Négociation entre gouvernement et UNTM : Toujours pas d’accord

gouvernement et UNTML’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) et le gouvernement se sont quittés encore hier  sans accord sur les points de revendication de la centrale syndicale après plus d’un mois de négociation.   

Le ministère du Travail, de la Fonction publique et des Relations avec les institutions a servi de cadre, hier mardi 30 septembre 2014, à la réouverture de négociation entre le gouvernement et l’Union nationale des travailleurs du Mali. La rencontre a regroupé  d’une part, outre les ministres  du Travail, de la fonction publique et des Relations avec les institutions ; ceux de la Santé et de l’Hygiène publique ; de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et du Commerce et de l’autre la délégation de l’UNTM conduite par Maouloud Ben Kattra, pour trouver un consensus sur les points de discorde. Après plusieurs heures de discussion, les deux parties se sont quittées, pour la 5e fois, sans accord.

. « Nous avons attendu du gouvernement des propositions concrètes, notamment sur l’annulation pire et simple de la décision d’augmenter les tarifs d’eau et d’électricité ; aucune proposition concrète sur la valeur du point d’indice, sur l’impôt sur le traitement des salaires, sur le salaire minimum inter garanti professionnel (Smig) et sur les allocations familiales », a  regretté M Kattra.

Il a quand même reconnu des petites avancées du gouvernement qui, selon lui, ne sont pas à hauteur du souhait de l’UNTM.

Il a précisé que « l’UNTM est  prête à négocier, mais trop de négociation tue une négociation ». Il a annoncé enfin que lui et les autres membres de la délégation  feront « un compte rendu de la situation au bureau exécutif qui statuera et prendra les mesures qui s’imposent conformément à sa charte ».  Aucun représentant du gouvernement n’a accepté de parler  après ce nouvel échec des négociations.

Youssouf Coulibaly

PARTAGER

1 commentaire

  1. Ils vont parler ces malhonnêtes eux ils pillent tous les jours l’état quand il s’agit des autres ils racontent des balivernes comme l’avion de l’ancien président n’était pas digne du faux I.B.K le traitement salarial actuel n’est pas digne aussi pour les travailleurs pour leur honneur et leur bonheur. La grêve jusqu’à satisfaction totale de nos revendications.

Comments are closed.