Magma Gabriel Konaté : « Entre la culture arabo-musulmane et la culture judéo-chrétienne, quelle est la culture malienne ? »

7

À la session plénière du Conseil national de Transition (CNT), jeudi 11 mars 2021, le président de la commission culture et la ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme ont eu des échanges sur la culture malienne dans le contexte de la mondialisation. Magma Gabriel Konaté déplore l’installation d’une véritable « acculturation ».
« Les discours souvent tenus qualifient le Mali de terre de grandes cultures. Cependant, il n’y a pas un développement politique, économique et social sans un rayonnement culturel adéquat. Mais chez nous au Mali quand l’on parle de culture, nombre de Maliens pensent folklore. Alors entre la culture arabo-musulmane et la culture judéo-chrétienne, quelle est la culture malienne ? », demandait Magma Gabriel Konaté à la ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Kadiatou Konaré, lors de la session plénière des membres du CNT, le jeudi 11 mars 2021.
Le Mali, « berceau des arts et de la culture »
Cette question du président de la commission culture du Conseil national de la Transition visait à savoir ce qui reste encore de la culture malienne après son contact avec les cultures étrangères. Selon Kadiatou Konaré, « la culture malienne est le fruit d’un long voyage entamé depuis la nuit des temps et qui se nourrit de rencontres, d’échanges. Une culture millénaire, mais brassée, métissée, de tolérance qui ne s’est jamais fermée aux apports du monde externe ».
Selon ses précisions, la culture malienne s’est enrichie au contact des autres. Une idée approuvée par Magma Gabriel Konaté, qui soutient que le contact avec les autres est preuve de progrès, d’amélioration. Ce qui amène la ministre Konaré a déclaré : « Si l’Afrique est le berceau de l’humanité, le Mali est certainement le berceau des arts et de la culture en Afrique ».
« Même nos prénoms n’ont plus de significations »
Néanmoins, l’homme de cinéma malien rappelle cette interrogation de Cheick Amidou Kane, dans « L’Aventure ambiguë » : « Ce que l’on apprend de la culture d’autrui vaut-il ce que l’on oublie de soi ». Au contact avec les autres cultures, certains groupes ont perdu jusqu’au nom des jours ainsi que des prénoms, déplore l’honorable Konaté : « Même nos prénoms n’ont plus de significations et ne justifient plus notre identité ».
Faisant référence à l’ouvrage « Les noirs et la culture » de Fily Dabo Sissoko, dans lequel on parle du « paradoxe des religions révélées », l’honorable Konaté déplore l’installation d’une véritable acculturation au Mali. « Fily Dabo, ce grand penseur malien, dit que pour avoir accès à Allah, nous devons passer par le prophète Mahomet, paix et salut sur lui. Il est l’intercesseur pour avoir accès à Allah. Pour avoir accès à Dieu, il faut passer par Jésus. Au nom du Père, du Fils (qui intercède pour nous) et du Saint-Esprit. Le fils est intercesseur », explique-t-il avant de demander pourquoi on interdit aux Africains d’avoir leurs dieux comme intercesseur auprès du Maa, le maître créateur. La croyance au Maa, a-t-il indiqué, ne fait pas du noir un animiste.
Selon ses précisions, au sud du Sahara, une véritable confusion existe entre la culture arabe et la religion arabe. Il estime qu’entre les deux, « on en a fait un syncrétisme » qu’il appelle « crétinisme ».
Magma Gabriel Konaté ne fait aucun doute que les Maliens ont perdu les repères. « Notre culture, nous l’avons perdue pour celle de l’autre, du colonisateur », a-t-il précisé. C’est cela « la pauvrétitude », être au service de la culture des autres, mais pauvre de ses propres cultures.
Crise éducative
Le célèbre acteur de cinéma malien attribue toutes ces confusions, ayant conduit aujourd’hui à cette « acculturation » à une crise éducative. « Lorsqu’un peuple ne contrôle pas son éducation, quand il n’a pas la maîtrise des mécanismes de socialisation de ses enfants pour leur transmettre le savoir-être et le savoir-faire. Lorsque c’est un autre qui se substitue à lui pour le faire, son acculturation est amorcée de façon inexorable », souligne-t-il.
Au Mali, a-t-il précisé, « nous pensons en français pour agir et interagir dans nos langues ». À ses dires, une véritable confusion s’installe entre enseignements, « Kalan », et l’éducation, « Lamon ». C’est ce qu’il explique à travers cette distinction entre les deux lieux de la formation de l’enfant : l’école, qui est le lieu de la formation pour l’acquisition du savoir universel, et la famille où les mécanismes de socialisation sont exercés et qu’on appelle le « Lamon ».
Fousseni Togola
Source : https://phileingora.org

