Dimanche 18 Novembre 05:31 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Politique
Communale à Ségou : La guerre des chefs affaiblit le CNID
 L'indicateur Renouveau, 29/04/2009 Commentaires [ 9 ] E-mail Imprimer

Cinglant revers électoral pour le parti de Me Mountaga Tall dans la circonscription électorale de Ségou à l’issue des opérations de vote de dimanche dernier. Si l’on en croit les premiers chiffres provisoires communiqués par la Commission de centralisation des résultats, c’est l’Adéma-PASJ l’ex-parti au pouvoir qui se taille la part du lion avec 8 conseillers et  réserve 6 six au CNID de Me Mountaga Tall dans son principal fief.

 Dans la Commune urbaine de Ségou, les résultats provisoires officiels sont connus depuis lundi après-midi et donnent l’ex-parti au pouvoir (l’Adéma), vainqueur. A la Commission de centralisation des résultats, logé dans l’enceinte du gouvernorat, on estime à environ 16 765 le nombre de suffrage exprimé. Et sur les 33 élus devant former le conseil communal, le parti de l’Abeille vient tête avec 8 conseillers obtenus. Il est suivi du CNID de Me Tall et du RPM de IBK, qui obtiennent chacun 6 élus. L’URD de Soumaïla Cissé se classent en 4e position avec seulement 4 conseillers. Quant à la liste indépendante « Benkan », elle a enlevé 3 sièges.

« Ema Néma », une autre liste indépendante s’est offerte 2 élus. S’agissant des partis CODEM et UDD, les décomptes leur attribuent à chaque parti 2 conseillers. On constate en effet, qu’au sortir de ces élections communales, plusieurs partis ont mordu la poussière dans la circonscription électorale de Ségou avec zéro conseiller élu. Il s’agit notamment du MPR, de la SADI, du PCR, du PARENA, etc. 

Qu’est-ce qui peut bien expliquer ce revers électoral du CNID dans le fief de son président ? Le CNID est-il tombé en disgrâce dans cette Commune ? Pour certains responsables de la section, ceci est le témoignage éloquent des limites de la stratégie de campagne mise en place. Mais pour d’autres, les raisons sont toutes autres. A les en croire, il s’agit tout simplement d’une part de la conséquence directe de la grande crise qui a éclaboussé les relations entre le président du parti et son secrétaire général de ministre de l’Artisanat, M. Ndiaye Bah. On estime à Ségou qu’il s’agit d’une crise qui a sérieusement affecté la sérénité au sein de la formation politique et a qui provoqué un sérieux dysfonctionnement dans les activités. Aussi, d’autres estiment que la guerre qui a éclaté entre Me Tall et Me Demba Traoré, ex-député CNID (occasionné par le départ de ce dernier) a démobilisé certains militants.

Mais ce qui est sûr, les résultats des opérations de vote du 26 avril dernier et le témoignage des observateurs de la scène politique prouvent que le CNID connaît en ce moment un grand malaise. Et que la fin de la descente aux enfers n’est point pour demain. Comment faire pour recoller les morceaux ? Que doit entreprendre Me Tall pour sauver son parti d’une débâcle aux prochaines élections dans sa propre localité ? Comment peut-il restaurer la confiance des militants avant les élections présidentielles de 2012 dont il pressenti candidat ?

Autant de problématiques auxquelles l’ex-vice-président de l’Assemblée nationale (2002-2007) devra trouver des réponses. Décidément la tâche s’annonce très rude pour l’ex-opposant.

Issa Fakaba Sissoko
Envoyé spécial

L'indicateur Renouveau, est seul responsable du contenu de cet article  
2535 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Commune IV : Moussa Mara se venge des partis politiques  ( 27)
Municipales en CIII : La désillusion de l’URP et du Parena  ( 5)
Commune III : Déjà une alliance ADEMA-RPM-CNID pour contrôler la mairie  ( 4)
Résultats du scrutin du 26 avril : Les Communes I, II, III et VI sous la coupe de l’ADEMA, Moussa Mara en C.IV et l’URD en C.V  
Dérives électorales : Quand l’attrait de l’argent pèse sur le vote  ( 4)
Elections communales : De navrantes réalités  ( 3)
Municipales en commune IV : Mara inflige un autre “camouflet” au RPM  ( 6)
Elections communales : La CAFO lance un cri de cœur  ( 6)
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
Post par nouhoum  35,  le 29 Apr 2009 11:10:05 GMT
 
Me tall n'est que l'ombre de lui meme.victime de son propre choix politique.en voyant un
grend homme politique qui n'arrive pas de voir clair et de l'ecoute de sa base et ses cadres
l'envoie dans le desattre politique total.ds la politique ,il ya tjr des choix a assume.du
courage maitre
 
  Rpondre < nouhoum >
Post par sosso  1057,  le 29 Apr 2009 10:46:42 GMT
 
Le CNID vit des moments difficiles à cause des egarrement de maitre TALL,en renvoyants les
tenors des quartiers Bamanakin( ancien deputé mmadani Traoré) et Thiero de Somonosso au
second plan , il a perdu ses 2 bastions de la ville. Il est temps que maitre Tall comprenne
que Segou est loin d'etre limité aux seuls quartiers Sogolakono et Banankoro.Tant qu'il ne
reconqui pas les quartiers Bamanankin,Somonosso et allamissani il lui sera impossible de
maitriser Segou; car ce sont les vieux quartiers qui ont un electorat soudé.
 
