Mali : L’armée entre à Kidal après 1 an et demi d’absence

6

AL

 

 

Al Qarra – Après un an et demi d’absence, elle est finalement entrée dans la ville de Kidal. L’armée malienne a pénétré dans les rues de la commune jusqu’ici tenue par les Touaregs du MNLA et ses alliés.

 

 

Cette arrivée fait suite à la signature de l’accord de paix signé entre les différentes parties le mois dernier à Ouagadougou.

Environ 200 soldats à bord d’une vingtaine de pickup faisaient partie du convoi.

Mais les partisans du MNLA se sont rassemblés à l’extérieur de la base militaire ou des affrontements ont éclaté avec des habitants soutenant les troupes maliennes.

 

 

Les soldats de la Mission de maintien de la paix des Nations Unies nouvellement créée au Mali, la MINUSMA, ont tenté de contenir la foule.

 

 

Colonel Ndiaye, Représentant de la Minusma,

« Nous sommes là pour nous assurer que l’accord qui a été signé est respecté, c’est pourquoi je suis venu pour parler directement. Ici, il n’y a pas de danger. Les maliens ne vous menacent pas, je ne vais pas vous menacer, et personne d’autre ne vous menace vous non plus. Vous n’avez donc pas besoin de frapper quelqu’un d’autre, vous n’avez pas besoin de suivre quelqu’un, ce que nous vous demandons, c’est que les gens puissent rentrer chez eux »

 

 

Le gouvernement par intérim souhaite réinstaller son administration dans la ville le plus tôt possible.

L’objectif est que tout le monde puisse voter lors de la prochaine présidentielle qui devrait se tenir le 28 juillet.

Dans le cadre des accords de paix le MNLA devrait également être désarmé et les barrages routiers illégaux seront démantelés.

 

 

Mais malgré cette arrivée de soldats l’instabilité persiste dans la région.

 

 

Samedi dernier deux postes de contrôle tenus par des casques bleus ont été attaqués par des hommes armés inconnus.

 

Par Antoine Mokrane

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Tu as raison c’est vraiment triste puisque tout a ete bafoue deja, nous refusons de nous prendre nous meme en charge et nous arretonsde tendre la main aux blancs.

  2. Mr. Sheriff, je suis totalement d’accord avec vous. Au congo, c’est le chaos. Et pourtant, l’onu y est. La france est toujours en faute, car elle ne voit pas d’interlocuteurs africains valables vis a vis d’elle. La situation va durer ainsi. C’est triste!!!!!!!!!!

  3. TOUT CELA AJOUTE QUELQUE CHOSE A MON JNDIGNATION. LES MILITAIRES. JE ME DEMANDE COMMENT UNE NATION PEUT TOMBER AUSSI BAS, PLUS QUE LA TERRE ? PEUT-ON PARLER DE REDRESSEMENT QUAND ON TOMBE PLUS BAS QUE LA TERRE ? L’IRONIE DANS TOUT CELA EST DE VOIR LES RESPONSABLE DE CE CHAOS, CREER DES PARTIS POLITIQUES POUR REVENDIQUER D’UNE MANIERE EHONTEE AU PEUPLE DE LES PORTER ENCORE A LA MAGISTRATURE SUPREMEDU MALI. POURTANT, POUR LE MALHEUR DU PEUPLE MALIEN DONT LA VOIX ELECTORALE NE COUTE PAS PLUS QU’UN KILO DE SUCRE UN CENT GRAMMES DE THE,LES FOUSSOYEURS REVIENDRONT ENCORE POUR NOUS ENTERRER APRES NOUS AVOIR ASSASSINES.

  4. Dioncounda et les autres cleptocrates savent bien que la MINUSMA ne fera rien pour mettre fin aux agissements des criminels de Kidal. Le plus gros contingent des casques bleus est en RDC depuis des années mais une petite rebellion du MP 23 et les milices maye maye font leur loi au Kivu au nez et la barbe des casques bleus. Les femmes sont quotidiennement violées, des enfants soldats sont recrutés, des assassinats y sont commis tous les jours sans que ces forces onusiennes fassent quoi que ce soit. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, il faut se préparer au pire à Kidal. Les soldats étrangers seront désormais les barons de la drogue et la France pourra exploiter impunément les richesses comme les belges, américains, Ougandais,rwandais…etc le font en RDC

  5. Dioncounda et les autres cleptocrates savent bien que la MINUSMA ne fera rien pour mettre fin aux agissements des criminels de Kidal. Le plus gros contingent des casques bleus est en RDC depuis des années mais une petite rebellion du MP 23 et les milices maye maye font leur loi au Kivu au né et la barbe des casques bleus. Les femmes sont quotidiennement violées, des enfants soldats sont recrutés, des assassinats y sont commis tous les jours sans que ces forces onusiennes fassent quoi que ce soit. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, il faut se préparer au pire à Kidal. Les soldats étrangers seront désormais les barons de la drogue et la France pourra exploiter impunément les richesses comme les belges, américains, Ougandais,rwandais…etc le font en RDC

Comments are closed.