Dimanche 18 Novembre 06:40 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
International
Petit précis de remise à niveau à l’usage du Président Sarkozy : Mme Adame Ba Konaré dévoile les péripéties de l’édition
 Le Républicain, 01/06/2009 Commentaires [ 35 ] E-mail Imprimer

L’ouvrage réalisé pour servir de réponse au discours politique du Président français Nicolas Sarkozy, tenu le 26 juillet 2007 à l’Université Cheikh-Anta-Diop, au Sénégal, à l’occasion de sa première visite officielle en Afrique au Sud de Sahara, est désormais dans les librairies au Mali. Intitulé « Petit précis de remise à niveau sur l’histoire africaine à l’usage du Président Sarkozy », le livre était le 30 mai 2009, au centre d’une cérémonie présidée par Mme Adame Ba Konaré, au lycée Cheick Anta Diop.

Initialement édité par les éditions « La découverte » en France, le « Petit précis de remise à niveau sur l’histoire africaine à l’usage du Président Sarkozy », sera désormais édité par trois maisons d’édition africaines : les éditions « Barzakh » en Algérie, les éditions « Jamana » au Mali et les éditions « Papyrus Afrique » au Sénégal. La révélation a été faite par Mme Adame Ba konaré, le samedi 30 mai 2009 au lycée Cheick Anta Diop de Bamako, lors de la cérémonie de lancement de la coédition africaine du « Petit précis de remise à niveau sur l’histoire africaine à l’usage du Président Sarkozy », organisée par les Editions Jamana et l’Association pour la défense de la mémoire de l’Afrique.

En plus de Mme Adame Ba Konaré, celle là même qui a eu l’initiative de regrouper un certain nombre d’intellectuels africains pour réagir au discours politique du Président français Nicolas Sarkozy, tenu le 26 juillet 2007 à l’Université Cheikh-Anta-Diop, au Sénégal, à l’occasion de sa première visite officielle en Afrique au Sud de Sahara, la cérémonie a enregistré la participation de certains collaborateurs à la réalisation de l’ouvrage. Ce sont : Catherine Coquery-Vidrovitch, professeur émérite d’Histoire contemporaine de l’Afrique à l’Université Paris 7 Denis-Diderot, Alioune Sall, sociologue et directeur de l’institut des futurs africains, basé en Afrique du Sud, Drissa Diakité, historien et diplômé en linguistique appliquée, Professeur à l’Université de Bamako, Doulaye Konaté, archéologue et historien, ancien recteur de l’Université de Bamako et Kléna Sanogo, archéologue, directeur général de l’Institut des sciences humaines de Bamako.

Mme Adame Ba Konaré a rappelé qu’après le discours révoltant tenu par le Président Nicolas Sarkozy à Dakar, elle a lancé un appel à tous ses collègues africains à travers l’Internet, pour donner une réponse éclairée au titulaire du fauteuil de l’Elysée. Elle dira que la réaction des intellectuels africains a été automatique. « J’ai rapidement reçu 45 contributions, sur lesquelles un comité scientifique a travaillé pour retenir 25, essentiellement des textes d’historiens, pour faire le livre » a-t-elle révélé. Avant d’ajouter que 13 autres textes reçus dans le cadre du projet de cet ouvrage ont été publiés sur le site de mémoire de l’Afrique. Elle dira que l’ouvrage dont la réalisation a pris dix mois, est composé de quatre grandes parties : Qui a dit que l’Afrique n’avait pas d’histoire ? Un discours d’un autre âge ?

Qui est responsable des « difficultés culturelles » de l’Afrique et qui a parlé de Renaissance africaine ? Mme Adame Ba Konaré a révélé que le livre a reçu un écho favorable en France. Selon elle, à ce jour, ce sont 8000 exemplaires du livre qui ont été vendus en France sur un stock initial de 9500. Et mieux, le 18 février 2009, l’ouvrage a enlevé le prix du livre anti-colonial. Elle a ensuite révélé qu’avec la sortie du Petit précis des interpellations d’un autre genre ont surgi parce que les Africains se demandaient comment se le procurer en Afrique. « L’Afrique souffre de graves problèmes de diffusion, du fait de l’indigence des réseaux de distribution et des questions de coût », a-t-elle admis. Avant de relever qu’avec la coopération de l’Alliance internationale des éditeurs indépendants et la compréhension des éditions de « La Découverte », le problème de diffusion en Afrique sera résolu avec la mise à contribution de trois maisons d’éditions dans trois pays africains : les éditions « Barzakh » en Algérie, les éditions « Jamana » au Mali et les éditions « Papyrus Afrique » au Sénégal.

