13e édition de la Rentrée littéraire du Mali : En raison de la covid-19, la cérémonie reportée au 16 mars

0

La pandémie de la covid-19 a bouleversé la quasi-totalité des grandes manifestations artistiques et culturelles dans le monde, depuis l’année dernière. Prévue initialement du 16 au 20 février, la Rentrée littéraire du Mali ne pourra finalement se tenir que du 16 au 20 mars 2021, soit un report d’un mois.

« Le Fonds des prix littéraires du Mali est, malheureusement, dans l’obligation de reporter la tenue de la Rentrée littéraire du Mali 2021 d’un (1) mois, soit à mars 2021. Cela est dû aux raisons sanitaires que vous connaissez tous, et dont nous nous devons de tenir compte pour le déroulement du festival dans de bonnes conditions d’accueil », a déclaré le Fonds des prix littéraires du Mali dans un communiqué rendu public en début du week-end. Selon le co-directeur de la Rentrée littéraire du Mali, Ibrahima Aya, ce report est dû à plusieurs facteurs, qui se ramènent tous à la covid-19.

Les restrictions dans plusieurs pays en raison de la pandémie de covid-19, le retard dans la rentrée scolaire et universitaire 2020-2021, la fermeture des lieux d’accueil de cette grande rencontre littéraire et artistique, voici entre autres des raisons qui expliquent ce report de la Rentrée littéraire 2021. « [ndlr] les universités et écoles partenaires de l’évènement, qui vont rouvrir seulement à partir du 25 janvier, devront être équipées du matériel nécessaire pour y assurer la tenue des rencontres aussi bien en présentiel qu’à distance (visioconférence) », explique Ibrahima Aya qui indique également que « ce report s’inscrit [ndlr] dans les attentes de [leurs ndlr] partenaires régionaux en appui à l’organisation de la Rentrée littéraire dans les villes de Sikasso, Djenné et Tombouctou ».

« Ce report devra nous permettre d’avancer dans la co-organisation de la Rentrée littéraire », espère Ibrahim Aya.

Rappelons que le thème général retenu pour cette Rentrée littéraire est « Héritage en partage ».

Fousseni Togola

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here