Le gouvernement congolais a annoncé lundi avoir lancé des “investigations”, après que de violents heurts ont éclaté dans les quartiers sud de Brazzaville. Il accuse une milice opposée au président Denis Sassou-Nguesso, réélu le mois dernier.

Notre site : http://www.france24.com/fr/

PARTAGER