Expulsion de 250 migrants vivant dans un squat à Bagnolet (93) France , dont 90% de Maliens

13

 

 

250 migrants vivent dans un squat à Bagnolet.
Leur expulsion est annoncée pour mardi 22 juillet.
Ils expliquent leur situation, les démarches qu’ils ont faites, les quelques soutiens dont ils bénéficient, ce qu’ils souhaitent.
Ces interviews ont été réalisées au squat du 124 avenue Galliéni, à Bagnolet, le dimanche 20 juillet, pour que tous les moyens soient mis en oeuvre afin d’éviter l’expulsion.
Françoise Wasservogel

PARTAGER

13 COMMENTAIRES

  1. super publication merci mr camara tout le monde venez nous soutenir pour vivre meiux il faut un toit et nous voulons un toit pour se faire caché les cranes tout simplement

  2. C´est la honte d´être malien même maintenant à cause de toute sorte d´humiliation dont le pays, les dirigeants et les citoyens nous font vivre.

  3. ON ne voit pas ce que ces travailleurs dont les conditions de vie sont sans doute meilleures que celles de milliers de Maliens veulent en diffusant cette vidéo sur un site Malien.

    Que peuvent faire le Mali ou des associations maliennes ?

    Cela ressemble à une action politique initiée par des associations françaises..

    Quand en été on veut bien regarder on voit sur des chantiers difficiles que beaucoup de nos congénères sont à la manœuvre, idem dans la restauration et les services..
    Cela veut dire qu’il y a du boulot …
    Si nos états étaient plus fiables ,ils pourraient négocier des emplois
    en s’engageant à faire des contrôles indispensables.
    Cette clandestinité insupportable et violente dans ces transferts risqués et angoissants et agaçants pour les pays d’accueils est discutable..

  4. En France dans les grandes villes il y a un ÉNORME problème de logements qui touche tous les français de souche et naturalisés.
    La France manque cruellement de logements pour loger des gens seuls
    ou des familles avec un,deux, trois enfants…alors loger 250 personnes vous imaginez.
    Il faut dire de plus pour Nous d’origine Africaine , le parc locatif des particuliers n’est pas très favorable.
    Et dans le parc locatif aidé à loyer modéré je vous dis pas les listes d’attente.

    Donc c’est un appel aux autorités françaises qui devraient trouver
    une solution pour des migrants sans papiers alors que des milliers de gens courent après un logement pas facile…

  5. C’est une belle occasion pour Sambou-le-raciste de quitter le foyer avec un billet d’avion sans retour (A ONE WAY TICKET)gratuit a la main pour renter dans son Mande afin de travailler pour son IBK et son Mara e tpeut-etre qu’il peut avec Michel Tomi retrouver des nouveaux papiers pour l’avion d’IBK “le Kidal Express”.

  6. ces personnes sont des partisans du moindre effort. il ne veulent pas payer de loyer et autres factures. ils ne font pas honneur au migrants maliens. vous mentez en disant que vous n’avez pas de travail, il revient à tout un chacun de faire son chemin. ces personnes qui vous “montrent au monde entier” tirent profit de votre malheur pour la plupart.
    cherchez à travailler, et trouvez-vous une colocation.

    c’est la france qui “fabrique” les sans papiers et elle en a toujours besoin. J’en sais quelque chose après 10 ans passés dans ce pays qui offre toute sorte de possibilités : travail, étude, affaires, etc.

    allez travailler et arrêter de rêver !!!

    • Merci touré.Je suis du même avis que toi.Les européens (que je salue au passage) acceptent beaucoup de choses chez eux que nous mêmes n’accepterions jamais chez nous.Heureusement que ces quelques individus ne vont pas “ternir” l’image de “TRAVAILLEUR SÉRIEUX” que dégage l’immigré malien en général. 😉

Comments are closed.