Syndicat des Chauffeurs et Conducteurs du Mali : Débarqué, l’ex secrétaire général Marapha Touré sème le trouble

1

Syndicat des Chauffeurs et Conducteurs du Mali : Débarqué, l’ex secrétaire général Marapha Touré sème le trouble  C’est le sauve qui peut dans le milieu des chauffeurs du Mali depuis l’éviction de l’ancien secrétaire général du Syndicat Marapha Touré pour malversation financière et gestion patrimoniale des fonds du syndicat. Selon le nouveau bureau, il utilise tous les moyens illégaux dans le seul cadre de retrouver son fauteuil afin de s’adonner à sa pratique dépensière dont il s’était spécialisé depuis sa prise de fonction en 2006. « Elu secrétaire général du Syndicat et Association des Chauffeurs et Conducteurs Routiers du Mali dans le seul but de défendre les intérêts matériels et moraux de sa corporation, Marapha Touré a illico ôté cette chemise et a enfilé celui du secrétaire budgétivore et insouciant du devenir de ses protégés », déclare un membre du nouveau bureau. Avant d’ajouter que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase a été l’achat de quatre anciens véhicules au profit de l’association à des sommes faramineuses qu’il a repeint et présenté aux chauffeurs comme des véhicules neuves. Sidérés par le comportement « malsain » de leur secrétaire général, toujours selon la source, les chauffeurs ont sommé Marapha Touré de faire l’état de lieu des fonds se trouvant dans les caisses de l’Association. « Le secrétaire général Marapha Touré coincé ne trouve d’autres arguments que d’inventer des fictifs projets réalisés à l’insu des membres de son bureau et de tous les chauffeurs du Mali », se lamente la source. C’est après toutes ces bévues de Touré que les chauffeurs décident de prendre en main la destinée de leur association en mettant un terme à la dérive et à la gabegie financière en invoquant une assemblée extraordinaire le Mardi 22 juillet 2014. Une assemblée à l’issue de laquelle Marapha Touré fut destitué et remplacé par un secrétaire général intérimaire Namory Sanogo. Ce dernier organise dans les règles de l’art une conférence extraordinaire en compagnie des présidents des 15 comités des chauffeurs du district de Bamako sous la surveillance du cabinet de l’Etude de Maitre Traoré Mounkoro. Seul un comité ne prendra pas part aux travaux de la dite assemblée qui aboutira à l’élection d’un nouveau secrétaire général Souleymane Diallo. Depuis cette élection, l’ancien secrétaire général sème la zizanie dans la tanière des chauffeurs. Il a refusé de restituer les clés des locaux aux nouveaux arrivants et paye les services des loubards et des bandits de grands chemin afin qu’ils brutalisent les membres du nouveau bureau. Ces derniers ont semé la terreur le lundi dernier envahissant le ‘’rail Da’’ munis de manchettes, des coupes- coupes et arme à feu. Dans leur folle chasse, ils ont blessé gravement beaucoup de chauffeurs et même des passagers. Il a fallu l’intervention des policiers du 3e arrondissement pour déloger les assaillants et dans la foulée l’instigateur Marapha Touré fut arrêté et enfermé. Et grâce à des interventions, il aurait été relâché au bout de deux jours de capture comme s’il était au-dessus de la loi et continue de semer la terreur dans l’espace des chauffeurs relate un chauffeur blessé. Les ministres du Transport et de la justice doivent saisir le dossier et assainir ce milieu. Nos tentatives de joindre l’ancien secrétaire général, Marapha Traoré, afin qu’il donne sa version des faits sont resté vaines.

Moussa Samba Diallo

 

 

 

 

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.