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. :) LA QUESTION, CETTE QUESTION, VAUT MIEUX TARDS QUE JAMAIS, UN VRAI DEBAT PUBLIC, SANS PEUR, IL FAUT DEVOILER LES TROIS RELIGIONS DE GENOCIDES! :)

    LES JUDEO CHRETIENS OU METISSES DES JUIFS , LES ARABO-MUSULMANS AUSSIS COUSINS DES JUIFS, ONT DES CULTURES ETTROITEMENT SIMILAIRES VENUES DU JUDAISM CRU ET PUR, ENTRE, UNECTE DU JUDAISME ET UNE AUTRE SECTE DU JUDAISME IL NE PEUT Y AVOIR AUTRES CULTURES SURTOUT AFRICAINE, MALIENNE, NOIRE, QAAFR….NON!

    NOUS DEVONS CHASSER ET L ISLAM ET LE CHRISTIANISME SANS MEME PARLER DU JUDAISME, DES CULTURES DE CULTUROCIDE ET PUIS DE GENOCIDE, PAR ACCULTURATION ET PAR METISSAGE DE GUERRE!

    • ÉÉÉHHH….HÉÉÉÉ…BAN MA KÉ….!

      TU VOIS, GRAND PENSEUR EN SÉMIOTIQUE, QUE LE DÉBAT QUE TU AS INITIÉ ICI LE PREMIER PREND TOUTE SA GRANDEUR NATIONALE…!!! VOIRE AFRICAINE…!!

      LES ABRAHAMIQUES ONT PROGRAMMÉ UNE GRANDE PARTIE DES NEGRES Á L’ AUTO-DESTRUCTION, Á “ETRE SANS NE PAS ETRE”, Á “ETRE SANS ETRE”….

      QUE TOUS LES ESPRITS DU MALI, DE L’ AFRIQUE-NOIRE, DÉTRUISENT DE HONTE, DE MALADIES LES DIRIGEANTS MALIENS, AFRICAINS, VOLEURS, MENTEURS, TRAITRES ET LARBINS DE LA FRANCE ET/OU DES ARABES…!!!

      AMON..! AMON..! AMON..!

      SANÉÉ ANI KONTRON…!!

  2. HÉÉÉÉ….!

    Magma Gabriel Konaté, PARLÉ VRAI .

    QUI POURRAIT NOUS DIRE ICI EN BAMANAN KAN, TODUN KAN, JUSTE LES NOMS DES JOURS DE LA SEMAINE???

    VU L’ IMPORTANCE DU TEMPS DANS LA VIE DE L’ HUMAIN…..

    VU L’ IMPORTANCE DE LA DIVISION-DIFFÉRECIATION-INTÉGRATION DU TEMPS DANS LA VIE DE L’ HUMAIN…..

    VU L’ IMPORTANCE DE LA DIVISION-“DIFFERENTIATION”-INTÉGRATION DU TEMPS DANS LA VIE DE L’ HUMAIN…..

    L’ ESPACE-TEMPS N’ EST -IL PAS LE LIEU SÉMANTIQUE DE LA NOTION “ETRE”/”EXISTER”, SON CONTEXTE PRIMAIRE…???

    ALORS OÚ EST LE “TEMPS” EXPRIMÉ, INTERPRETÉ, SENTI ET EXPRIMÉ PAR L’ HOMME-NOIR…???

    LUI AT-ON VOLÉ SON TEMPS? L’ A T-IL PERDU…??

    ALORS PEUT-IL TOUT SIMPLEMENT “ETRE”/”EXISTER” SANS SON TEMPS…?

    A T-IL FAILLI Á ETRE UN “ETRE EN SOI” OU UN “ETRE POUR SOI” POUR ENFIN SE RÉDUIRE EN UN “ETRE POUR AUTRUI”…OU UN “ETRE POUR NE PAS ETRE”…???

    UN “ETRE POUR NE PAS ETRE” = PROGRAMME D’ AUTO-DESTRUCTION…!!

    QUE TOUS LES ESPRITS DU MALI, DE L’ AFRIQUE-NOIRE, DÉTRUISENT DE HONTE, DE MALADIES LES DIRIGEANTS MALIENS, AFRICAINS, VOLEURS, MENTEURS, TRAITRES ET LARBINS DE LA FRANCE ET/OU DES ARABES…!!!

