Lundi 19 Novembre 03:04 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Contributions
Anniversaire d’un Assassinat : 17 Mars 1980 – 17 Mars 2009 Cabral, un exemple de droiture
 Le 26 Mars, 17/03/2009 Commentaires [ 13 ] E-mail Imprimer

C’est avec émotion que les anciens camarades de lutte se souviennent, 29 après, de Cabral, ce grand leader estudiantin malien dont l’exemple devrait inspirer les générations scolaires d’aujourd’hui et de demain.

Vingt neuf ans déjà, peut-on dire, car la plupart des enfants natifs de cette terrible année 1980, sont aujourd’hui des cadres, des hommes.

Vingt neuf ans seulement, est-on aussi tenté de dire, tant la marque de cet homme reste encore vivace dans le souvenir de tous ceux qui l’ont, peu ou prou, connu.

C’était un soir de l’année scolaire 1976-77. Dans l’amphithéâtre de l’Ecole Normale Supérieure où nous sommes réunis pour mettre sur pied la troupe théâtrale de l’Ecole Normale Supérieure. Je fais une rencontre banale, mais qui allait être une des plus marquantes de ma vie. Un des nombreux étudiants ayant répondu à l’appel se présente à moi, (secrétaire à la Culture que j’étais dans le bureau de l’ADENSUP, Association des Etudiants de l’Ecole Normale Supérieure). “ Je m’appelle Abdoul Karim Camara, mais je suis plus connu sous le nom de Cabral, surnom qui m’a été donné au Lycée de Badala ; je suis en 1ère année Philo-Psycho-Péda ”. Je me présente à mon tour. La petite réunion se déroule. La troupe est mise sur pied. Les dates de répétition sont arrêtées et le petit groupe se sépare.

A partir de cet instant, mes rencontres avec Cabral deviennent de plus en plus fréquentes. En dehors des séances de répétition, les multiples activités de l’ADENSUP (conférence-débats, assemblées générales, récitals, actions de salubrité, etc.) nous en donnaient l’occasion. Car, Cabral était un de ces étudiants qui répondait présent à tous les appels du bureau ; il était un “ militant ” de l’ADENSUP, qualificatif qui, à cette époque-là, était attribué avec parcimonie et après une période probatoire pertinente. En plus d’avoir été assidu aux répétitions, Cabral tient son rôle avec art et application dans chacune des deux pièces mises en scène (“ Ni san cènna, jate tè kalo la ” ; “ la poudrière australe éclatera ”). La conviction se lisait dans ses gestes, et la solennité dans sa voix.

L’année 1976-77 a été ponctuée de deux grèves mémorables (d’abord, contre l’introduction du concours d’accès à l’enseignement supérieur, puis pour la libération de Boniface Diarra, arrêté pour diffusion de mot d’ordre de grève) et de l’arrestation de Tiébilé Dramé (pour participation aux obsèques de Modibo Kéïta) ; mémorables à cause de la sévérité de la répression par la police du fameux Tiécoro Bagayoko, tout comme du fait que le régime du CMLN s’en est trouvé quelque peu ébranlé. 1977-78 s’annonçait comme une année scolaire grosse d’événements importants. Comme palliatif de la turbulence du front scolaire, le pouvoir entendait organiser les élèves et étudiants dans le cadre où il pourrait les contrôler à distance. Un programme de supervision de la mise en place des comités est communiqué à tous les établissements d’enseignement secondaire et supérieur. Faut-il boycotter cette mise en place ? Faut-il, au contraire, l’empêcher ? A l’ADENSUP, nous pensons que l’erreur consisterait à laisser le champ libre aux “ pions ” du régime ou à ceux qui n’ont aucune conviction, et qui viennent dans le bureau pour paraître ou pour uniquement organiser les bals et concerts. La stratégie arrêtée consiste à faire élire un bureau constitué d’un noyau de militants sûrs. Cabral, bien sûr, fait parti des “ favoris ”. Il est élu secrétaire administratif, c’est-à-dire deuxième personnalité du bureau que j’ai l’honneur de diriger cette année-là.