Selon elle, cette entente permet de vendre le livre sur le continent à 6500 FCFA au lieu de 22 EURO comme en Europe. Elle a indiqué que le livre a été envoyé au Président Nicolas Sarkozy par ses soins. Si l’objectif d’un tel acte n’était pas d’amener le Président de la France à lui donner une réponse, elle a quand même été heureuse de constater qu’il a fait référence au Petit précis dans son discours de Brazzaville. Elle a estimé que le Président français a été un bon joueur en faisant allusion à la charte de Kouroukanfouga qui démontre s’il en était besoin que les droits humains ont été une préoccupation en Afrique avant la lettre. Mais, au-dela de ce livre Mme Adame Ba Konaré a indiqué que l’objectif est de mettre en place un groupe d’Africains près à défendre l’Afrique où besoin sera.

Selon elle, cette volonté qui a donné naissance à l’Association mémoire de l’Afrique. « Cette association va barrer la route à ceux qui ont pour habitude de raconter des histoires sur l’histoire de l’Afrique », a-t-elle déclaré. Après cette introduction de Mme Adame Ba Konaré, le modérateur Adam Thiam a fait intervenir à tour de rôle les collaborateurs à l’ouvrage présents à la cérémonie. : Catherine Coquery-Vidrovitch, professeur émérite d’Histoire contemporaine de l’Afrique à l’Université Paris 7 Denis-Diderot, a estimé qu’il y a des choses impardonnables. « Un Président de la République qui ne connaît pas l’histoire du pays qu’il visite est impardonnable », a-t-elle déclaré. Avant d’ajouter que le Président Sarkozy est impardonnable parce qu’il a fait preuve de quelqu’un qui ne connaît pas l’histoire de l’Europe.

Pour sa par Kléna Sanogo, archéologue, directeur général de l’Institut des sciences humaines de Bamako, a fait l’économie de son article co-publié avec Eric Huysecom, sous le titre de « Innovations et dynamiques créatives dans la préhistoire africaine ». Selon lui, aujourd’hui, il est indiscutable que c’est de l’Afrique qu’est parti l’Homme. Se fondant sur les résultats de certaines recherches, il a démontré que la céramique et le fer ont été découverts en Afrique longtemps avant l’Europe. Quant à Drissa Diakité, historien et diplômé en linguistique appliquée, Professeur à l’Université de Bamako, il a contribué à l’ouvrage à travers son article intitulé : « Universalité des valeurs et idéal d’humanité en Afrique : témoignages d’explorateurs ». Il a estimé qu’en Europe, on a fait circuler des clichés et des préjugés sur l’Afrique, alors même qu’ils avaient des contacts directs avec le continent noir pour comprendre qu’il recèle d’un certains nombre de valeurs, souvent supérieurs à celles de l’Europe.

Pour mettre en exergue sa conviction afin de prouver qu’à une période très lointaine l’Afrique regorgeait de valeurs exceptionnelles. Et pour cela, il a visité les écrits des explorateurs Ibn Batouta, Mongo Park, Gaspard Théodore Mollien et René Caillé. En ce qui concerne Doulaye Konaté, archéologue et historien, ancien recteur de l’Université de Bamako, sa collaboration à la réalisation de l’ouvrage est perceptible à travers son article intitulé : « La paradigme de l’opposition tradition/modernité comme modèle d’analyse des réalités africaines ». Selon lui, à Dakar, le Président français a tenté de dire que l’Afrique est un continent rivé sur ses traditions et qui refuse toute modernité. « Comment au 21ème siècle cette perception négative de l’Afrique perdure malgré tous les travaux en science sociale ?», s’est-t-il demandé.

