Insatisfaite du gouvernement : La CSTM a marché et condamné l’attitude du Gouvernement

53
Insatisfaite du gouvernement : La CSTM a marché et condamné l’attitude du Gouvernement

La confédération syndicale des Travailleurs du Mali, avec Hamadoun Amion Guindo en tête, a marché ce jeudi 21 avril 2016 à Bamako. De la place de la liberté à la place de l’Indépendance en passant par la bourse du Travail, des dizaines de manifestants dont des associations comme ‘’Antôrôla’’, ‘’Ras-le-bol’’ et ‘’Réveil citoyen’’, ont exprimé leur mécontentement face à la situation du pays.

Bamako-21/04/2016- A en croire le secrétaire général de la centrale syndicale, il s’agit pour eux, de protester contre ce qu’ils appellent les dérives du pouvoir actuel. Entre autres, il cite « le mépris du gouvernement dans le traitement du cahier de doléances de la CSTM ; les mauvaises conditions de vie et de travail des masses laborieuses ;  le non-respect des engagements pris par l’Etat, les multiples violations des lois, des droits humains, des libertés individuelles et collectives et des conventions internationales ratifiées par le Mali ».

A cela, Guindo ajoute l’état de dégradation de la situation scolaire et sanitaire, l’accaparement des terres et l’expropriation des paysans de leurs champs et même parfois de leurs villages…

C’est donc, face à tous ces manquements que la CSTM dit réaffirmer son attachement à l’unité nationale, à la forme laïque et républicaine du Mali, tout en plaçant la marche du jeudi comme étant le début d’une série d’activités devant mener au changement attendu par les Malis, explique Hamadoun Amion Guindo.

S’il est bien de son rôle de syndicaliste de protester contre les doléances plus haut citées, d’autres jeunes venus pour constater la marche, voient mal l’attitude de la CSTM qui a voulu coûte que coûte amener les Maliens dans la rue alors que le pays se trouve dans une situation sécuritaire assez difficile.

Au-delà de la maladie du Président de la République qui a poussé même l’opposition à reporter sa marche prévue le 23 du même mois, certains observateurs déplorent voir la CSTM jouer le rôle de l’opposition sans cette dernière. Car, regrette, cet interlocuteur surexcité  devant la place de l’Indépendance.

«Protester pour améliorer les conditions de vie des travailleurs est bel et bien le rôle d’un syndicat, mais aller jusqu’à dénoncer des actes comme la gabegie, la corruption, le népotisme et le clientélisme ne revient par contre pas à un syndicaliste, ça sent de la politique et l’anarchie». Ce qui, selon des témoins, a fait que la marche n’a pas été strictement suivie par beaucoup de travailleurs maliens craignant un autre basculement du pays dans la terreur.

Issiaka M Tamboura (maliweb.net)

PARTAGER

53 COMMENTAIRES

  1. Dans toutes choses il faut mesurer le pour, le contre et le degré de murissement de la situation. Il manque à Guindo ce tact que chaque bon leader doit avoir. Guindo fait un travail que chaque malien doit normalement apprécier avec rigueur, mais il faut qu’il prenne la température de ses militants. Toutes les revendications sont normales et correctes et il fait un travail digne et exaltant. Qu’Allah le tout puissant aide et protège notre très cher Mali au bord du précipice.
    NB: L’émiettement du monde du syndicat au Mali est une erreur incommensurable de la part des leaders qui dirigent ces syndicats. Avec le morcellement d’une telle entité, rien comme lutte ne peut aboutir.

  2. Je pense que l’échec total de cette marche de Guindo sera une leçon pour les opposants qui voulaient marcher après la guérison du président.
    Ils doivent comprendre que les maliens ont d’autres chats à fouetter que de se laisser manipuler pas des personnes qui sont contre les intérêts de notre cher pays.