Etre responsable, c’est donner le bon exemple

Ceux qui ont placé en Cabral leur confiance, en le proposant et en le faisant élire, ne s’étaient pas trompés. Car, très vite, il s’impose comme un élément incontournable au sein du bureau, par sa disponibilité, par son sens du devoir, sa rigueur morale, sa franchise et surtout en ont très vite fait. Son dévouement pour l’ADENSUP n’avait d’égal que sa volonté d’être, aussi et surtout, un étudiant modèle pour qui l’effort et le respect sans borne pour ses professeurs étaient les premiers commandements. Les nombreuses sollicitations découlant de la qualité de responsable estudiantin, pour lui (et pour nous tous, à l’époque), ne devaient aucunement dispenser des contrôles et devoirs), et encore moins justifier les mauvaises notes. Etre responsable c’est, surtout, donner le bon exemple ; c’est, aussi travailler plus que les autres.

Cette exemplarité au sein de l’ADENSUP ne passe pas inaperçue au niveau des autres comités d’établissement. En Janvier 1978 se tient le congrès de l’UNEEM (Union Nationale des Elèves et Etudiants du Mali). Les délégués venus, pour la première fois, de l’ensemble du pays doivent se doter de nouveaux statuts et élire un Bureau de Coordination. Là encore, Cabral se fait distinguer par la qualité de ses interventions et par ses qualités humaines. Ses bonnes relations personnelles avec la plupart des délégués de Bamako et l’attention qu’il a portée aux camarades venus des Régions, lui permettent facilement de rapprocher les positions d’arrondir les angles. Il est élu secrétaire à l’Information au Bureau de Coordination de l’UNEEM, que j’ai eu, une fois encore, l’honneur de diriger.

Le fait d’appartenir tous deux au Bureau de L’ADENSUP et du Bureau de Coordination amena Cabral et moi à avoir des relations plus suivies tant sur le plan du travail que sur le plan humain. De fait, il devient “ mon adjoint ” au sein du Bureau de Coordination. Inutile d’ajouter que là aussi, Cabral s’impose par les mêmes qualités que celles rappelées plus haut.

Durant toute cette année, que ce soit à l’occasion des petits conflits qui éclataient au sein de tel ou tel établissement, ou autour des questions plus importantes, Cabral s’est présenté comme la sentinelle des intérêts de l’étudiant malien. Nul ne pouvait compter sur lui pour porter atteinte aux principes. Mais, tous pouvaient attendre de lui qu’il amène les uns et les autres, à force de persuasion, au compromis qui ménage l’essentiel.

L’image que je garde le plus de ce camarade infatigable, dévoué et désintéressé, est celui d’un compagnon foncièrement honnête, chez qui le calcul était absent, un militant qui s’est toujours placé du côté où il pensait que le devoir voulait qu’il soit. En somme, il était de la graine des hommes faits pour marquer leur génération.

Fauché prématurément, puisse son exemple de droiture et d’abnégation inspirer ses compagnons de lutte, actifs sur la scène politique du moment, et ses cadets qui affirment le prendre pour idole.

Modibo Diallo

Le 26 Mars, est seul responsable du contenu de cet article  
2033 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Démocratie, droit et développement : Trois dynamiques qu’il faut combiner  
L’école Malienne à la traîne : Les perdants, ce sont les élèves et Etudiants  ( 2)
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
Post par poupé  7,  le 18 Mar 2009 15:05:37 GMT
 
Que son âme repose en paix
 
  Rpondre < poupé >
Post par malienn  1050,  le 17 Mar 2009 12:47:44 GMT
 
Paix à l'âme de Cabral, mais il faut reconnaître qu'avec son assassinat l'autorité de
l'état en est sortie renforcée et nos élèves et étudiants ont repris le chemin de
l'école pendant une bonne dizaine d'année et donc son sacrifice a bien servi. N'oublions
pas qu'un certain ATT était commandant du Camp Para où on l'avait torturé.
 
 
Rponse de < malienn  1050 > < fa traore >,  le 17 Mar 2009 20:42:10 GMT
 
Alpha était ministre de la jeunesse et des sports au moment de l'assassinat de Cabral lui aussi est complice.
 
  Rpondre < malienn >
Rponse de < fa traore  1337 > < malienn >,  le 17 Mar 2009 15:43:17 GMT
 
ATT n'a jamais déposé la gerbe de fleurs sur la tombe de Cabral pendant tout le temps où il est président de la République or au tant de Alpha c'est Alpha lui meme qui venait déposer la gerbe de fleur sur la tombe. l'abscence de ATT à la cérémonie de dpot de gerbe de fleur nous donne beaucoup à reflechir quand on sait qu'il commandait le camp para où cabral a été torturé à mort.
 
