Lundi 19 Novembre 02:51 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Histoire (Politique)
32ème anniversaire de la mort de Modibo Kéïta : Vive le patriote !
 Le 26 Mars, 12/05/2009 Commentaires [ 62 ] E-mail Imprimer
Mrs. Josip Broz (L) and President Modibo Keita (R) at Belgrade Conference, August 1961 (photo
LIFE)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

32ème anniversaire de la mort de Modibo Kéïta :

Vive le patriote !

 16 Mai 1977 - 16 Mai 2008. Voilà 31 ans que le premier Président de la République du Mali mourait assassiné, de la manière la plus cynique.

"Je proclame ma foi en l'avenir de notre République. Cette foi, nous la partagerons tous, j'en suis convaincu, car il ne peut en être autrement quand il s'agit d'un peuple qui a su garder son calme et sa dignité en des heures où d'autres les auraient perdus, qui a donné des preuves éclatantes de la fermeté de son caractère, qui a affirmé avec force sa patrie et qui, s'il le fallait, n'hésiterait pas à offrir ce à quoi, les hommes tiennent le plus, leur vie, pour que vive et prospère un Mali libre dans une Afrique unie…".

L'homme qui s'exprimait ainsi en 1961 devant le peuple malien, s'appelait Modibo Kéïta.

Grand patriote, il venait de bénéficier de la confiance de son peuple pour relever le pays des décombres d'une colonisation rapace qui aura mis à genoux l'économie Nationale, sapé les fondements de la Nation.

Hélas ! Sept ans après, le 19 Novembre 1968, Modibo Kéïta, a été renversé par un coup d'Etat militaire dirigé par un lieutenant anonyme.

Depuis, emprisonné dans les conditions les plus inhumaines, sans jugement et en contradiction flagrante avec les déclarations des nouveaux dirigeants, il n'en sortira que le 16 Mai 1977, mort, assassiné de la manière la plus atroce.

Ce jour en effet, le président Kéïta était transporté à l'hôpital du Point G, pris de violents malaises.

Le soldat qui le gardait, se précipitant pour demander de l'aide, se voyait interdire tout déplacement.

Au même moment, un communiqué de Radio Mali, annonçait la mort de "l'instituteur à la retraite, Modibo Kéîta".

La première tentative d'explication de la mort de Modibo, donnée pour cause d'intoxication alimentaire", était remplacée peu après, par un œdème pulmonaire".

Il fallait nier l'évidence : l'assassinat.

Et l'autopsie demandée par la famille, a été refusée. Chacun savait cependant que Modibo Kéïta avait été empoisonné.

Le Jeudi 19 Mai, date des obsèques, les écoles et les lycées étaient gardés, les élèves dans la rue. Tous voulaient emmener le corps de Modibo pour le rendre au Comité Militaire : "leur rendre leur mort".

Les élèves et étudiants sont venus dans la famille de Modibo. Ils ont cassé le cercueil et déchiré le linceul pour voir son corps. Les élèves ont ensuite transporté le corps du Président assassiné jusqu'au cimetière de Hamdallaye et effectué l'enterrement.

Pourquoi GMT, avait-il mis Modibo Kéïta à mort ?

Pour sauvegarder un pouvoir menacé, car le 9 Mai 1977, s'était déroulé à Bamako, une manifestation des élèves et étudiants faisant suite à la grève au cours de laquelle, les manifestants réclamaient le retour au pouvoir de Modibo Kéïta, dont ils clamaient le nom.

Modibo Kéïta, même en prison, était devenu encombrant, et sa vie, une menace pour le régime militaire.

Piégé par lui-même, le célèbre héritier de GMT, Choguel Maïga confirmait la "chose" dans le journal l’Observateur du 7 Mai 2001 à l'occasion de la grâce présidentielle accordée à Ramos : "Tant qu'un chef d'Etat est en prison dans un pays, ça constitue toujours un problème pour celui qui est au pouvoir" (sic)

Par l'assassinat de Modibo Kéïta, Moussa Traoré et ses valets ont liquidé un espoir, celui qui a consacré sa vie à l'indépendance de sa patrie, à la grandeur et à la dignité de son peuple, sans jamais se renier.

Moussa Traoré a aussi mis fin par le meurtre de Modibo Kéïta, à une histoire d'une grande foi et d'un profond attachement réciproque, nourris comme dans un pacte de sang, par une fidélité émouvante des Jeunes, à celui qui reste à jamais le père de la jeunesse malienne.

C'est pourquoi, le Mali entier, doit être éternellement reconnaissant envers l'homme. Principalement, ceux qui l'ont vu à l'œuvre.

Sur ce point, un hommage mérité devrait être rendu aux autorités de la IIIème République qui ont réhabilité Modibo Kéïta.

Le mémorial Modibo Kéïta en est une vive illustration.
Contrairement à ces "très proches collaborateurs, amis éternels" du 1er Président de la République du Mali qui ont osé oublié le 19 Novembre 1968 et le 16 Mai 1977. Au point de pactiser avec les assassins et leurs héritiers.