Pour sa part, Alioune Sall, sociologue et directeur de l’institut des futurs africains, basé en Afrique du Sud, a collaboré à la réalisation de l’ouvrage à travers son article intitulé : « La renaissance africaine : Un défi à relever ». Selon lui, dans l’histoire, nombreux sont les moments de rupture que l’on appelle révolution. Et, il a estimé que le temps de la passivité pour les Africains est passé. « Les Africains doivent être proactifs », a-t-il indiqué. Avant de conclure que nous devons oser agir.

Assane Koné

 

Le Républicain, est seul responsable du contenu de cet article  
3282 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Les 100 jours du Président Américain Barack Obama : Quelle place pour l’Afrique dans cette jungle de défis ?  ( 1)
Egypte: plan de sécurité historique au Caire pour la venue d'Obama jeudi  ( 22)
Niger: protestations contre le référendum voulu par le président Tandja  ( 3)
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
35 ractions (0 en attente de modération)1 2  
Post par babemba2000  5947,  le 03 Jun 2009 14:38:28 GMT
 
Gasip! Ici,il n'est pas question d'être un éternel défenseur ou pas ! Il faut qu'on aie
confiance en nous! On se fiche pas mal de ce que les autres pensent de nous! L'essentielle
est d'avoir la foi en l'avenir! N'oublies pas l'hyme du mali!
 
  Rpondre < babemba2000 >
Post par moise66  272,  le 03 Jun 2009 07:27:23 GMT
 
babemba2000, je suis d'accord que la corruption et le détournement existe partout. Mais,
pour l' Af et particulièrement chez nous, au Mali on mange avec les deux mains jusqu'à se
salir la bouche. En plus du détournement, le Baramokoya a fait que le mérite n'est plus
reconnu pour être récompensé. Vous savez Mr Babemba2000, la seule phrase de discorde
entre Adam et Sarkosy c'est le simple fait que le dernier a appelé la jeunesse à la
révolution pour être à leur côté. C'est en cela que la seconde s'est vu agressée du
fait que lui et son mari ont été les précusseurs du détournement de nos 1er milliards.
Sinon Sarko, dans son discours a bien connu les mérites et les empreintes de notre
civilisition dans l'histoire. Rélisez-encore. c'est pourquoi, il a été applaudi par
certains de nos dirigeants et pas les moindres pour ce discours. Mais, seulement il n'est
pas d'accord au non decollage de notre économie. C'est lui qui est à l'Occident, et il
sait com
 
 
Rponse de < moise66  272 > < moise66 >,  le 04 Jun 2009 07:40:42 GMT
 
Asma, sans être un afropessismiste, pensez qu'à ce rytme nous pouvons ouvrir l'horizon? Des Leaders politiques, réligieux et même d'opinion qui n'ont d'autres soucis que de tirer leur propre épingle du jeu. Je suis convaincu, sur une chose que tout à commencer en Afrique et que tout se terminera en Af, mais pas avec les personnes cités ci-dessus. Je crois à la force de la jeunesse africaine. Je sais qu'il ya beaucoup de jeunes qui regrettent le comportement de nos dirigeants, mais je sais aussi que parmis nous, il y en a qui sont corrompus ou qui n'ont pas le courage de bien réflechir sur les problèmes africains. Ces derniers sont toujours prêts à absobés ceux qui ont le don de la parole pour mieux tromper: les demagogues ou les hypocrites. L'af sera très bien, un jour mais ce n'est pas sous le joug de nos leaders qui ne cessent de singer le comportement des nos colonisateurs: pensée, habillement, vol, corruption, détournement, bref .....
 