Post par ben  424,  le 17 Mar 2009 11:20:50 GMT
 
Votre recit ne parle que des élections au niveau de l'UNEEM,pas plus ni moins,nous voudrons
quelque chose de plus consistant sur l'homme,sinon être sécrétaire
adminitratif,sécrétaire à l'information du bureau,tout cela nous connaissons
déjà;qu'à-t-il fait de monstrueux pour qu'on puisse l'éliminer dès son jeune âge au
camp para de bko,voilà des questions tout le monde se pose à chaque anniversaire de sa
diparition,surtout pour les jeunes générations.....
 
  Rpondre < ben >
Post par africa scéne  28,  le 17 Mar 2009 09:18:39 GMT
 
Événement FAT JOE (usa) Concert LIVE à Bamako Africa Scéne Diffusion & One Stop
Entertaiment présente FAT JOE en Concert Live Bientot au Stade Modibo Keita Info line
+223 7 402 00 28 hady-prod@hotmail.com
 
 
Rponse de < FANGAFING  258 > < africa scéne >,  le 17 Mar 2009 14:47:25 GMT
 
Hey Monsieur tu nous casse les oreilles pour tes pub..vas te faire ...ICI c'est pour PUB; le site doit censuré,
 
  Rpondre < FANGAFING >
Post par bobseck  212,  le 17 Mar 2009 06:21:20 GMT
 
Chers camarade modibo diallo c'est tout ce que tu as a racontre sur cabral??? Quelque chose
de 10 lignes pour un homme comme cabral??? Pourquoi site le nom de moussa traore
seulement?? Camarade cabral a ete tuer au camp para,qui etaient le comendant du camp para??
Qui a jure devant les eleves qu il veut la peau de camarade cabral??pourkoi vous ne dite
pas tout la verite sur la mort du camarade cabral?? Vraiment camarade cabral ne merrite pas
cette silence.bon je crois que j ai 200fr je vais aller dire la verite chez camarade samba
 
 
Rponse de < Tiaibowo  43 > < asd1975 >,  le 17 Mar 2009 11:48:48 GMT
 
Je trouve que vous avez tout dit
 
  Rpondre < Tiaibowo >
Rponse de < asd1975  4956 > < bobseck >,  le 17 Mar 2009 11:10:45 GMT
 
cher ami pour evoquer toute cette verité il faut etre courageux et intègre hors ces 2 qualités font cruellement defaut dans notre pays. Les grands hommes font de grandes choses et les petits hommes de petites choses.
 
Rponse de < asd1975  4956 > < bobseck >,  le 17 Mar 2009 11:10:36 GMT
 
cher ami pour evoquer toute cette verité il faut etre courageux et intègre hors ces 2 qualités font cruellement defaut dans notre pays. Les grands hommes font de grandes choses et les petits hommes de petites choses.
 
Post par kbathily  877,  le 17 Mar 2009 03:10:40 GMT
 
Que la paix eternelle soit sur son ame.Cabral est un hero.. Ceux qui l'ont tué reponderont
devant Dieu... peu importe qu'ils pretendent aujourd'hui qu'ils etaient innocents. "Celui
qui tue sciemment et sans juste raison un croyant, sa recompense est l'Enfer"-- Le Coran.
 
 
Rponse de < kinguiranke  19547 > < kbathily >,  le 17 Mar 2009 23:39:06 GMT
 
kbathily, il n'y a pas de juste raison pour tuer quelqu'un qu'il soit croyany ou pas. Je ne sais pas dans quel chapitre du Coran ou dans quelle sourate vous avez appris ce que vous dites. N'oublions surtout pas que le Coran a dit: Lakoum dini koum wal ya dini. GMT et sa horde ont tente d'assissiner la liberte, la justice et la democratie, mais malheureusemnt pour eux ceci n'a pas marche du tout.
 
  Rpondre < kinguiranke >

 Réagir cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la dfense de la rpublique Codem en appelle l'union sacre
    Mali: ramnagement du gouvernement, ngociations Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le dveloppement en Afrique de lOuest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colre lancent une expdition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako at-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011