Mali : «La transition doit communiquer sur Kidal»

6

INTERW

 

 

Cheick Boucadry TRAORE le Président de la CARE , la  Convergence africaine pour le renouveau , parti politique malien , sera candidat à l’élection présidentielle prévue en juillet prochain. Il salue l’aide de 3.5 milliards d’euros octroyé par la communauté internationale et dans le même temps met en garde les maliens sur son intérêt pour le Mali. Par ailleurs, le fils de l’ancien président malien Moussa Traoré évoque la présidentielle malienne prévue en juillet , une date inappropriée selon lui. Il estime également que l’armée malienne doit entrer dans Kidal.

 

Par Samantha Ramsamy
Réalisation : Sonia  Mili et Mohamed Idrissi

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. …voila des jeunes intellectuels maliens, meme que Tiema Coulibaly, Mariko Oumar, Sanogo Capi, Aminata D. Traore, Cheick M. Diarra, Moussa Mara et autres qui en se reunissant seront capables de mener sur un bon chemin de developement dans la dignitee, votre peuple…

  2. pour tant j’avais telment destime pour holande ;mais finalement deçu.je prefere un etat slamisque qu’un mali divisé!

  3. Monsieur Cheik Boucadary Traoré peut se permettre de parler et critiquer sans complaisance la démocratie à la malienne et l’état de notre armée nationale. C’est un véritable droit pour lui car son Père le Général M. Traoré à mieux fait que les faux démocrates opportunistes, corrompus, égoïstes et dépourvus de toute idée de patriotisme.
    Bon courage monsieur le candidat et votre discours sera bien entendu!

  4. Pas mal comme interview. Je regrette toutefois qu’il ne mette pas l’accent sur les ressources humaines. Nous sommes dans un siècle d’intelligence et de savoir. Les ressources géologiques surtout le pétrole est une malédiction pour nos pays. Formons d’abord des hommes bien dans leurs têtes, honnêtes et engagés sincèrement pour le bien de ce pays.

Comments are closed.