Pour Salifou Ouedraogo, le directeur des opérations de l’ONG SOS Sahel, de nombreuses solutions qui permettraient une adaptation des populations existent, elles ont déjà été éprouvées. Il faut maintenant des financements pour aider à leur dissémination. Il est au micro RFI de Laurent Correau.
L’agriculture est l’un des thèmes qui ont été abordés ce 2 décembre 2015 lors de la Cop 21, le sommet sur le changement climatique. Les paysans de la zone sahélienne font partie de ceux qui sont le plus durement impactés par ce changement climatique, avec des conséquences économiques et sécuritaires lourdes.

SOURCERFI.FR
PARTAGER