Mali : La pression djihadiste persiste

5

DJI

 

 

Al Qarra – Après 3 mois d’intervention armĂ©e dans le nord du Mali, la tension persiste. Alors que les troupes de la Misma poursuivent leur dĂ©ploiement dans la zone, le PrĂ©sident de la Commission de la Cedeao a effectuĂ© une visite sur le terrain.

Il a notamment tenu à encourager les troupes françaises et maliennes qui se battent contre les djihadistes.

Il a également insisté sur le fait que le danger, même écarté, n’avait pas disparu.

Kadré Déiré Ouédraogo, Président de la commission de la Cedeao,

«  La sécurisation du territoire est un objectif continu et nous espérons que même avec la transformation de la Misma, en Minusma, nos forces seront sur place aux côtés des forces maliennes. Et nous avons besoin également d’une force d’appui pour faire face aux coups durs en cas éventuel. C’est pour pouvoir rassurer toute la population, que sa sécurité sera garantie, que nous puissions obtenir le retour des populations déplacées, le retour de l’administration sur toute l’étendue du territoire afin que les élections puissent être organisées dans les normes internationales acceptables ».

Cette visite intervient alors que la situation dans le nord du pays reste instable.

De multiples tentatives d’incursions djihadistes ont régulièrement lieu dans les villes qu’ils dirigeaient il y a encore quelques mois.

Dans le même temps, dimanche, le mouvement des Arabes de l’Azawad, a affirmé avoir pris possession d’une localité près de  Tombouctou.

Si ils affirment avoir chassé des djihadistes et vouloir aider la France et ses alliés, la coalition se montre très prudente.

Dans la région de Kidal, ce sont plus de 200 Touaregs armés, issus d’une branche dissidente d’Ansar Dine, qui se sont regroupés.

Autant de faits qui tendent à démontrer que la situation dans le nord du Mali est loin d’être stabilisée.

 

Par Antoine Mokrane

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Eh oui M. Bouglass ,apparemment tu es de ceux qui lisent entre les lignes. Tu as tout compris. L’intervention au Mali a coutĂ© aux francais “les YEUX DE LA TETE” et aux Tchadiens “LA PEAU DES FESSES” .Ne t’attend pas Ă  grand chose frère ce n’est que poudre aux yeux, histoire d’endormir les maliens!!

  2. Ban Ki Moon, ignore que cette race d’hommes bleus s’est bien installĂ© au sud du grand Mali et elle est au bon milieu de l’Azawad ou l’ Assiette du Mali “DOUANES , IMPĂ”TS , TRÉSOR, FINANCES , CONTRĂ”LE DES FINANCE, POLICE, ARMÉE, JUSTICE , ASSEMBLÉE NATIONALE DU GRAND MALI……… Si MOON la lune de miel des hommes bleus veut faire des rĂ©serves, qu’il n’oublie pas d’ajouter aux reserves,ceux qui nous sussent le sang au Sud.

  3. Tout en suivant « UN OEIL SUR LA PLANETE » sur France 2, je me pose des questions sur la finalité, les visées de la France dans la crise malienne. Que cache cette pression pour que les élections se tiennent en fin juillet, sans possibilité de report?

    Ce dont je me convaincs, c’est que la France s’offre une page de publicité susceptible de la positionner comme deuxième gendarme du monde, mais qu’elle fait la part belle à cette rebellion, au MNLA.
    L’émission que je suis n’est donc qu’un tissus de propagande favorable à la France et au MNLA. L’intérêt du Mali dans ça? Je n’en vois pas en dehors de la libération partielle du territoire.

    Aucun mot à propos de l’aide inestimable du Tchad. Aucun mot de l’effort tchadien jusque-là! Et le MNLA qui est dissocié du djihadisme!

Comments are closed.