Contrairement aux démocrates de la 25ème heure, ces affamés du pouvoir qui ont osé il y a quelques années, crier haut et fort : "Moussa Traoré en prison  depuis 10 ans, ça suffit, il faut le libérer !"

Contrairement à ces cannibales qui ont osé percevoir la libération de Moussa Traoré comme un devoir pour le peuple malien.

Pendant ce temps, on oublie que "l'instituteur en retraite" quant à lui, n'a jamais été jugé.

Il est passé, de la prison au… cimetière.

Aujourd'hui, "l'autre", mieux nanti que quiconque, se la coule douce... dans une superbe villa payée par le contribuable Malien. Il est toujours Général et même… "Président".

 Boubacar Sankaré

Le 26 Mars, est seul responsable du contenu de cet article  
7841 hits
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
62 ractions (7 en attente de modération)1 2 3 4 5  
Post par abdra87  1,  le 22 Mar 2011 21:41:43 GMT
 
le mali a besoin des hommes comme Modibo Keita,j'ai été toujours passionné par son
attachement à la patrie et je garde de lui l'image d'un homme digne engagé pour le
développement de l’Afrique et il a toujours su que le développement de l’Afrique passe
par l'unité du continent noir ,dort en paix mon seul et unique président
 
  Rpondre < abdra87 >
Post par Ali Arma  14,  le 14 May 2009 11:30:32 GMT
 
Il faudra attendre encore une génération pour que s'écrive la véritable histoire
politique du Mali entre 1958 et 1978. Tant que ceux qui n'ont pas intérêt à ce que le
voile soit levé seront vivants, les versions "arrangées" seront légion. Il faudra
regarder un jour en face ces 20 ans qui ont déterminé par leur grandeur et leurs errements
les espérances et les expiations d'aujourd'hui. Il ne faut pas se tromper, nous payons
encore par notre misère le poids du crime de certains. Peu d'hommes sont capables
d'assumer par leur sacrifice leur responsabilité de berger. Modibo était de ceux-la.
Moussa et sa bande ne sont que les exécuteurs d'une sentence dont certains commanditaires
sont encore tapis parmi nous. La plupart des autres sont déjà face à la Justice du
Vrai. Le pire crime de certains de nos frères fut de jouer - et ce jeu fut prémédité
- contre leur pays... Nous en payons encore le prix. Pour combien de temps? Toute
malédiction a un
 
  Rpondre < Ali Arma >
Post par mello  16,  le 14 May 2009 09:36:35 GMT
 
QUE SON AME REPOSE EN PAIX
 
  Rpondre < mello >
Post par vigilance  800,  le 12 May 2009 21:18:19 GMT
 
Je me rappelle cette année 68, encore enfant, dans l'innocence de l'age, suivre les soldats
dans une rue de Bagadadji, en scandant: "Vive Moussa, A bas Modibo" á l'instar de la foule
d'adultes qui m'entourait. C'est le souvenir le plus amer de ma vie, car moins de 10 ans
plus tard, en 77, j'étais parmi les éleves á écrire le contraire sur les routes
goudronnées de Bko, et sciemment cette fois-ci:"A bas Moussa, vive Modibo". Pour les
amateurs de comparaison: pourquoi á moins de 10 ans apres son arrestation Modibo était
regretté, meme reclamé par les maliens, et Moussa, á presque 20 ans de sa chute, n'est
regretté que par ceux-lá qui ont trempé avec lui dans la mauvaise pate?
 
 
Rponse de < vigilance  800 > < vigilance >,  le 14 May 2009 16:47:57 GMT
 
Confiance: Malheureusement les partis politiques de nos jours sont devenus l'antichambre du gain facile. On n'y adhere plus par conviction, mais pour réussir l'acces au bien public avec la bénédiction du peuple qui n'a d'autres choix que de choisir son bourreau. En témoigne le nombre de partis politiques existant au Mali. La vraie question, c'est comment faire pour que les partis politiques redeviennent réellement le foyer de débats primaires autour d'idéaux et de valeurs. Malheureusement, la démocratie ne donne pas les moyens qu'aux gens de bonnes intentions, mais aussi et surtout aux malhonnetes qui usent et abusent d'elle. Pauvre démocratie!
 
  Rpondre < vigilance >
Rponse de < vigilance  800 > < Confiance >,  le 14 May 2009 16:37:31 GMT
 
Kino:Le petit espace offert par Maliweb ne permet pas d'entrer dans certains détails. C'est vrai que la milice populaire a commis des exactions allant á l'encontre de la liberté individuelle á laquelle tient énormement le malien. Mais un seul élément du CMLN a commis plus de tort aux maliens: Tiécoro Bagayoko. Facteurs internes, la chute de Modibo a été voulu principalement par les commercants de Bamako, qui ont mis en avant leurs intérets personnels par rapport á l'objectif de Modibo. Facteur extérieur:l'homme n'était pas aimé par les ennemis de l'Afrique au meme titre que tous ceux qui ont tenté d'oeuvrer pour que ce continent s'en sorte: Kwamé, Sekou, Cabral, Sankara... Seuls les médiocres survivaient á leurs complots diaboliques. Ceux qui résistaient comme Sékou Touré, on le transformait en dictateurs sanguinaire par la force des choses. L'Afric intellectuelle comprend bien ce fléau, mais les choses changeront réellement quand l'Afric profonde le
 