  Rpondre < moise66 >
Rponse de < moise66  272 > < Asma >,  le 04 Jun 2009 07:28:11 GMT
 
Asma, voulez-vous que je rejette, ce discours que vous qualifiez de me renier, et me méfiez à celui des démagogues tels Mitterand, Jacques chirac, et autres qui parlent bien de l'Afrique mais toujours prêt à nous poignarder de dos à la première occasion. Ceux-là qui sont toujours prêt à nous jettez des pots de fleurs, mais jamais prêts à denoner nos fossoyeurs de derniers publics sinon même complices. Vous voyez après la mort de Mitterand, l'affaire de vente d'armes dont son fils etait impliqué, dans l'Afrique, et le cas de Chirac au Pays de Bongo. Mais, pourtant ces des gens à leur voir parlez, on est prêt à les chérir à jamais. Moi, je n'aime pas les démagogues et les hypocrites. Malgré tous les défauts de Sarkos, il dit ce qu'il pense. Soyons sincères dans tout ce que nous faisons.
 
Rponse de < Asma  210 > < moise66 >,  le 03 Jun 2009 09:30:35 GMT
 
Comment peux - tu essayer de justifier le discours de Sarkozy. Sarkozy se fiche de l'Afrique et des problèmes que tu décries, en témoigne son premier discours, il vise uniquement les intérêts de la France. Comment peux tu défendre quelqu'un qui remet en cause ton caractère humain car selon son discours l'africain est mû par une sorte d'instinct qui le conduit a répéter les actes du passé sans aucune évolution. Je ne comprends vraiment pas ta postition. Nous n'avons pas besoin de la France et encore moins de Sarko pour connaître les tares de nos dirigeants ni les problèmes de l'Afrique .Nous savons cela déjà et les solutions c'est à nous de les trouver. Sarkozy a été méprisant et il a été bien servi.
 
Rponse de < moise66  272 > < moise66 >,  le 03 Jun 2009 08:52:26 GMT
 
Babemba2000, Nicolas decrie, aussi, les homicides volontaires ou non, les assassinats qui sevisent dans nos races campagnes du fait des conflits entre eleveurs et agriculteurs. Conflits qui n'ont d'autres sources que la mauvaise mise en valeurs ou tout du moins de l'amenagement de nos terres. Tant que nos dirigeants ne s'investisseront pas au près de ceux pour que l'agriculture l'élévage et la pêche soient modernisés, et que l'industialisation soit délocalisée lle décolage économique de l'Af sera un vain mot. L'histoire nous apprend que certains villes de l'Angleterre (Glasgow, Manchester et Liverpool) furent d'abord amenagés en terre agro pastoral pour ensuite être industrialisé. Sarkos, parle de cela aussi :la mécanisation de l'agriculature, de la modernisation de l'élevage et même de la pêche. Nous avons plus besoins des Présidents démagogues noirs ou blancs. C'est aussi sous son règne que furent dénoncés les deniers africains déposéss à leur
 
Rponse de < Asma  210 > < moise66 >,  le 03 Jun 2009 08:15:37 GMT
 
Ne mélangeon pas les choux et les tomates. Adam Ba Konaré a réussit un coup de maître avec son initiative, elle a réagut en intellectuels pas en épouse de Alpha. Nous ne croyons pas en cette thèse. Elle traite d'histoire dans son livre pas d'économie et encore moins de détournement. Tous les africains et lesmaliens en premier devraient être fiers. Quel est l'élement du discours de Sarkozy qui montre qu'il reconnaît "les mérites et kes empreintes de notre civilisation "? Ce discours est une négation de l'historicité de k'Afrique, une thèse coloniale justifiant la mission salvatrice de l'Europe dans ses colonies en leur apportant la civilisation. C'est pourquoi la communauté des historiens africains e non africains se sont réunis sous la houlette de Mme Konaré pour réfuter scientifiquement les propos de Sarkozy.
 
Post par babemba2000  5947,  le 02 Jun 2009 09:13:17 GMT
 
Moise66 ! Personne ne peut nier que la corruption et le détournement des déniers publiques
existent au mali et en afrique(ç'est partout)! Est-ce une raison pour insulter le continent
tout entier ? Merci à SEGO pour ses excuses même si elles n'étaient pas très
d'ésinteressées pour la politique intérieur de France.As t'u biens lu ce discours ?
L'afrique n'a pas d'histoire hein ? Les pyrades d'égypte et de nubie? c'est nous,la reine
de shaba? encore l'afrique! Mme bah konaré a bien fait avec les intellectuels africains!
Apparemment,tu sembles ne pas avoir pris toute la mesure du discours de dakar!(à
l'université CHEICK ANTA DIOP!)Je n'ai rien contre Sarcko non plus, mais pas d'insultes
gratuites !
 
