Grogne syndicale à la SOTELMA: Le Secrétaire Général jette l’éponge

0
Depuis un certain temps le secrétaire général de la section syndicale de la Sotelma, Youssouf Sangaré, était dans le collimateur des travailleurs. Il est accusé d’avoir la mèche avec la direction générale, surtout avec le cumul de fonctions. C’est contre toute attente qu’il a démissionné de toutes ses responsabilités le vendredi 18 août 2006 certainement au grand bonheur des travailleurs.
            Décidément au Mali, on aura tout vu et tout entendu. Tenez-vous bien ! Avant la démission de Youssouf Sangaré la semaine passée, il assumait au sein de la Société des télécommunications du Mali, dite société citoyenne, de multiples fonctions. Il était le Secrétaire général du syndicat, le chef du service réflexion stratégique (SRS) avec rang de Directeur, le représentant du personnel dans le conseil d’administration et le représentant des travailleurs dans le groupe technique d’appui à la privatisation.
            La question qui brûlait les lèvres était de savoir qu’avec le cumul de ses fonctions comment il pouvait défendre les intérêts moraux et matériels des travailleurs ? Pour que la société puisse faire face à la concurrence et la privatisation. En réalité, il était juge et partie. C’est pourquoi, les travailleurs n’étaient pas rassurés avec lui avec sa nomination à des postes de responsabilité. Il n’a pas voulu faire son choix au moment opportun.
            Acculé par les travailleurs, M. Youssouf Sangaré a été contraint de rendre le tablier le 18 août 2006. Sa démission a été un ouf de soulagement chez les travailleurs de la société tellement il demeurait un verrou pour la satisfaction de leurs revendications.
            Il faut noter qu’il a adressé deux correspondances, l’une au PDG de la Sotelma et l’autre au Secrétaire général adjoint du syndicat du Syntel. Dans sa lettre no 029/SRS/Sotelma/2006 adressée au PDG, il dira ceci pour motiver sa décision. « Mais la fixation faite par une minorité de personnes autour de ma participation au staff directionnel a vite fait d’empester l’atmosphère de l’entreprise. Aujourd’hui pour que la Sotelma regagne la sérénité et la paix, je vous demande d’accepter mon remplacement au niveau du SRS. De la même manière je vais prendre mes distances par rapport aux instances du syndicat. J’espère que cela fera revenir le calme dans la famille Sotelma». L’objet de cette correspondance est une demande de mise à disposition de la DRH.
            Mais il n’avance rien comme motif de démission dans sa lettre adressée au syndicat. Sauf qu’il parle de la paix dans la famille Sotelma.
            Dans tous les cas, les commentaires vont bon train et continueront, à n’en pas douter, sur cette démission du secrétaire général. La question qui se pose maintenant est de savoir pourquoi il a démissionné de toutes ces fonctions ?
            En entendant, l’Etat doit comprendre qu’il (Etat) est le seul comptable de tout échec de la Sotelma dans sa prestation. D’autant plus que c’est une société d’Etat, pour cela, elle doit bénéficier de toutes les faveurs et les facilités du pouvoir afin de faire face à ses missions citoyennes. A suivre  

Ahmadou MAIGA

Lettre de démission

Au camarade Secrétaire Général Adjoint du SYNTEL Camarade,

            Je suis peiné de devoir prendre la décision ultime de me dessaisir de mes lourdes mais combien exaltantes tâches syndicales. J’en suis arrivé à ce choix par un concours de circonstances malheureuses. Je sais que ma décision va surprendre beaucoup de personnes et qu’elle va décevoir un certain nombres de gens. A ces derniers je présente mes excuses les plus sincères. Je voudrais qu’ils comprennent que nul n’est indispensable et que la Sotelma recèle de femmes et d’hommes capables de faire le travail syndical mieux que moi. Mais on ne les découvrirait jamais si je n’accepte pas de m’effacer.

            Je voudrais remercier tous les travailleurs parce que les quelques succès qu’on a eus dans les batailles menées auprès de la direction de la Sotelma et/ ou du département, sont le résultat d’un travail synergique de l’ensemble des travailleurs. Aucun mérite particulier ou individuel ne saurait être mis en avant. Permettez moi de remercier l’ensemble du bureau de la section syndicale pour la confiance placée en moi et pour avoir travaillé à mes côtés pour l’atteinte des attentes des travailleurs de la Sotelma. Je remercie aussi le SYNAPOSTEL et l’UNTM pour leur soutien sans faille dans la quête de nos aspirations les plus légitimes. Je remercie les différentes PDG pour avoir jouer le jeu, il est vrai, de la rigueur dans les négociations mais aussi celui de la transparence, de l’intégrité morale, de la loyauté, du respect de la chose sociale et de la clairvoyance. Mes remerciements vont enfin à son  excellence le ministre de la Communication et des Nouvelles technologies, pour son écoute attentive, son respect de la chose publique et ses conseils d’aîné.

            Je vous demande d’accepter de me dessaisir de mes fonctions syndicales au niveau de la section et du comité de la direction générale pour que la paix revienne dans la famille Sotelma. Je vais tout autant demander au PDG de  me faire remplacer dans les autres instances liées au syndicat comme le conseil d’administration et le GTA.

            La Sotelma n’a pas besoin d’une guerre en interne en cette période intensément concurrentielle. Nous avons besoin de mettre notre énergie dans autre chose que dans des considérations crypto personnelles.

            Je resterais disponible pour aider les travailleurs en tous lieux et en toutes circonstance.

Bamako, le vendredi 18/08/06

Youssouf Sangaré

PARTAGER