Rponse de < Confiance  1415 > < kino1 >,  le 13 May 2009 23:53:13 GMT
 
merci vigilance pour cette analyse combien pertinente. Aidez moi a comprendre svp chers maliwebiens : la majorite des hommes politiques et intellectuels militent dans les partis comme ADEMA, URD, RPM,... Pourquoi ils n'aiment pas le parti de Modibo?
 
Rponse de < kino1  155 > < vigilance >,  le 13 May 2009 00:01:24 GMT
 
Merci Vigilance. Nous avons besoins de temoignages de gens comme vous qui étaient presents à cette époquent. certaiens personnes disent que les maliens étaient super contents de la chute de ce valeureux homme parce qu'il étaient plus criminel que Moussa Traoré. les témoins doivent parler afin que cette question soit réglée une fois pour toute.
 
Post par HOMOERECTUS  257,  le 12 May 2009 21:13:09 GMT
 
EN LISANT CET ARTICLE, J AI DES LARMES AUX YEUX, VOILA DES HOMMES DIGNES D INTERETS, QUI ONT
OEUVRE POUR LEUR PAYS.JE N ETAIS PAS NE EN CE MOMENT, MAIS IL AVAIT UN PROGRAMME DE
DEVELOPPEMENT POUR CE MALI QU IL A TANT AIME ET POUR QUI IL I A DONNE SA VIE.ON NE POURRA
JAMAIS PAYER MODIBO ET SES COMPAGNONS DE LUTTE DE L US-RDA.QUE LA TERRE TE SOIT LEGERE, DORS
EN PAIX , MODIBO KEITA.
 
  Rpondre < HOMOERECTUS >
Post par vigilance  800,  le 12 May 2009 20:53:27 GMT
 
Mr le journaliste, vous avez oublié une personne cléf de ce complot d'assassinat, son
exécuteur: le Dr Faran Samaké.
 
  Rpondre < vigilance >
Post par Bishop  280,  le 12 May 2009 20:18:47 GMT
 
Modibo Keita notre pere, la nation tout entiere te remercie pour tout dors en paix que ton
ame repose en paix digne fils du pays
 
  Rpondre < Bishop >
Post par Kankélétiguikpnatè  222,  le 12 May 2009 19:21:33 GMT
 
ha, Monsieur Boubacar SANKARE, Aboubakr sidiq! le véridique! vous êtes un grand
journaliste. J'ai posté mon premier commentaire sans avoir lu votre article.Après l'avoir
lu a présent, j'ai tout simplement les larmes aux yeux. J'ajoute tout simplement que nous
devons nous aimer les uns les autres sinon nous n'aurons aucune chance de nous en sortir.
 
  Rpondre < Kankélétiguikpnatè >
Post par djélibadén  19,  le 12 May 2009 17:44:24 GMT
 
Chacun a son tour chez Mr le Coiffeur.Ce MALI appartient à tous les maliens!!!!!!!!! En
tout cas, il faut qu'on songe au devenir de ce pays qu'est la JEUNESSE.On lui parle de
création d'emplois, mais rien ne lui ai proposé. C'est pour cela que l'APEJ est créée
pour berner davantage cette jeunesse. Je suis sûr qu'un jour, la jeunesse va perdre
davantage le contrôle. Et on rentre dans les maisons pour dépouiller les ploutocrates!!!
 
 
Rponse de < FANGAFING  258 > < djélibadén >,  le 12 May 2009 20:10:59 GMT
 
à djelibadén; etes-vous pas trompé par harsar? C'est quoi qui vous faites dire que Ce pays appartient à nous tous...Wallaye billaye tallaye célà est un adage depuis fort longtemps....nous sommes a un pays qui n'appartienne qu'a un poingné de personne depuis la fin de regime MK.....
 
  Rpondre < FANGAFING >
Post par Dibysilasdiarra  1571,  le 12 May 2009 17:17:13 GMT
 
Modibo etait et reste a jamais l'ombre de Dieu pour nous autres.A chaque fois que
l'indivisibilite du Mali est mise en jeu, il faut invoquer l'esprit anvestral de Ya
Moadipe.TENACITE! TENACITE! TENACITE!
 
 
Rponse de < HOMOERECTUS  257 > < Dibysilasdiarra >,  le 12 May 2009 21:16:11 GMT
 
CA C EST VRAI
 
  Rpondre < HOMOERECTUS >
62 ractions (7 en attente de modération)1 2 3 4 5  

 Réagir cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la dfense de la rpublique Codem en appelle l'union sacre
    Mali: ramnagement du gouvernement, ngociations Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le dveloppement en Afrique de lOuest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colre lancent une expdition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako at-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011