    AMON..! AMON..! AMON..!

    SANÉÉ ANI KONTRON…!!

  3. IL N’ Y A PAS UNE CULTURE MALIENNE! NOUS AVONS PLUTOT DES CULTURES MALIENNES!
    Comme je l’ai enseigne’ a’ mes eleves, une culture est compose’e des elements suivants:
    1- L’ART/LA MUSIQUE
    2- LA NOURRITURE
    3- LA RELIGION/FOI
    4- LE COMPORTEMENT
    5- LES RITUELS
    6- LES COUTUMES
    7- LA LANGUE
    8- LES CROYANCES
    9- LES ATTITUDES
    10- L’HABILLEMENT
    11- LE TRAVAIL
    12- LA MEDECINE
    13- LA COMEDIE
    14- COMMENT ON EDUQUE LES ENFANTS
    “… CULTURE IS A TOTAL WAYS OF EFFORTS IN LIFE. IT DIFFERS FROM PLACE TO PLACE AND MAN TO MAN. CULTURE HAS BEEN DEFINED IN DIFFERENT WAYS BY DIFFERENT EXPARTS.”
    PETIT KONATE’, J’AIME BIEN TES PERFORMANCES ARTISTIQUES MAIS JE N’AIME PAS TA POLITIQUE! TU DEMANDERAS A’ TA SECRETAIRE DE TAPER LES MOTS SUIVANTS QUI TU METTRAS SUR TON BUREAU:
    :…. Culture is a pattern of shared basic assumptions learned by a group as it solves its problems of external adaptation and internal integration, which has worked well enough to be considered valid and therefore, to be taught to new members as the correct way to perceive, think, and feel in relation to those problems.”
    EST-CE QUE NOS CULTURES SONT ADAPTE’ES AUX REALITE’S DU MONDE D’AUJOURD’HUI? MA REPONSE EST NON!!!!!
    UNE CULTURE QUI REFUSE D’EVOLUER POUR S’ADAPTER AUX REALITE’S DU MONDE, EST CONDAMNE’E A’ L’ECHEC!
    QUE FAIRE? ON DONNE PLUS D’UN MILLION PAR MOIS A’ CE KONATE’ POUR DEMONTRER COMMENT UN KONATE’ EST TOUJOURS…. IDIOT!

  4. Le negre complexe et inferieur qui a vecu l’esclavage et la colonisation a fui sa culture et a embrasse d’autres religions qui ne sont pas la notre et au moment le Budhiste se tue pour sa religion et le Hindu se bat pour ses temples, nous les negres courront derriere d’autres religions et d’autres cultures. Sangre, les algorithms ne sont pas Arabes et pas Arithmetiques, je regrette, l’ordinateur n’est pas algebre mais algorithms. Dommage!

  5. Si Fily Dabo Sissoko pensait comme ça à propos de l’ islam et du christianisme , alors il a tout faux ! L’ islam n’ est autre que le parachèvement du christianisme ! Le Prophète MOHAMED paix et salut sur lui a prié à distance à l’ époque sur le roi chrétien d’ Abyssinie mort qui avait protégé les musulmans pourchassés par les mecquois : le roi chrétien après avoir été répondu par les musulmans sur l’ avis de l’ islam sur Jésus fils de Marie avait dit que ce qui différencie l’ islam et le christianisme est négligeable et l’ a illustré par une ligne qu’ il a tracé avec le bâton qu’ il tenait ! Fily Dabo Sissoko n’ a pas compris que l’ islam est la continuité et le parachèvement du christianisme !
    A propos de culture j’aimerais demander à Mr Gabriel Magma Konate quelles sont les relations entre culture , langue et connaissance ? En plus j’ informe ou rappelle Mr Gabriel M Konate que l’ ordinateur et l’ informatique viennent du binaire , c’est à dire des 0 et des 1 qui sont alignés et qu’ on regroupe sous forme de tableau appelé tableau de Karnaugh qui débouche à une équation qui est la solution d’ un problème posté ! En un mot ce que nous les noirs pensons appartenir à notre culture et que Mr Gabriel Magma Konate veut recourir qui est le ” tignè dah ” est utilisé par d’autres cultures qui selon lui nous font abandonner notre culture ! Ce n’est pas un problème de culture , il nous manque des esprits brillants pour tout exploiter !
    Pour des détails : 96172701

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here