Mercredi 21 Novembre 01:33 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Musique
Amy Koïté : une artiste qui a tout gagné au Mali
 Nouvelle Libération, 31/05/2008 Commentaires [ 6 ] E-mail Imprimer

Amy Koïta est née à Djoliba à la veille des Indépendances africaines, au début des années cinquante, à 40 kilomètres de Bamako, dans le coeur du mandé profond, au bord du fleuve Niger et à quelques heures de marche de la Guinée.

 

Sa mère vient de Kirina, haut lieu de la célèbre bataille de Soundiata Kéïta au treizième siècle. De ses pures origines Mandingues, elle est fière. Elle perd son père dès l'âge de 3 ans. Ce dernier, Bengaly Fodé Koïta, traditionaliste de la ligne pure et dure, est encore très connu au Mali pour son apport dans l'historique des faits de conquêtes aussi bien des rois et empereurs du Mandé tel que Soundiata Kéïta, que des différentes batailles coloniales menées par des chefs de guerre comme Samory Touré empereur du wassoulou, Babemba roi de Sikasso, Tiramangan Traoré, Fakoly Doumbia, El Hadj Oumar Tall etc.

A la mort de son père, elle part pour Bamako accompagnée de sa mère, mais elle gardera toujours des liens très étroits avec Djoliba. Sa grand-mère, vieille femme centenaire, disparue en 1992, reste une source constante d'inspiration et un modèle de pureté Malinké par opposition à la langue et à la culture abâtardie des grandes villes. Wa Kamissoko, le frère de sa mère, historien à la renommée internationale pour avoir écrit deux ouvrages sur l'histoire du Mandingue. Ses propos ont même été recueillis par Youssouf Tata Cissé, et publiés sous le titre "Les Grandes Gestes du Mali". Cet ouvrage sert de référence à d'éminents professeurs d'histoire en Europe et en Afrique. Wa Kamissoko sera celui qui pendant 20 ans s'occupera de peaufiner son éducation.

Amy est issue d'une famille de griots de par son père et sa mère. Son père, par fidélité à la mémoire du vieux Chef de Djoliba, fit le voeu de ne plus faire de louanges après la mort de ce dernier. Elle fit donc son apprentissage aux côtés de : sa mère : pour les chants et les fluctuations vocales importantes pour les griots, sa grand-mère : pour le comportement, la sensibilité, le respect de la tradition, enfin son Oncle, Wa Kamissoko, pour la connaissance de l'histoire vraie, sans déformation, en parfaite harmonie avec la musique. maliweb.net. Elle suit sa Mère dans toutes ses prestations. Elle apprend ainsi la technique vocale et les règles de conduite d'une femme d'honneur. A 12 ans elle est déjà une Star convoitée dans les fêtes d'enfants. Amy est révélée en 1966, à l'occasion d'un concours de chant organisé au Mali afin de recruter les meilleures voix et connaissances de l'histoire pour l'Ensemble Instrumental du Mali. C'est le début d'une carrière fulgurante et toujours confirmée.

A 17 ans, elle intègre le très célèbre et glorieux Ensemble Instrumental National du Mali, avec lequel elle fait de grandes tournées et découvre les plus grandes scènes du monde. Elle fera aussi, au sein de cet ensemble, son premier enregistrement en studio à radio Mali. En 1977, au Festival des Arts Nègres à Lagos (Nigeria), elle se fait remarquer aux côtés des grandes voix d'Afrique, entre autres celle de Sory Kandia Kouyaté de Guinée, ce qui la pousse, dès son retour au Mali, à quitter l'Ensemble Instrumental National pour une carrière en solo. En 1978, elle sort sur le marché sa première cassette. Jusque-là les griots se contentaient de se produire uniquement pour des commanditaires privés. Elle fait donc partie des artistes qui ont les premiers renversé cette tendance. Aujourd'hui, Amy en est à sa 12ème production.

Outre sa voix mélodieuse jusque dans la stridence, son extraordinaire transmission de l'histoire, Amy est également admirée pour la qualité de ses compositions. Elle puise son inspiration dans la tradition qu'elle enrichit au contact de la modernité. "Lorsque]"ai tenté l'orchestration moderne, dit-elle, j'ai craint de perdre mes fans les plus âgés, mais au contraire, ils ont été les premiers à m'encourager". En fait, cette modernisation très limitée n'altère en rien l'ample et tranquille balancement Mandingue sur lequel la voix d'Amy explose, cascade et retombe dans la plus pure tradition de clarté et de liberté. Amy s'est produite sur tout le continent africain, en Europe, aux Etats-Unis, au Canada.

Sa prestation très remarquée à l'UNESCO pour la remise du prix Félix Houphouet Boigny pour la recherche de la Paix, en présence des Présidents François Mitterand (France), Mario SOARES (Portugal), de la Reine Béatrice des Pays-Bas, de Jacques Chirac et de Frederico Mayor, Secrétaire Général de l'UNESCO et d'un Jury composé d'une trentaine d'éminentes personnalités du monde politique, scientifique, économique, culturel, ainsi que de la presse internationale, confirme l'étonnant charisme de cette Cantatrice.

Kadiatou Mariko

30/05/2008

 

Nouvelle Libération, est seul responsable du contenu de cet article  
3499 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Nouveau combat pour les jeunes touaregs : " Mon fusil est alors devenu une guitare ! "  ( 2)
Le phénomène en train de prendre de l'ampleur au Mali : Fantani Touré prépare une bombe musicale pour dénoncer la cherté de la vie  ( 5)
Concert de Mokobé au Stade Omnisports Modibo Keïta : Une rencontre de jeunes fiers d'être Maliens  ( 4)
One Dog met les pieds dans le plat  
7ème Festival Des Femmes du monde : Manian Damba a représenté le Mali  
Abdoulaye Diabaté : L’enfant de Ségou qui vit à Koutiala  ( 4)
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
Post par awa80  6,  le 25 Jun 2008 11:04:14 GMT
 
AMI KOITA merci pour toutes ces belles paroles et conseilles que tu nous donnes .... et
surtout n'arrete pas de chanter on tient à toi longues vie à toi
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
 
  Rpondre < awa80 >
Post par the boy  363,  le 01 Jun 2008 15:59:53 GMT
 
merci pour tout la koitadjeli
 
  Rpondre < the boy >
Post par ANTJIRAN  606,  le 01 Jun 2008 15:38:21 GMT
 
Oui AMY KOITA, la DIVA des divas. Que Dieu Fasse que vous puissiez chanter encore
longtemps...
 
  Rpondre < ANTJIRAN >
Post par fama  624,  le 01 Jun 2008 15:06:01 GMT
 
Ami koïta est une vraie artiste ! Son talent est inégalable! Courage Ami on t'aime!
 
  Rpondre < fama >
Post par narémakan  236,  le 01 Jun 2008 12:55:56 GMT
 
ya pas deux, seulement je ne comprend pas pkoi elle a arrêté de chanter, Feu Siramorie
Diabaté a chanté à plus de 60 ans
 
  Rpondre < narémakan >
Post par koupis  33,  le 01 Jun 2008 06:37:30 GMT
 
logivitee Ami!
 
  Rpondre < koupis >

 Réagir cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la dfense de la rpublique Codem en appelle l'union sacre
    Mali: ramnagement du gouvernement, ngociations Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le dveloppement en Afrique de lOuest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colre lancent une expdition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako at-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011