PARTAGER

1 commentaire

  1. De toutes les façons quiconque est pour ce référendum fantôme , est contre la volonté de la majorité des maliens . Le témoignage du constitutionnaliste français qui a perçu ses honoraires, dit craindre pour la partition du pays. Comment les maliens dans leur majorité accepteront cautionner la partition du Mali ? Si IBK est sous la pression de la communauté internationale l’exigeant d’appliquer “son accord pour la paix”, des maintenant qu’il suit les traces d’ATT. Jamais il ne le fera au Mali tant qu’il restera un seul patriote malien vivant . IBK et son gouvernement sont otages de la communauté internationale , mais le Mali est un pays indépendant . Malheur à ceux qui vendent leur dignité au diable.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here