Effort de guerre : UNTM, SAM, SYNAC, SYLMAT proposent un prélèvement de 5% sur les salaires à compter d’avril 2013

12

Conformément à l’appel lancé par le chef de l’Etat dans le cadre des contributions à l’armée malienne, quatre syndicats et pas des moindres viennent de décider du prélèvement de 5% sur le salaire de leurs militants à compter du mois d’avril 2013.

Siaka Diakite
Siaka Diakite

Il s’agit de l’union nationale des travailleurs du Mali(UNTM), du syndicat autonome de la magistrature (SAM), du syndicat autonome des administrateurs civils (SYNAC) et du syndicat libre des travailleurs du ministère de l’administration territoriale (SYLMAT). Réunis dans un cadre de concertation, les quatre syndicats ont aussi invité leurs militants à se mobiliser pour le don de sang aux troupes engagées sur le front chaque fois que les circonstances l’exigent.

Aussi, au niveau des entreprises et sociétés de la place des dispositions sont prises pour qu’un fonds puisse être rapidement mobilisé en guise de contribution à l’effort de guerre.

Les quatre syndicats réunis en session extraordinaire, conformément à la volonté qu’ils ont exprimé le 23 août 2012 de se concerter périodiquement sur toutes les questions d’intérêt national et dans la perspective de mieux protéger les intérêts de leurs mandants ont salué la France pour son intervention courageuse. Les pays de la CEDEAO ainsi que le Tchad qui accompagnent l’armée malienne ont aussi été salués.

Notons qu’auparavant, le cadre de concertation a enregistré en son sein  l’adhésion du syndicat libre des travailleurs du ministère de l’administration territoriale. Portant ainsi à quatre le nombre des syndicats membres.

 La bourse du travail a servi de cadre à cette cérémonie. C’était en présence du Secrétaire général de l’UNTM Siaka Diakité entouré de ses camarades Issa Traoré du SAM, Gaoussou Coulibaly du SYNAC et Olivier Traoré du SYLMAT.

Abdoulaye DIARRA

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. Pauvre Mali! Que cherchent ces sangsues sur la tête des travailleurs maliens? Kel sacrifice déjà d’accepter de travailler pour le Mali? Nous (groupe de patriotes qui ne tardera à se signaler)ne donnerons le pikini pour la vaillante armée non pas parce que nous ne les aimons pas, mais plutôt parceque nous pensons que les officiers félons, les présidents de conseil d’administration des structueuse laitières et aussi les ministres presents et passés, les maires spéculateurs fonciers, demander aux enfants qui ont hérité des structures, entreprises du Mali de Modibo Kéita bradées pendant leur règne democratique de descendre dans leurs cavernes d’aly baba pour sacrifier ne serait ce ke le millième de leurs butins accumulés pendant les 20 ans de démon!cratie. Prenez l’exemple sur les ministre de Papa Hollande le sauveur. Vous achetiez tellement d’armes sur le budget de la defense pour eux que la France en gardait pour vous sachant que vous braderz votre pays.
    Fuck! A mafo warri oh!…….

  2. Messieurs les syndicaliste,
    Pensez vous que vous êtes plus citoyen que moi.
    Savez vous ce que je fait et continue de faire pour mon pays, le Mali ?

    Surement non – alors si cest pour de la mégalomanie et autre forme de clientélisme ou pour faire le fac-toton, veuillez ne pas toucher à mon salaire.

    Pour montrer qu’on est compétent et qu’on a l’amour de son pays est ce nécessaire de vouloir forcer les autres à concourir à vos ambitions : vous avez des millions ayez le courage de faire un don discret sans crier sur tous les toits ce que vous avez donné au lieu de pauser des actes juste pour paraitre à la télé ou dans les journaux. Je ne participe pas à ces initiative qui manquent de sincérité.

  3. plus 10% sur le prix du gaz; plus 10% sur les prix des denrées de premières nécessites plus 7% sur le prix de l’électricité.-5% sur les salaires; jamais de + SUR LES SALAIRES.

  4. Chiaka, chacun a contribué à cet effort de guerre à sa manière. Mon salaire ne t’appartiens pas. Tu n’as aucun droit la dessus! Ok!

  5. Souvent j’ai du mal à comprendre le raisonnement de certains. Depuis l’appel du Président à la contribution pour effort de guerre. Pourquoi, le gouvernement qui en disposent tellement n’a pas décidé de renonncer à verser le salaire de ministres. Eviter de faire de nomination interminable qui engendre plus de dépense. Ces ministres, députés, politiciens peuvent bien faire ça pour ce Mali. Les pauvre contribuent déjà à travers le quotidien familial qui, malgré sa cherté, est assuré.

  6. parce que lui il vie sans son salaire,les pauvres ont trop soufferts dans ce pauvre pays a travers ses maudits dirigeants s’il veut être digne il ne se reste de laisser son salaire du Conseil Économique Social et Culturel pour vivre avec son salaire de fonctionnaire sale maudit

  7. Non Siaka le salaire est sacré et inviolable. Et puis nous avions dejà contribué. De grace il faut que ca soit volontaire mais pas comme tu l’as dejà fait avec l’assurance Maladie obligatoire.
    D’ailleurs n’est il pas mieux et opportun de demissionner de cette untm?

  8. 😈 😈 😈 Les povres chefs de famille ont vu les depenses triplée à cose de cette crise. Et maintenant on veut leur en coupé encore un peu ❗ ❗ ❗ Hé, dites au plus riche (ki se sont b1 sucré de 1990 à maintenant) de payer. Les chinois et libannais ki se sucre ossi doivent payer 😀 😀 😀

  9. ne touche pas à mon salaire. j’ai participé à l’effort de guerre au niveau de la mosquée, au niveau de nos organisation et quoi encore. ce Monsieur doit savoir que le salaire d’un fonctionnaire est sacré.QUE VEUT DIAKITE APRES L ‘amo C’EST EFFORT DE GUERRE ?ET APRES????

  10. Effort de guerre d’accord, mais que l’Etat joue son rôle et que ceux qui ont plus donnent l’exemple. Les ministres pourraient renoncer à un mois de salaire, les députés doivent en faire autant. Au lieu de ça, on veut prendre des pauvres le peu qui leur reste en jouant avec leur patriotisme. Dans un pays organisé avec un gouvernement et dirigeants soucieux on prendra pas la décision d’augmenter l’électricité, le gaz combustible et la distribution d’eau potable. Que les partis politiques et lesdits syndicats renoncent à la subvention que l’Etat devaient les accorder. C’est facile de demander aux autres de payer et oublier soi même. C’est toujours comme ça au Mali. Nous payons des gens pour assurer notre sécurité et ces gens s’arrangent à ne rien faire lorsqu’on a besoin d’eux. Nous payons des politiciens pour prendre de bonne décision, mais que nenni.

Comments are closed.