  3. Cette marche ne pouvais pas marcher pour la simple raison que les maliens connaissent très bien Amion Guindo pour avoir soutenu le putsch de Sanogo et participé au massacre des bérets rouges.
    Pour toutes ces raisons,il perdu la confiance des maliens…

  4. Moi je sais que personne d’autre ne pouvait être présent à cette marche si ce n’est cet affamé de Tamboura qui cherche à se faire remarquer pour avoir un peu à manger.
    Pitié pour lui et son Guindo Amion.

  5. Cette marche a été un véritable échec car les maliens ont refusé de sortir.
    Dans tous les cas,les maliens ont compris depuis longtemps que ce Amion Guindo n’est plus crédible donc ils ne pouvaient que boycotter une marche organisée par ce imposteur…

  6. C’est vraiment à travers cet article de Tamboura le con que moi je su que ce 21 AVRIL il y a eu une marche à Bamako ici.
    Je sais qu’à travers cette marche Guindo a compris qu’aucun malien ne le suivra plus jamais dans sa bêtise.

  7. Ne nous mettons pas au travail au lieu de toujours parler de népotisme, de gabegie, de corruption et autres. C’est devenu votre chanson quand vous n’avez rien à dire dans ce pays. Le Mali ne tombera pas pour vos intérêts mesquins. Si cette marche est le début d’activités de ce genre; de jour en jour le nombre de personnes vont diminuer car ils se rendront à l’évidence.

  8. Pour une marche dite de la deuxième plus grande centrale syndicale du pays; on aurait pensé vraiment à une vraie marrée humaine. Mais force a été pour nous de constater que ce n’était un groupuscule qui pour certains ne savaient même pas pourquoi ils étaient allés à cette manifestation. C’est visiblement le signe de la manipulation.

  9. Le droit de revendications est un droit reconnu à tout travailleur. Il est tout à fait normal que les différents corps de métiers puissent réclamer des meilleurs conditions de vies mais avec la situation du pays; il faut que nous y allions avec la manière. On ne peut pas tout faire en même temps il faut qu’on puisse aider nos dirigeants à travailler dans le sens de notre bien-être!

    • Tout a fait Danielle pour revendiquer afin d’avoir des mellieurs conditions de vie pour le travailleur (euse) qui a de la difficulte a joindre les 2 bouts.
      Mais quand je vois le’etat et le gouvernement bousiller des centaines de millions de nos francs alors un fonctionnaire meurt de faim alors la, c’est grave.
      Ces chefs d’oppositions et de syndicats cameleons, vampires aussi n’en parlons pas.
      Mon soucis n’est pas ces vampires escrots mais le citoyen et la citoyenne a qui de la misere a vivre avec son salaire alors le prix de tout monte en fleche, cela n’est pas un probleme pour nos vampires.

  10. Quand on veut faire croire aux populations de ce pays que le pays est dans le gouffre; on aurait cru que 13 millions au moins sur les 16 allaient descendre dans la rue mais on constate que ce ne sont que à peine quelques personnes dénombrables au bout des doigts qui sont venus défendre leurs intérêts personnels. Amion tu es finis il y a longtemps.

  11. Issiaka tamboura mets mes commentaires là où tu veux. Ils attendront la modération dans ton an-us. 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

  12. Les revendications dans toutes institutions de la vie sociales sont aussi normales que nécessaires pour arriver à des innovations. Mais dans le cadre de notre pays; nous devons prendre en compte la situation politique et surtout sécuritaire du pays qui est assez difficile. On ne peut pas retirer à qui que ce soit le droit de manifester mais il faut que ce soit des manifestations d’une part” responsables” et “réfléchies”.
    Cette marche s’est bien passée et cela est mieux pour nous tous cependant quand on nous dit que c’est le début de plusieurs actions de ce genre; c’est que ces personnes ont d’autres objectifs que sont la déstabilisation du pays et ils payeront de leurs actes si jamais leurs actions créent le désordre dans ce pays.

  13. Avec le président IBK nous voyons que le pays est sur les rails et nous avançons dans le développement. La corruption a baissé et IBK parle du mérite, de compétence et de l’expérience.

