Alger: Discussion entre le gouvernement et les groupes armés du Nord

3
PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. pourquoi le president maliennee sont accepte de signe avec le minister français pour le redipiloment des trus ns les maliennee on a pas besion le coup de main le français de france le president nais pas aveugle les gens qui mette le piment au sous de ton pied ce nais pas le bien qui pence contre le mali il n-ya plus l'averit dans le pays du mali

  2. 😳 nous voulons la paix rien que la paix dans notre patrie qui est le MALI ba.véritablement je n’aime pas les terroristes dans mon pays,et que ça soit définitivement disparut du monde entier.

  3. Une grande ambiguïté demeure dans les expressions des facilitateurs aussi bien que les parties concernées directement par ce conflit. Toujours est-il que chacune des parties insiste ou du moins reconnaît l’unicité de l’État et l’intégrité territoriale du Mali tout en mettant sur la table de négociations l’idée d’un statut particulier pour le Nord. Le paradoxe est grand et mérite une grande réflexion afin d’éviter certaines subtilités ou confusions qui profitent en principe à la partie animée d’une mauvaise foi.
    Si le caractère indivisible de l’État est reconnu de tous, il est curieux de voir des difficultés surgir sur l’ordre du jour des négociations et seulement la méthodologie devrait être définie. Les concessions des groupes rebelles, à moins qu’elles ne soient une farce, permettent au gouvernement malien de mieux baliser les contours et surtout ses stratégies de défense.
    Ramenez-nous une paix durable et définitive dans l’intérêt supérieur de la nation!!!

Comments are closed.