Vendredi 16 Novembre 18:21 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Politique
Communes maliennes : SADI engage ses conseillers pour une gestion participative et transparente
 Le Républicain, 16/06/2009 Commentaires [ 1 ] E-mail Imprimer

Pour faire des communes dirigées par des maires SADI des exemples de bonne gouvernance, la direction du parti SADI a réuni, le 14 juin 2009, ses élus communaux à Koutiala. Au cours de la rencontre, les responsables du parti ont clairement instruit aux maires élus sous la bannière SADI d’appliquer les règles de gestion participative et transparente pour le bonheur des populations.

De 96 conseillers communaux en 2004, le Parti de la solidarité africaine pour la démocratie et l’indépendance (SADI), à l’issue des élections communales du 26 avril 2009, est passé à 257 conseillers. Dans la foulée de cette performance, le parti a triplé le nombre des communes dirigées par un maire SADI. De 5 communes en 2004, des maires SADI ont aujourd’hui la lourde responsabilité de diriger 15 communes à travers le pays, dont celle de Koutiala, troisième ville du pays.

Pour éviter que l’euphorie qui a suivi ces élections ne conduise certains élus communaux à s’éloigner des principes sacro-saints du parti quant à l’enrage d’une gestion participative et transparente des affaires publiques, le bureau national de SADI, dans une démarche novatrice et combien utile, a regroupé, tous les conseillers communaux élus sous ses couleurs, le dimanche 14 juin 2009, à Koutiala pour une journée de formation. « De 96 conseillers communaux en 2004, notre parti a aujourd’hui 257 conseillers à travers le pays et nous comptons sur vous pour une gestion participative et transparente de nos communes afin qu’en 2014, les Maliens satisfaits de votre travail décident de confier toutes les communes du Mali à SADI et de passage en 2012, que notre candidat à l’élection présidentielle soit à Koulouba ». C’est en substance l’économie des propos tenus par Cheick Oumar Sissoko, Président du parti SADI et ancien ministre de la culture, à l’issue de la rencontre des élus communaux que son parti à organisée à Koutiala le dimanche 14 juin 2009. Décidément, d’année en année, le cercle de Koutiala se positionne comme un des bastions du parti SADI au Mali.

A la faveur de la rencontre des élus communaux, la capitale de l’or blanc malien vient de l’afficher de la façon la plus visible. Après avoir donné au parti dirigé par Cheick Oumar Sissoko, 103 élus communaux sur 257 que compte le parti, le cercle de Koutiala était en fête le week-end dernier. Déjà, samedi, la veille de la rencontre, malgré une pluie battante annonciatrice du début des travaux champêtres, de toutes les communes du cercle, des élus communaux, des militants et des sympathisants du parti SADI ont rallié Koutiala, à pied, à vélo, à moto, en voiture et même en charrette. Cette déferlante annonçait déjà la réussite de la rencontre et surtout l’adhésion des élus communaux à la démarche de la direction de leur parti. En plus des élus communaux de Koutiala, la troisième ville du pays a reçu ceux des cercles de Niono, de Yorosso, de Bla, de San, de Kolondiéba et de Kita. Le dimanche dès les premières heures de la matinée, la salle de conférence de la maison du peuple de Koutiala fut prise d’assaut.

En plus des conseillers communaux, une bonne partie de la population de Koutiala a tenu à être témoin de la rencontre, malgré sa diffusion intégrale sur les antennes de la radio Kayira de la capitale de l’or blanc. Donc, c’est dans une salle qui a refusé du monde que Cheick Oumar Sissoko, Président du parti SADI a indiqué le souhait de la direction du parti. « Nous voulons que toutes les communes placées sous notre responsabilité soient des exemples de bonnes gouvernances où les maliens vont saluer la gestion participative et transparente », a-t-il recommandé. Présent à la rencontre, le doyen Victor Sy, militant de l’US-RDA, a salué la ligne politique du parti SADI et a invité tous les conseillers communaux élus sous la bannière de SADI, de gérer nos communes en fonction de cette ligne politique qui déterminera un salut pour les Maliens. Pour sa part, Dr Oumar Mariko, secrétaire général du parti SADI et député à l’Assemblée nationale, a demandé aux 15 maires SADI d’être de bons chefs d’orchestre dans leur commune respective. Il leur a demandé, avant toute action de faire l’audit des gestions dont ils viennent d’hériter. « Nous vous demandons de faire des audites afin que les populations soient clairement informées sur la situation de leur commune », a-t-il déclaré.

Des anciens maires SADI comme Kassoum Sogoba, ancien maire de Djaramana dans le cercle de Bla et primé en 2006 par le prix de la meilleure mairie dans le domaine de la bonne gouvernance, est longuement intervenu pour sensibiliser les nouveaux maires du parti sur ce qui doit être leur démarche pour réussir la mission qui leur est confiée la population. La direction du parti a clairement indiqué aux élus communaux que les grandes priorités sont l’éducation, la santé, l’assainissement et l’allègement des conditions de vie difficiles des populations.

Quelques maires sont intervenus pour dire ce qu’ils ont déjà entrepris dans leur commune pour l’amélioration des vies des populations. Les responsables du parti ont invité les autres maires à leur emboîter le pas, tant certains ont des visions très claires de leur mission à la tête de la commune.

Assane Koné

 

Le Républicain, est seul responsable du contenu de cet article  
804 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Présidentielle de 2012 : Quelle chance pour IBK ?  ( 88)
Convention pour la renaissance Faso Gnetaga : Le parti des sans voix !  ( 2)
Post-élection communale 2009 : Bilan des adhésions et des fusions à l’Adéma et à l’Urd  
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
Posté par FOGHAS  59,  le 17 Jun 2009 14:37:42 GMT
 
257 conseillers !!! C'est tres bien. Mais dans moins d'une année que Sadi ou Oumar Mariko
(c'est selon) nous dise combien il en reste ! Car ce demagogue detruit meme ce qu'il a
construit ! J'espere que le griot de Assane Koné nous le rapportera !
 
  Répondre à < FOGHAS >

 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011