Dimanche 18 Novembre 18:10 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Art & Culture
Michel Bohiri (ex acteur de ''Ma famille'') : ''Je n'ai pas trahi Delta''
 Bamako Hebdo, 02/05/2008 Commentaires [ 1 ] E-mail Imprimer

Voilà maintenant six mois que l'acteur Michel Bohiri a quitté la série ''Ma famille'', pour rejoindre les Studios 225. Les conditions dans lesquelles il a quitté l'équipe de LAD Production et sa nouvelle orientation sont, entre autres, les sujets qu'il aborde dans cette interview.

 

Vous avez quitté ''Ma famille'' dans l'espoir d'avoir des conditions meilleures. Les avez-vous eues ?

Il est encore trop tôt pour faire un bilan. Je suis engagé avec les Studios 225 pour trois ans. Cela fait seulement six mois que nous avons commencé la collaboration. Il serait donc hasardeux de faire un bilan.

 

Quels sont les engagements qui vous lient aux Studios 225 ?

La structure de production dénommée Les Studios 225 a le droit d'exploitation exclusif de nos images, selon les termes du contrat qui nous lie.

 

Les acteurs de ''Ma famille'' ont quitté la série en masse et presqu'au même moment. Décision collective ou pure coïncidence ?

Je ne sais pas et je ne peux pas répondre pour tout un groupe, parce que le contrat que nous avons signé n'est pas un contrat collectif. Chacun est parti et s'est engagé sur la base de convictions personnelles. En ce qui me concerne, il y a eu une opportunité qui s'est présentée à un moment où je pouvais la saisir. Et c'est ce que j'ai fait.

 

Vous étiez très liés à Delta et elle a même été témoin, lors de votre mariage. En la quittant, ne posez-vous pas un acte de trahison ?

Je pense qu'en Afrique, il faut un jour commencer par le raisonnement. On a tissé trop d'émotions autour d'une décision banale. Elle a été beaucoup plus qu'un témoin de mariage pour moi. Mais je pense qu'il faut dépasser tout ça et voir et peu plus clair dans l'expression des convictions.

 

Sachez que ''Ma famille'' est comme toutes les aventures auxquelles j'ai participé et toutes celles auxquelles je vais participer. Il n'y a pas eu trahison. Et puis, je n'étais pas engagé avec ''Ma famille''. Nous avons travaillé sous la forme de profession de foi. Personne n'a voulu nous réunir et nous faire reconnaitre un certain nombre de droits et de devoirs. Autre chose que les gens ne savent pas, c'est que ''Ma famille'', au niveau de la thématique, avait commencé à s'essouffler.

 

 

En technicienne avisée, Delta a voulu prendre un peu de recul pour mieux appréhender les choses. Elle voulait laisser la place à une autre production, retraçant sa vie. Au moment où je saisissais l'offre qui m'avait été faite, aucune phrase en termes de réplique, n'était marquée sur papier. On était donc dans l'expectative. Je ne veux pas qu'on spécule sur cette affaire. Il n'y a pas eu trahison. Parce qu'elle est passée à la télévision pour préparer l'esprit de tous ceux qui nous ont appréciés, durant tout ce parcours, à ce qui allait arriver. Même dans nos voyages, elle apprêtait les gens sur le fait que ''Ma famille'' allait s'arrêter pour faire place à une autre production.

 

N'aviez-vous pas convenu d'être sur le nouveau projet ?

Le contrat que j'ai signé n'est pas éternel. On a tellement mis les émotions en avant qu'on a l'impression que le monde s'est écroulé. A aucun moment, je n'ai eu l'impression d'être associé à ce projet. Je suis désolé. Mais je crois que si je suis parti, c'est que je pouvais partir. Voilà comment il faut l'interpréter.

 

Six mois qu'on ne vous voit pas. Certainement que vous préparez quelque chose avec Les Studios 225.

Nous sommes, en ce moment, en train de faire des mises en boîte. Et quand les responsables de la structure estimeront que c'est le moment de porter les productions sur les écrans, cela se fera. Quant à nous, nous faisons ce pourquoi nous sommes payés. Pour l'instant, nous les vendons, mais pas en Côte d'Ivoire. Peut-être que certaines personnes pourraient les voir ailleurs. C'est vrai que ça fait six mois qu'on ne me voit pas sur les écrans, mais ce n'est pas six mois d'oisiveté.

 

Il se murmure que vous auriez des brouilles avec les Studios 225, au point où vos émoluments ne vous auraient pas été versés depuis quelques mois. Est ce vrai ?

Effectivement, je l'ai lu dans l'une des parutions de l'un de vos confrères. Mais en même temps qu'on le dit, on dit également que ça marche pour Abass, parce qu'il serait sur le point de troquer sa petite voiture pour une autre plus confortable. Ce sont là des contradictions. Sachez tout simplement qu'il n'en est rien.

 

Quels sont vos rapports avec les autres membres de ''Ma famille'' ? Parce que le spectacle, qui nous a été offert lors de la levée de corps de Ruth Tondey, entre vous et Nastou, d'une part, et Delta et Taba, d'autre part, en disant long sur vos rapports.

