À l’issue d’une rencontre avec François Hollande, le président de la Côte d’Ivoire Alassane Ouattara a déclaré qu’il “n’enverrait plus d’Ivoiriens” à la Cour pénale internationale. Il estime que son pays a désormais une justice opérationnelle.

Notre site : http://www.france24.com/fr/

PARTAGER