  14. le gouvernement reste ses engagements il ne faut pas toujours mettre la faute sur le gouvernement que faisons nous pour aider le gouvernement dans ses actions sur le terrain. cette marche avait faire trop de bruit et Dieu merci que peu sont ceux qui ont cautionné.

  15. je pense que cela servira de leçon à ceux qui veulent marcher car le peuple malien est fatigué de mettre toujours le pays en retard. je salue le geste patriotique des maliens car bous sommes à la recherche de paix et ces marches ne sont pas soutenues.

  16. quelle honte j’oublie qu’au pays ici il y a des personnes qui n’ont pas honte. même pas plus de 40 personnes les maliens n’ont pas répondu à l’appel car ils ne veulent plus de désordre dans ce pays.

  17. Quelle ignominie 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    On se croirait dans une autre époque quand il s’agit de lire les frasques malicieuses de monsieur Tamboura. Ce journaliste bidon de Maliweb arrivera à me convaincre quand il dira un jour la vérité sur cette opposition aux nombreux plans machiavéliques :chuckle: :chuckle:

    Quand on lit cet article, on se rend juste compte qu’il déshabille Saint jean pour vêtir Saint Pierre. Mais ils oublient que tous deux sont des apôtre du Christ. (Simple Image ) 😆 😆

    En voulant nettoyer l’opposition pour saquer l’attitude de Guido, il n’a rien fait. Il faut les mettre dans le même sac. C’est à ce moment que tu seras crédible.

    Quelque chose me dit que Tamboura est le patron des perdrix :mrgreen: :mrgreen:

  18. Encore Amion et toujours Amion.Democratiquement battu au cours d’un congrès de l’UNTM il n’a eu d’autre recours que la scission de celle-ci en forgeant de toutevpièce une Centrale au nom des travailleurs dits Maliens.Le resultat est là en tenant à diviser les forces il ne cesse de s’humilier car se trompant de combat.Membre signataire de la convention de création de l’AMO en 2010 il se rebiffe au dernier moment parce que n’ayant pas obtenu une place de choix dans le conseil d’admnistration, mettant ainsi en doute le bien fondé de cette heureuse initiative.Si aujourd’hui encore il va au devant de l’humiliatiôn c’est parce qu’il pense que sa centrale peut autant faire que l’UNTM de 1991 dont les efforts sont connus pour l’édiîfication de la démocratie au Mali.Pauvre Amion i tè fara sa ka maloya dôni!

  19. La Marche était un regroupement des bandit. Ceux qui n’ont aucun etat d’âme. Svp, veuillez faire passer le message à Monsieur Tamboura. Nous avons repéré la subtilité dans son texte.

    Ce personnage au petit acabit croit qu’il va blanchir l’opposition des plaisantins aux yeux des maliens. L’opposition n’a pas annulé la marche du 23 Avril par compassion au président de la République, arrêtez de vous moquer des maliens.

    Cette opposition allait prendre la honte de sa vie, elle a vu la honte venir. Il a fallu que les pseudos intellectuels rappellent aux uns et aux autres que l’Etat d’urgence n’etait pas une mesure qui s’appliquait aux chiens, mais aux personnes et pour le bien de la Nation.

    Voici la raison pour laquelle les opposants fourou fourou n’ont plus amené les enfants d’autrui dans la rue.

  20. les bamakois ont vide’ les rues de la capitale parce qu’il y avait un CAMION QUI CIRCULAIT SANS CHAUFFEUR!!!!