Nos rapports sont ce qu'ils ont toujours été. Sauf qu'il y a des gens qui dramatisent le moindre écart. Ce jour là, quand Nastou et moi, sommes arrivés, nous n'avions pas vu Delta, Thérèse Taba et les autres. C'est au moment de faire le tour pour s'incliner sur la dépouille de Ruth, que nous les avons aperçus. Quand nous nous apprêtions à passer, il avait été annoncé que les artistes devraient occuper les premiers bancs. Pendant que nous regagnions notre place, après avoir serré les mains aux membres de la famille éplorée, Delta et moi, nous nous sommes presque frottés, alors qu'elle venait occuper les premières places. Attendez, ce n'était pas quand même le lieu de se faire les accolades. Mais après ça, nous nous sommes eus au téléphone. Et puis, je ne me sens pas obligé de vous dire ce qu'on se dit.

 

Pour Delta, un retour n'est pas envisageable.

Il faut éviter les blocages. Si elle pense qu'elle n'a plus besoin de collaborer avec nous, que chacun assume ses décisions. Le contrat, que nous avons signé, ne nous interdit pas de faire autre chose. Même pas pendant l'exécution dudit contrat. D'ailleurs, Mokobé était ici, il n'y a pas longtemps. Il part avec Gohou pour une manifestation en France. Il en a discuté avec la structure.

 

Revenons encore sur votre départ de ''Ma famille''. On remarque que ce sont les ''grosses têtes'' de la série qui sont parties, presque au même moment. Qu'est-ce qui vous a tant séduit dans le discours des responsables de 225 pour que vous partiez en masse, de ce coté là ?

D'abord, je dois préciser que ce n'est ni un contrat collectif qui nous lie avec Les Studios 225, ni une décision collective qui nous a fait quitter ''Ma famille''. Il faut que cela soit su de tous. Nous ne nous sommes pas concertés pour partir. J'ai été seulement informé de cette opportunité…

 

N'est-ce pas par un autre acteur de ''Ma famille'' ?

Bien sûr ! C'est par un acteur qui, lui aussi avait été approché. J'ai discuté avec les responsables des Studios 225, selon mes aspirations et mes préoccupations de tous les jours.

Et nous sommes tombés d'accord. Le fait que ce soit les têtes fortes de ''Ma famille'' n'est que pur hasard. Combien faut-il débourser pour avoir Bohiri dans son film ? Vous me faites une proposition de contrat par rapport à ce que vous attendez de moi. Et moi, je vous ferai mes propositions. C'est en fonction de ce que vous voulez, que je vous pose mes conditions.

 

Cela fait un moment qu'on ne vous voit plus. N'avez-vous pas peur d'être oublié ?

Quand on sait qu'il y a de nouvelles séries qui font leurs apparitions sur les écrans. C'est vrai ! Mais ce n'est pas pour autant qu'il faut faire une course au petit écran. Les conditions d'exhibition ou d'apparition ne manquent pas dans la vie d'un artiste. Nous avons, au niveau des Studios 225, un plan média qui permettra à toutes les personnes qui s'y trouvent de se faire voir, le moment venu. Donc la crainte à ce niveau ne se justifie pas.

 

C'est l'acteur qui parle ou c'est un des responsables des studios 225 ?

Je ne suis pas dans l'administration des Studios 225. Je suis un acteur et j'ai quand même un certain nombre d'expériences. Et donc, de temps en temps, je peux épauler le réalisateur, en lui servant d'assistant chargé de la direction des acteurs.

 

On remarque que certains acteurs de ''Ma famille'' traînent leurs noms attribués dans la série, partout où ils jouent. Est-ce à dire qu'avec d'autres noms, les affaires ne marcheraient pas ?

Vous savez, Bohiri, c'est mon patronyme. Donc, je ne pense pas que je dois me poser des questions de savoir, si je dois porter mon nom ou pas. Et la seule fois où je l'ai porté, c'est dans ''Ma famille''.

 

Au départ, on avait voulu donner, à chacun les noms des villes de Côte d'Ivoire. Mais après, il a été décidé que chacun, porte son nom. Maintenant, ceux qui utilisent les noms de la série, c'est leur problème. Qu'ils l'assument.

 

N'êtes-vous pas tenté par la réalisation ?

Cela fait partie de mes ambitions. C'est, d'ailleurs la passion de la réalisation qui m'a fait venir au théâtre. J'ai même des projets dans ce sens là. Mais pour l'instant, je ne vais rien dévoiler.

       Source Déclic Magazine

Bamako Hebdo, est seul responsable du contenu de cet article  
7185 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Case Sanga 2 : C'est parti pour de nouvelles aventures  ( 3)
Fanta Diallo, animatrice et commerçante dans l'âme  
Exposition de photographies en Commune III : L'APCM sensibilise les populations à s'impliquer dans l'embellissement de leur cadre de vie  
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
Posté par hamadi  4,  le 21 Feb 2010 15:17:20 GMT
 
bonsoir je desir entrer en contacte avec les acteurs du film ma famille de bohiri
 
  Répondre à < hamadi >

 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011