L’information a été rendue publique hier à la Bourse du travail : L’UNTM lève son mot d’ordre de grève suite à un accord en 17 points conclu avec le gouvernement

2

L'information a été rendue publique hier à la Bourse du travail

À la suite d’intenses et laborieuses négociations, l’UNTM et le gouvernement sont parvenus à la conclusion d’un accord en 17 points, hier mardi 28 octobre. Il met fin à la menace de grève de 72 heures que la centrale syndicale avait brandie pour compter d’aujourd’hui à 00heure.

Voici points saillants de l’accord intervenu à l’issue de ces négociations:

  1. Mise en œuvre effective du protocole d’accord du 2 octobre 2011 en vue de son exécution définitive : à ce niveau, le gouvernement et le Conseil national du patronat du Mali (CNPM) s’engagent à mettre en œuvre le procès- verbal de conciliation du 2 octobre 2011 en vue de son extinction définitive conformément à un chronogramme arrêté.
  2. Relèvement significatif du taux de la valeur du point d’indice : là le gouvernement a consenti une augmentation de 20% reépartie comme suit : – 10% pour compter du 1er juillet 2015, soit 364 FCFA avec effet rétroactif sur la période de janvier à juin 2015; – 3% pour compter du 1er janvier 2016, soit 375 FCFA ; – 7% pour compter du 1er janvier 2017, soit 400 FCFA.
  3. Diminution du taux de l’impôt sur les traitements et salaires (ITS) : ici, le gouvernement a consenti à une diminution d’au moins 5% avec date d’effet le 1er juillet 2015. Quant à l’UNTM, elle a exigé 10% de réduction.

Compte tenu de la complexité de la question, les deux parties ont convenu de se retrouver avant le 31décembre 2014, dans le cadre d’une concertation pour la fixation d’un nouveau taux qui prendra effet pour compter du 1er juillet 2015.

 

  1. Relèvement du salaire minimal interprofessionnel garanti (SMIG) : il est souligné à ce niveau que le gouvernement procédera à une augmentation du salaire minimum interprofessionnel garanti comme suit : – 35 000 FCFA pour compter du 1er janvier 2015 ; – 40 000 FCFA pour compter du 1er janvier 2016.
  2. Augmentation du taux des allocations familiales : pour compter du 1er juillet 2015, le montant de l’allocation familiale est fixé comme suit: – 3 500 FCFA par enfant ; – 4 000 FCFA par enfant vivant avec un handicap.
  3. Pour ce qui de la participation des travailleurs dans les conseils d’administration des entreprises privées et parapubliques, le gouvernement a marqué son accord pour ce qui concerne les entreprises où il est majoritaire.

En tout, ce sont 17 points sur lesquels l’UNTM et le gouvernement ont accordé leurs violons permettant ainsi à la centrale syndicale de lever son mot d’ordre de grève qui était prévue pour démarrer aujourd’hui même à 00 heure.

La commission de conciliation était présidée par le patriarche Mamadou Lamine Diarra. Il reste maintenant la mise en œuvre de cet accord dont l’objectif est l’amélioration graduelle des conditions de vie des travailleurs de même que leur cadre de travail.

   Mamadou FOFANA

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Tout le monde a droit a des revendications pour une amelioration de ses conditions mais vous l’untm il faudra que vous mettiez un peu dans votre vin. Si la fonction publique malienne etait serieuse et travaillait honnetement sans tout le temps faire souffrir le citoyen X par des versemements de pot vin poue cherxher ne se reste qu’un acte naissance oar exemple, alors je supporterai la fonction publique. Mais helas non je peux pas supporter des fonctionnaires corrompus, voleurs, raquetteurs et j’en passe. C’est le nord Mali ma premiere preoccupation, la securite nationale et la paix.
    Vous prenez des congees n’importe comment quand vous voulez, vous vous absentez quand vous vouloez pour des conneries de bapteme, de mariage de woro kila, meme quand vous n’arriveiz n’aviez pas d’empechement vous restez seulement a la maison coller au lit ou flanner toute la journee ou bien asseoir simplement vos C…. a la maison en appelant simplement a votre service et vous etes payes. Toute cela cause des retard pour le Pays, des manques a gagner pour le Pays. Je suis degoute de ces actes de votre part. C’est ma pensee personnelle et ne regarde que ma propre personne. Quelle honte . Je ne peux pas supporter l’untm ni cntm ou quoi quoi dans ces conditions.

    • Un cadre supérieure recruté en 2017 aura comme salaire 351 X 400 ce qui équivaux a peut prés à 140 000FCFA, et tu trouve que le fonctionnaire exagère ? En plus ce n’est pas tout les fonctionnaires qui vole Monsieur ou qui se comporte comme tu le prêtant.

Comments are closed.