 
Rponse de < Niyefôkoyésegoudê  2554 > < sosso >,  le 29 Apr 2009 11:54:27 GMT
 
Ce qui est arrivé à Mountaga est le fruit de la prostitution politique, car il a la malédiction de la commune de Dioro , trafique d'influence et se propose député de la localité sans même connaitre cette commune.Tous les prostitués finissent mal,n'avait il pas dit un moment que son parti est et debout?
 
  Rpondre < Niyefôkoyésegoudê >
Post par sidisirani  36,  le 29 Apr 2009 09:22:56 GMT
 
Les dirigeants du CNID ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes. Au lieu de faire le griot
derrière le général ATT, qu'ils s'occupe de leur parti. "nata de yé woulou dakala dja
gna"
 
 
Rponse de < kankélétiguido  804 > < sidisirani >,  le 29 Apr 2009 10:12:45 GMT
 
Cher ami, les partis ADEMA et URD ont fraudé. Oui la vérité finit toujours par triompher. Vous remarquerez que ce sont les mêmes fraudeurs de 2007 qui ont soutenu la candidature de ATT et qui se sentent aguerri dans ce comportement indigne, malhonnête qui ne fait point honneur à notre jeune démocratie. Les élections législatives ont aussi été trichées par les mêmes fraudeurs. C’est ce qui explique la présence massive des députés de l’ADEMA et de l’URD à l’assemblée Nationale. Ce sont ces deux partis plus le Mouvement Citoyen qui sont spécialisés dans la fraude électorale au Mali. La solution est toute simple : « Tous les partis pris la main dans le sac doivent être disqualifiés dans la commune ou leurs militants ont fraudé ». Nous attendons la décision de la cour constitutionnelle, pour savoir si nous sommes dans un état de droit et que les autorités judiciaires prônent la paix dans ce pays. Avec l’impunité, il n’y a pas de paix. Alors, sachon
 
  Rpondre < kankélétiguido >
Post par sidisirani  36,  le 29 Apr 2009 09:22:52 GMT
 
Les dirigeants du CNID ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes. Au lieu de faire le griot
derrière le général ATT, qu'ils s'occupe de leur parti. "nata de yé woulou dakala dja
gna"
 
  Rpondre < sidisirani >
Post par FOGHAS  59,  le 29 Apr 2009 08:22:23 GMT
 
Que c'est grave pour un Envoyé Special !!!! La commission de centralisation n'a jamais
siegé dans l'enceinte du gouvernorat contrairement aux autres fois mais dans les nouveaux
locaux du Cercle de Segou non loin de la prison. Aussi le revers du CNID n'est pas dû à
des histoires de Me Demba Traoré ou Ndiaye Ba mais à une dissidence interne. La liste Hema
Nema qui a eu 2 conseillers vient des entrailles du CNID, d'ex conseillers du dernier mandat
qui se sont vu relegués en 13eme, 16eme ou 18eme position sur la liste CNID. Il suffisait
d'etre un vrai envoyé special pour le comprendre !
 
 
Rponse de < kankélétiguido  804 > < FOGHAS >,  le 29 Apr 2009 10:13:59 GMT
 
Cher ami, les partis ADEMA et URD ont fraudé. Oui la vérité finit toujours par triompher. Vous remarquerez que ce sont les mêmes fraudeurs de 2007 qui ont soutenu la candidature de ATT et qui se sentent aguerri dans ce comportement indigne, malhonnête qui ne fait point honneur à notre jeune démocratie. Les élections législatives ont aussi été trichées par les mêmes fraudeurs. C’est ce qui explique la présence massive des députés de l’ADEMA et de l’URD à l’assemblée Nationale. Ce sont ces deux partis plus le Mouvement Citoyen qui sont spécialisés dans la fraude électorale au Mali. La solution est toute simple : « Tous les partis pris la main dans le sac doivent être disqualifiés dans la commune ou leurs militants ont fraudé ». Nous attendons la décision de la cour constitutionnelle, pour savoir si nous sommes dans un état de droit et que les autorités judiciaires prônent la paix dans ce pays. Avec l’impunité, il n’y a pas de paix. Alors, sachon
 
  Rpondre < kankélétiguido >
Post par Ndy  4763,  le 29 Apr 2009 07:33:36 GMT
 
Baissez chers dirigeants le prix du carburant,le peuple n'en peut plus,le baril n'est plus
à 140 Dollar,alors rien n'explique encore ces prix à la pompe.Baissez le prix du riz,nous
sommes en fin avril et c'est toujours les prix de février qui continuent alors qu'on nous
avait dit que les prix baisserons en mars avec le riz exonéré.
 
  Rpondre < Ndy >

 Réagir cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la dfense de la rpublique Codem en appelle l'union sacre
    Mali: ramnagement du gouvernement, ngociations Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le dveloppement en Afrique de lOuest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colre lancent une expdition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako at-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011