  Rpondre < babemba2000 >
Post par moise66  272,  le 02 Jun 2009 07:20:09 GMT
 
Après le pétit de remis à niveau de Sarkosy, nous attendons de Mme Konaré "le pétit
précis de remise a niveau des dirigeants africains singulièrement maliens pour la gestion
de nos ressources", voilà notre problème. A analyser, le pétit précis de prêt, j'ai
comme l'impression d'une fuite en avant de l'ancienne première Dame du Mali. Eux (Son Mari
et ses accolytes) qui avaient décrié la gestion antérieure de notre pays. Mais, le
constat a été amer à leur arrivée au pouvoir: pour la première le Malien est capable de
détournier des dizaines de milliards de nos francs sans hésiter, les espaces de loisirs
dilapidés, les usines sont bradés. Que de chomeurs, de cadavres dans le désert et les
mers,de gratte-ciel, de voitures de luxe. C'est cela que Sarkosy voudrait aussi toucher du
doigt, Reconnaissons. Oui, une gestion responsable.Non, Madame, faites le vite un précis
qui parle de l'honnété, de la dignité, de l'honneur qu'avaient nos ancêtre vis à vis
 
 
Rponse de < moise66  272 > < babemba2000 >,  le 04 Jun 2009 07:59:55 GMT
 
Babemba2000, vous qui maitrisez apparement beaucoup de chose , je vous invite, au lieu de rester en france, de venir,ici au MALI, afin qu'ensemble nous nous attelons à notre tâche: construire ensemble notre Maliba! comme le dit Huggo " le Batisseur comme le poête à des jours impis doit venir preparer les jours meilleurs". A très bientôt au Mali, mon cher !!
 
  Rpondre < moise66 >
Rponse de < babemba2000  5947 > < moise66 >,  le 03 Jun 2009 14:43:55 GMT
 
Moise66!Apparement ,tu ne connais pas grand chose,de ce qui est LIRE un discours,et LIRE entre les LIGNES!!!!
 
Rponse de < moise66  272 > < moise66 >,  le 02 Jun 2009 08:08:30 GMT
 
Que Madame Konaré sache, qu'il y a deux types d'histoires. Ceux des prémières heures de l'indépendance de l'Afrique qui ont tout donné à l'Afrique sans autre intérêt sordide, j'ai nommé Zoseph ki zerbo de l'Actuel Burkina, Cheick Anta Diop du Sénégal, Bakary Kamian du Mali.... et ceux de l'Af actuelle qui sans autre intention de les insulter ce sont servis des travaux des premiers, pour se servir de l'Afrique avec leur système de plazzia jamais égaler doublés de faux bonds et des phrases spectaculaires. Dans tous les cas, la jeunesse africaine contemporaine, a bien compris ce l'attend et ne manquera pas de moyens pour rélever le défis. Nous avons tout compris.
 
Rponse de < moise66  272 > < moise66 >,  le 02 Jun 2009 07:39:21 GMT
 
Que Madame sache, que le monde n'est plus cloisiné que le problème d'un pays touche à un autre. Il n'est pas interdit à Nicolas de toucher le probème africain. Quel commentaire, feriez vous alors, lorsqu'il a invité la jeunesse africaine à la révolution pour être à leur côté? certe de demangogie? Mais quelle appréciation faites vous de votre copinage avec l'Association france-liberté de Madame Danielle Mitterand pour l'organisation intelligente et matérielle des journées folles du 26 mars 91. Quelle leçon tirez-vous de l'echec de votre Mari, pour la révision de notre afin de faire un troisième mandat et de sa mise en accusation en ce qui concerne le détournement des deniers devant permettre la rencontre des intllectuels africains au Sénégal, lorsqu'il était Président de la Commission. ça sent une odeur nausiabonde de demagogie d'hypocrisie, et de maligne double de fuite en avant. Retenons que le bon sens est la seule chose la mieux partagée .
 
