Dimanche 18 Novembre 06:25 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Nécrologie
Obsèques du Dr Mamadou El Béchir Gologo : Hommage de la nation à un «esprit brillant et rebelle»
 L'Indépendant, 24/03/2009 Commentaires [ 1 ] E-mail Imprimer

La République pleure l’un de ses fils, digne fils de la patrie qui a été à la pointe de tous les combats, de la lutte pour l’indépendance à la démocratie, Dr Mamadou El Béchir Gologo. Décédé le samedi 21 mars dernier, à la suite d’une longue maladie à l’âge de 85 ans, à l’Hôpital du Point G, Dr Gologo, comme on l’appelait communément, a reçu, hier lundi 23 mars, l’hommage de la nation toute entière avant de rejoindre sa dernière demeure au cimetière de Djelibougou. Du président de la République, Amadou Toumani Touré, aux citoyens lambda en passant par le Premier ministre, Modibo Sidibé, les membres de son gouvernement, les grands commis de l’Etat ainsi que des ambassadeurs accrédités au Mali, ils étaient tous hier au domicile de feu Dr Mamadou El Béchir Gologo, à Korofina afin de rendre un dernier grand hommage à l’illustre disparu, à la dimension de l’homme, qui fut un combattant politique intrépide de l’US-RDA, chantre de la liberté des peuples et démocrate convaincu. Médaillé d’or de l’Indépendance du Mali, Dr Gologo a été élevé au grade de Grande Officier de l’Ordre national du Mali, le 20 janvier dernier. Une décoration qu’il a reçue, hier lundi 23 mars, à titre posthume des mains du président de la République, Amadou Toumani Touré.

Seule la maladie avait réussi à réduire momentanément Dr Mamadou El Béchir Gologo au silence avant que cela ne soit définitif avec la mort.

En fait, l’homme qui a regagné, hier lundi 23 mars 2009, sa dernière demeure pour un repos éternel dans le calme et la sérénité, a bien accompli sa mission ici-bas. Et sa vie, comme l’a si bien dit, Dr Badra Aliou Macalou lors de la cérémonie funèbre, «est un sacerdoce, un réconfort moral et un foyer de renaissance».

Né vers 1942 à Koulikoro où il a effectué ses études primaires et élémentaires, Dr Gologo a fréquenté l’école régionale de Bamako de 1936-1938. Nanti de son certificat d’études en 19938, il entra à l’école Terrasson de Fougère à Bamako, en 1938, avant d’être admis en 1941 à l’école normale William Ponty où il obtient en 1944 un diplôme de fin d’études.

La même année, il rentre à l’école de médecine de Dakar. Avec son diplôme de médecin africain en juillet 1948, Mamadou El Béchir Gogolo fut engagé obligatoirement dans l’armée coloniale française pour être libéré en septembre 1949. Ainsi, il viendra se mettre au service de son pays en exerçant la fonction de médecin d’abord à Bamako, puis à Katibougou, Douantza, Sikasso et Rharous.

A cause son «esprit brillant et rebelle», pour ainsi reprendre les propos du Dr Badra Aliou Macalou, Secrétaire général de l’US-RDA, Mamadou El Béchir Gologo fut suspendu, à trois reprises, de ses fonctions avant d’être révoqué en 1950. Ainsi, il va se mettre au service de la santé du géant de la riziculture, l’Office du Niger, en novembre 1953 en servant comme médecin bénévole pendant une année. Grâce à son courage et à sa détermination, il sera titularisé par la direction de l’Office du Niger en 1954.

A ses heures perdues, il s’adonne à la politique et devient le premier Secrétaire général des colons de l’Office du Niger, avec sous sa férule de nombreux comités des sous-sections RDA et comités syndicaux.

Au regard du sens élevé de son combat, il sera nommé chef de Cabinet du ministre de la Santé en 1958 dans le premier gouvernement du Soudan sous la Loi Cadre. Puis directeur adjoint du service de l’Information entre 1958 et 1959. De 1959 à 1961, il a cumulé les fonctions de Commissaire à l’information, Secrétaire d’Etat à l’Information et au Tourisme, directeur du publication du journal «L’Essor» alors organe de l’US-RDA et président du l’Union nationale des journalistes du Mali. En 1961, il est membre du bureau international des journalistes. Le parcours du Dr Mamadou El Béchir Gologo l’amènera à occuper la prestigieuse fonction de ministre de l’Information.

Déporté et détenu à la suite du coup d’Etat militaire de Moussa Traoré en 1968, Dr Gologo ne sera jamais jugé avant de recouvrer la liberté en 1971. Membre fondateur du mouvement démocratique du Mali, il devient Secrétaire général de l’US-RDA ressuscité à la faveur des évènements de 1991 à 1996, puis premier président de 1996 à 1997. De cette année jusqu’au samedi 21 mars 2009, date de sa mort, il occupait le poste de président d’honneur. Dr Gologo fut également un écrivain talentueux avec trois publications, à savoir «Mon Cœur est un volcan» (1961), «Le Rescapé de l’Ethylos» (1963), «Tornade d’Afrique»(1966), «Mon Cœur reste un volcan» (1998)

Comme l’a si bien dit, le Secrétaire général de l’US-RDA, Dr Badra Aliou Macalou, lors de la cérémonie funèbre, «Dr Mamadou El Béchir Gologo a donné une leçon d’humilité et de sagesse au Mali, il a porté l’US-RDA et le Mali dans son cœur. Un Mali qu’il a porté au haut de sa flamme dans le destin inexorable des peuples et des nations»
Alassane DIARRA

L'Indépendant, est seul responsable du contenu de cet article  
1537 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Mohamed El Bachir Gologo : Un engagement intransigeant  ( 26)
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
Post par empereur  83,  le 24 Mar 2009 13:11:40 GMT
 
une fois de plus paix a son ame et qu'il reste un exemple pour le peuple malien
 
  Rpondre < empereur >

 Réagir cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la dfense de la rpublique Codem en appelle l'union sacre
    Mali: ramnagement du gouvernement, ngociations Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le dveloppement en Afrique de lOuest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colre lancent une expdition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako at-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011