  21. Il n’ y avait que 18 personnes a’ la marche. Isiaka Tamboura, ses 4 epouses, yugu et ses 12 enfants!!!!!!

    • Tamboura n’a pas de femme, il n’a pas encore d’argent. C’est pour quoi il vit comme un crève la faim.
      A la marche, il y avait, Guido et sa famille qui vivent dans une cours commune au quartier Niamakoro

  22. La CSTM qui se veut d’être une entité exemplaire vient de montrer au Maliens qu’elle a sa tête un véritable guignol, comme il en existe sur Canal + horizon.
    Pour avoir organisé cette marche dans quelle on pouvait remarquer la présence des handicapés intellectuels et les enfants de rue qui se sont invités à la plaisanterie au vu de leurs emploi du temps libre.
    Monsieur Guindo vient de confirmer à sa manière la citation africaine qui affirme mordicus que « LE CHIEN NE CHANGE PAS SA MANIERE DE S’ASSEOIR »
    C’était mal connaitre l’homme, lui qui avait soutenu le coup d’Etat de Sanogo, il a participé aux yeux de tous à la tuerie des compatriotes, pour la simple raison qu’ils étaient des bérets rouges.

    Aujourd’hui il veut s’ériger un statut de donneur de leçon, et ils croyaient que les maliens ont une mémoire courte comme lui pour le suivre dans sa bassesse.
    Il est l’incarnation de la tromperie. Remercions Dieu pour la population consciente qui a boycotté cette marche. Foutaise !

  23. cette marche n’a pas ses raison d’être, nous devons être des maliens compréhensif …

  24. Monsieur Amion Guindo a dit que le pays ne doit pas s’arrêter par ce que le président est malade.Pourtant c’est ce que les maliens ont faits en boudant son mot d’ordre de marche.Un désaveu qui doit lui servir de leçon s’il est habité par un grain de sagesse.

  25. Je pense que CSTM n’appelle pas à la concertation nationale mais plutôt à une certaine haine et violence plus ou moins déraisonnable. Cette marche a été une sordidité qui n’est objectif pour notre pays mais plutôt une sordidité déraisonnable doit rester plutôt une honte pour les participants.

  26. Que le CR et la CSTM s’inspirent de l’exemple de l’AJCAD qui lutte contre la corruption. Au lieu de chercher à mettre en mal la cohésion sociale, il faut poser des actions positives contre ce mal. Ce ne sont que des voleurs et menteurs qui crient au vol.

  27. Nous avons toujours eu confiance en IBK et nous continuerons d’avoir confiance en lui car les actes qu’il pose prouvent une qu’il est une personne digne de confiance.
    Il ne cesse de se battre pour améliorer les conditions de vie de ses compatriotes.
    Nous pensons qu’il est vraiment l’homme qu’il faut à la tête du Mali.

  28. Ils ont fait du bruit pour rien.Cette marche n’a vu la participation de personne à part Guindo et ses acolytes.Le peuple malien les désavoue complétement.

  29. Si le président a pris l’engagement de satisfaire ces revendications alors il le fera. La CSTM doit aussi savoir que le Mali n’est pas à eux seul. Il faut tenir compte de la difficile situation du pays pour se manifester.
    Je vois une main obscure dans cette histoire. Mais le peuple se dressera contre la CSTM.

  30. Pour preuve d'action patriotique M. Guindo et ses militants devraient respecter les institutions de la politique et aussi préserver la stabilité politique de ce pays dont le gouvernement se tue pour maintenir. La marche est loin d'être une solution au contraire, elle ne fera que déstabilisé le pays.

  31. Guindo est un opportuniste véreux , il pense qu’il obtiendra gain de cause avec cette manifestation. Quand on aime son pays, il faut respecter ces lois et travailler pour son développement. Guindo sait revendiquer alors qu’il ne fait rien pour que ce pays soit émergent.

  32. La marche est loin d’être une solution, d’ailleurs elle déstabilisera le pays et poussera à la violation de l’état d’urgence et tant d’autre interdit qui relève du respect de la patrie. Le respect des règles autoritaires doit être respecté de tous car elles vont dans les intérêts de tous.

  33. Des personnes comme Monsieur Guindo n’ont pas de dignité.Il prétend répresenter plusieurs syndicats.Pourtant personne n’est venues à cette marche.Qu’il en tire des leçons pour l’avenir.