Post par superbaobab  207,  le 01 Jun 2009 20:35:49 GMT
 
Felicitations a Mme Adam Ba Konare et aux membres du comite de defense de la memoire du
continent africain pour avoir publier ce ouvrage.IL faut continuer ce travail.Bonne Chance
 
  Rpondre < superbaobab >
Post par asd1975  4956,  le 01 Jun 2009 19:49:16 GMT
 
comme le dit tiken jah:quand ils sont au pouvoir ils ne levent pas le petit doit et quand
ils n'y sont plus ils commencent à critiquer.je pense qu'il est vraiment temps d'arreter de
se foutre du peuple. Il aurait fallu se manifester quand alpha etait au
pouvoir......................et quand on manque de courage on s'abstient car certaine chose
n'ont de sens que si elles sont dites au moment opportun.
 
 
Rponse de < foudkg  20683 > < asd1975 >,  le 01 Jun 2009 20:26:47 GMT
 
marrante votre "José Bove" en boubou
 
  Rpondre < foudkg >
Post par asd1975  4956,  le 01 Jun 2009 19:49:13 GMT
 
comme le dit tiken jah:quand ils sont au pouvoir ils ne levent pas le petit doit et quand
ils n'y sont plus ils commencent à critiquer.je pense qu'il est vraiment temps d'arreter de
se foutre du peuple. Il aurait fallu se manifester quand alpha etait au
pouvoir......................et quand on manque de courage on s'abstient car certaine chose
n'ont de sens que si elles sont dites au moment opportun.
 
  Rpondre < asd1975 >
Post par defro  179,  le 01 Jun 2009 19:43:13 GMT
 
Tout a fait d'accord avec Komotigui.ATT s'est retrouve dans les troux creuser par Alpha en
quittant le pouvoir.Il est venu trouver l'economie malienne a genou ceux que bcp de maliens
n'arrivent a comprendre.
 
  Rpondre < defro >
Post par juleboudier  30,  le 01 Jun 2009 17:20:39 GMT
 
merci adam ba konare pour ce rafraichissement de memoire a ce fraco-hongrois qui connaisse
tres mal l afrique.abat sarkochien.
 
  Rpondre < juleboudier >
Post par komotigui  408,  le 01 Jun 2009 14:12:34 GMT
 
Les occidentaux ont toujours un regard condescents sur nous. Quelque part nous leur raison
par notre comportement. Quant à Adam Bah KONARE, je pense la phrase de Sarkozy qui la gène
beaucoup est que "la colonisation n'est responsable de tous les problèmes de l'Afrique".
Sur cette phrase seulement, je suis d'accord avec Sarkozy. Les dirigeants africains ont et
continuent de mal gérer l'Afrique. Etant l'épouse d'un dirigeant Africains, cette phrase
géne beaucoup Adam Bah KONARE. Son mari avait une opportuinité en or de faire en sorte que
le Mali prenne un nouveau départ. Il a preféré la facilité et la continuité dans la
corruption qui a été la principale raison de la chute de celui qui l'a précédé. De
grâce, quand vous étiez au pouvoir vous devriez donner tort à Sarkozy par vos actes.
 
 
Rponse de < Asma  210 > < travailler >,  le 01 Jun 2009 16:19:53 GMT
 
Il ne faut pas rmettre en cause la portée de l'initiative de Adam Ba au nom des actes posés par Alpha. Je pense que tout ce qu'on peut dire à cette dame, c'est MERCI simplement, on a rien à lui reproché et c'est la femme de l'année 2008. Alpha, corrupteur, stratège, pertubateur ça c'est un autre débat....
 
  Rpondre < Asma >
Rponse de < travailler  312 > < komotigui >,  le 01 Jun 2009 15:49:40 GMT
 
Merci de la clairvoyance de ton analyse.
 
35 ractions (0 en attente de modération)1 2  

 Réagir cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la dfense de la rpublique Codem en appelle l'union sacre
    Mali: ramnagement du gouvernement, ngociations Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le dveloppement en Afrique de lOuest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colre lancent une expdition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako at-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011