Bank Of Africa : Les agents en colère

Pour exiger l’amélioration des conditions de travail et de vie, le comité syndical de la Bank of Africa Mali a entamé hier un sit-in de trois jours. Les agents réclament l’augmentation des salaires et des primes, l’application des articles 31, 41 et 47 de la convention collective des banques et établissements financiers du Mali, etc. Les manifestants menacent de grever si le sit-in n’a pas d’effet escompté sur les 12 points.

 

Après l’échec de toutes tentatives en vue de trouver à l’amiable une solution à leurs doléances, les agents de la Bank of Africa sont passé à l’offensive mercredi 2 mars pour avoir gain de cause. Le comité syndical a décidé d’observer un sit-in jusqu’au 4 mars. Il a 12 points de revendications.

Les agents, selon Daouda Sow, secrétaire général du comité syndical, exigent l’application du règlement intérieur de l’institution, un plan de carrière, la signature de la décision de nomination de la directrice des opérations, la nomination du directeur des grandes entreprises, l’application des articles 31, 41 et 47 de la convention collective des banques et établissements financiers du Mali. De même, les manifestants exigent l’augmentation de 70 % de la prime de caisse, l’augmentation de 60 % du salaire (excepté salaire de base), l’augmentation de 60 % du barème des frais de mission mensuelle, etc.

“Nous avons dĂ©cidĂ© trois jours de sit-in pour ce mercredi, ce jeudi et ce vendredi. Nous allons dĂ©poser un prĂ©avis de grève au cas oĂą le sit-in ne produit pas les effets escomptĂ©s”, a prĂ©venu M. Sow. Pour ce premier jour de manifestation, le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du comitĂ© syndical s’est rĂ©joui de sa rĂ©ussite.

“Ça Ă©tĂ© une rĂ©ussite totale, de Kayes Ă  Gao, tous nos bureaux ont observĂ© le sit-in”, s’est-il fĂ©licitĂ©. Pour faire aboutir les points de revendication sur la table de nĂ©gociation, les agents de la BOA bĂ©nĂ©ficient le soutien du Syndicat national des banques et Ă©tablissements financiers (Synabef) et l’ensemble des agents des banques du Mali.

“Aucune division ne peut avoir une place au sein des banques. C’est ne plus possible. C’est la solidaritĂ© dans l’action. Rien ne pourra diviser les employĂ©s des banques au Mali. Nous accompagnons les agents de la BOA dans leur combat jusqu’à la satisfaction totale de leurs dolĂ©ances”, a assurĂ© Hamadoun Bah, secrĂ©taire administratif du Synabef, qui Ă©tait sur place.

A noter que la manifestation se tient de 7 h Ă  9 h.

Maliki Diallo

PARTAGER