Moussa Cissé, auteur du livre “les héroïnes du quotidien : elles ont osé ” : “Ce 5e ouvrage fait le portrait croisé du parcours de 24 jeunes dames qui représentent le nouveau visage du féminisme au Mali”

0

Le samedi 28 août dernier, s’est déroulé, à l’Hôtel Azalai Salam, le lancement de l’ouvrage “Les Héroïnes du quotidien : Elles ont osé” de Moussa Cissé. Cet ouvrage de 320 pages fait le portrait croisé du parcours de 24 jeunes dames qui représentent le nouveau visage du féminisme au Mali et les problématiques liées au genre.

our ce lancement, l’auteur était accompagné par Nana Diaby, animatrice ; Dr Harera Cissé ; Me Nadia Myriam Béoulé, présidente de la Fondation Héra ; Souragata Séméga, frère de l’une des héroïnes, décédée avant la publication du livre ; en présence de Mme Dembélé Oulematou Sow, présidente de la Cafo, ainsi que les autres dames de l’ouvrage.

Selon l’auteur, ce cinquième ouvrage de son catalogue fait le portrait croisé du parcours de 24 jeunes dames qui représentent le nouveau visage du féminisme au Mali. “La motivation particulière est de faire connaître le travail de ces dames qui inspirent de par les actions qu’elles mènent au quotidien dont le fruit profite aussi bien à elle qu’à toutes les femmes du Mali. À travers ce livre, je voulais qu’elles servent d’exemple, c’est-à-dire elles sont devenues des icônes des réseaux sociaux, mais nous ne savons pas trop comment elles y sont parvenues ? Elles y sont par un combat qui n’a pas été du tout facile. Ce sont ces coulisses de leur combat que je détaille dans l’ouvrage”, a-t-il précisé.

Par rapport au choix de ces 24 femmes, il a expliqué qu’il n’y a pas eu de critère particulier pour les choisir. “Vous savez, lorsque vous écrivez, vous ne vous imposez pas de critère. Je ne me suis pas imposé un critère particulier, mais j’ai juste puisé dans mon réseau relationnel. Ce sont des dames que je connais toutes, personnellement, avec lesquelles j’ai cheminé depuis des années. Certaines sont des amies d’enfance et d’autres sont devenues des collègues. En tout cas, les unes et les autres sont désormais des sœurs et des amies que j’ai côtoyées au quotidien et je vois l’admirable travail qu’elles abattent au quotidien. Et c’est ce que j’ai voulu partager”, dit-il.

Il a également indiqué que le livre est scindé en deux grandes parties. “La première partie brosse véritablement toutes les problématiques liées au genre, à la femme. Par exemple : un chapitre entier est consacré à la journée du 8 mars. Également un autre chapitre est consacré à la question de la place de la femme dans la société malienne et à la place de la femme dans l’islam. Des questions de préoccupation quotidienne qui plombent souvent le débat sur la question de la femme. J’ai voulu apporter ma lumière allant de ce que je connais, de ce que j’ai lu et de ce que j’ai cherché sur ces questions afin qu’elles soient des contributions aux débats sur la question du genre au Mali”, a-t-il laissé entendre.

 Mahamadou TRAORE

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here