  34. Il y a des personnes qui n’avance point et ne veulent pas voir pays avancer, Hamadoun Amion Guindo fait partie de ces personnes de mauvaise foi. Un leader de société civile qui pousse la population de son pays a violé l’état d’urgence et prté atteinte à l’institution de la république est leader apatride.

  35. Je suis content d’entendre que cette marche a été faite par seulement une dizaine de personnes. Généralement, si le organisateurs d’une marche veulent envahir les rues de la capitale, ils cherchent la mobilisation de la population. Actuellement le président malien est en France pour une maladie. Prompt rétablissement à lui et à bas la CSTM, le Réveil Citoyen pour le Mali, le Ras-le-bol et Anw tôrô la.

  36. Monsieur Guindo s’est rendu compte que son appel n’a pas été suivi.Les maliens ont des choses plus importantes à faire que de venir perdre leur temps dans une marche qui n’a aucun sens.

  37. Le peuple malien a boycotté cette marche en y allant pas.Personne n’est donc sorti pour cette marche insensée.

  38. Si Hamadou Amion Guindo ne respect pas la constitution, à travers le décret instituant l’état d’urgence, les maliens la respectent. C’est, d’ailleurs pourquoi il n’a eu la masse qu’il voulait pour marcher contre le régime d’IBK.

  39. Je pense que cette grève est déraisonnable, la crise malienne n’a pas besoin d’une marche déraisonnable pour résoudre les différents maux dont traverse le pays. La CSTM est en train de perturber la stabilité de ce pays.

  40. Mais de quelle mauvaise gouvernance cette cstm veut nous faire comprendre ?
    Le président IBK et son équipe font tout pour sortir du pays de son impasse, mais il faut le reconnaître les choses ne sont pas aussi simples que des gens le pensent.

  41. Je savais que cette marche allait avoir lieu et qu’elle n’allait pas avoir de masse. Toute la nation malienne est inquiète de l’état de santé du chef de l’État, Ibrahim Boubacar Keïta. Je remercie tous ceux qui ont boycotté cette marche.

  42. Les maliens ne veulent plus de cet homme. La marché tant parlé a été finalement boycottée carrares sont les citoyens de ce pays qui font confiance à la personne de Guindo. J’invite tout le monde à ne plus faire confiance à cet homme. C’est ennemi de notre pays. La santé du président, la première institution, ne lui dit rien.

  43. Nous devons éviter tout autre actes permettant de déstabiliser le pays. cette marche n’est pas à sollicité, Le Mali est assez souffert pour d’autres soulèvements.

  44. Une dizaine de personnes. Cela prouve que les maliens ne veulent plus de cet homme. Il n’est plus crédible depuis qu’il a été l’un des premiers responsables à soutenir le coup d’État militaire e 2012.

  45. Que la CSTM marche n’a rien d’étonnant. Le premier responsable a toujours été un abonné au désordre dans ce pays. ils ont tout fait et tout eu au Mali. Il faut qu’il laisse les gens respirer. Ce qu’il dénonce aujourd’hui, il l’a fait hier. Il faut ce que ces enfoirés épargne ce pays de la dérive. Aucun responsable qu’il soit du pouvoir, de l’opposition, des syndicats ne peut dire qu’il aime le Mali. Ils ne pensent qu’à leurs poches. Il faut marché jusqu’à Gao, comme l’a dit ATT sous la transition aux marcheurs sans vergogne. Que ces perturbateurs songent un temps soit peu à ces jeunes en chômage, à ces pauvres, à ces gens qui cherchent leur pitance quotidienne. Les gens en ont vraiment raz-le-bol de ces attitudes ignobles qui ne font que foutre le Mali dans une arène sans issue certaine. Le peuple tranchera un jour comme en 1991. Attendons seulement.

      • Camion doit agir de façon noble et responsable: A T-IL FAIT SON AUTOÉVALUATION ? VIENT-IL D’ARRIVER AU MALI? OU ETAIT-IL?

Comments are closed.