociations ont abouti 15 points d’accord sur 20 un accord partiel 4 désaccords. Les travailleurs vienne de remporter l’une des plus belles victoires aux aéroports du Mali.
    De grâce défend les travailleurs tes camarades responsables de la CSTM et aéroports du Mali sortira grandi
    L’homme à plusieurs tetes tellement que tu est loin des travailleurs tu ne sais même pas que le mot d’ordre de grève a été levé.

  2. Monsieur le journaliste, prenez le soin en toute déontologie d’approcher les responsables du Comité Syndical “CSTM” pour obtenir les revendications légitimes des travailleurs.
    Ce n’est pas en proférant des insultes que vous allez exercer correctement votre métier.
    Quant à Monsieur Dansoko Secrétaire Général du comité “UNTM” , il est dans son rôle de défendre la Direction car il faudrait bien qu’il mérite sa Voiture de Service “sans affectation officielle depuis des années” et sa Prime de Monture Personnelle indûment obtenues également depuis des années.

    Au sein des “Aéroports Du Mali”, nous savons qui est qui , et qui est capable de quoi.

    A bon entendeur salut.

Comments are closed.