Dimanche 18 Novembre 01:19 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Politique
Annulation des résultats des municipales en commune IV : Chronique d’un règlement de comptes politiques
 L'indicateur Renouveau, 03/08/2009 Commentaires [ 4 ] E-mail Imprimer

Les résultats des élections municipales du 26 avril dernier en Commune IV ont été annulés le jeudi dernier par le Tribunal administratif de Bamako. Cette décision n’est qu’un nouvel épisode d’un feuilleton judiciaire qui a commencé avant le scrutin et un règlement de comptes politique qui remonte à plusieurs années entre les partis politiques et le jeune leader  Moussa Mara, ancien de l’Adema pasj, dont le succès serait considéré comme un désaveu des formations politiques.

 Faut-il rappeler que le tribunal de Première instance de la Commune IV du District de Bamako statuant en matière électorale avait invalidé la liste Moussa Mara et la liste de l’association Kaoural et ordonné leur radiation des listes de candidatures retenues pour les municipales à venir. Une décision qui faisait suite à deux requêtes du RPM formulées contre lesdites listes. Mais, la Cour d’appel de Bamako statuant en dernier recours le vendredi dernier (3 avril 2009) au cours d’une audience extraordinaire, a non seulement cassé le jugement rendu par le tribunal de Première instance de la Commune IV du District de Bamako, mais mieux elle a validé la liste Moussa Mara et la liste de l’association Kaoural tout en ordonnant leur réintégration parmi les listes de candidatures des élections municipales du 26 avril dernier.

 

 Cette décision de la Cour d’appel de Bamako a été accueillie avec soulagement par les populations de la Commune IV du District de Bamako. Ces indépendants, qui ont abattu ces derniers temps un travail remarquable dans cette commune du District, sont en effet perçus par tout le monde comme des alternatives crédibles à la gestion catastrophique des différentes équipes municipales qui se sont succédé à la mairie de la Commune IV du District de Bamako. Ces équipes municipales, toutes dirigées par des formations politiques traditionnelles, n’ont jamais été en mesure de prendre en compte les préoccupations quotidiennes des populations : au contraire, on a assisté au bradage du patrimoine foncier de la commune. Une situation qui irrite plus d’un aujourd’hui en Commune IV du District de Bamako. Et, pour une fois, toutes les personnes en âge de voter sont déterminées à changer les choses en faisant un vote utile.

 

 Est-ce par crainte d’un vote sanction que le RPM, qui a en charge la gestion de la mairie, a décidé de tout mettre en œuvre pour mettre hors de course ces indépendants qui menacent fortement la suprématie des formations politiques dans cette commune ? Tout le laisse croire, après ce qui s’est passé lors de l’audience extraordinaire du tribunal de Première instance de la Commune IV du District de Bamako. Le RPM, qui avait introduit 18 requêtes sur les 20 pendantes ce jour-là, s’était finalement désisté dans 16 requêtes, toutes concernant les partis politiques.

 

 Et dans les deux autres requêtes restantes mettant en cause la liste Moussa Mara et la liste de l’association Kaoural, le RPM est allé jusqu’au bout de sa logique, à savoir obtenir l’invalidation de ces deux listes.  La validation de ces deux listes par la Cour d’appel ôté tout espoir au RPM de garder le contrôle de la mairie de la Commune IV, car à l’issue du scrutin du 26, les deux listes indépendantes ont engrangé 17 conseillers dont 14 pour Moussa Mara qui se fera élire maire, malgré les intrigues pour lui barrer la route.

 

 

Une belle revanche pour ce jeune qui s’était vu barrer la route de l’Hôtel-de-ville en 2004 par une autre décision d’invalidation de sa liste, et trois ans plus tard l’accès de l’Assemblée nationale par une coalition de partis politiques qui ont fait une affaire d’honneur de la victoire de l’ancien président de l’Assemblée nationale et Premier ministre, Ibrahim Boubacar Keïta obligé de passer un second tour, lui qui avait gagné en 2002 dès le 1er tour. Moussa Mara, devenu l’homme à abattre pour le RPM et surtout l’Adema pasj dont il avait quitté les rangs pour dénoncer les injustices dans la désignation des candidats, semble condamné à se battre encore et encore contre ces partis qui ont juré de lui faire la peau par tous les moyens. Ils viennent d’arriver à cette fin avec la décision du tribunal administratif qui reste à être confirmée par la section administrative de la Cour suprême. En attendant le verdict  de cette instance dont les décisions sont sans recours, les partisans se préparent à toutes les éventualités et jurent de gagner si on venait à reprendre le scrutin. Affaire donc à suivre.

 
Markatié Daou

 

 

L'indicateur Renouveau, est seul responsable du contenu de cet article  
1489 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Contentieux post-électoral : L’annulation du scrutin en CIV inquiète le camp Moussa Mara  ( 10)
Annulation des élections dans la commune de Moribabougou : Les 13 formations restent mobilisées  
Contentieux post électoraux des communales 2009: Moussa Mara tombe en C IV ; Mme Conté confirmée en C I  ( 32)
Commune I : La vindicte populaire fera-t-elle partir Mme Conté ?  ( 3)
Commune IV du District : L’élection de Moussa Mara à la mairie annulée par le tribunal administratif  ( 2)
Présidentielle de 2012 : Lancéni Balla Keïta, candidat de l’ADEMA-Pasj : Du bâtiment à la politique  ( 13)
Verdict des contentieux électoraux : Les maires ADEMA- Pasj restent à Bama  ( 1)
Annulation des municipales en commune IV : Les zones d’ombre d’une décision judiciaire  ( 3)
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
Post par kondiè  70,  le 03 Aug 2009 15:26:14 GMT
 
laisser le vaillant Mara en paix et attaquer vs au vieu hibou coe Dagnon en CVI dont l
election fut de ueritable mascarade.Courage Mara
 
  Rpondre < kondiè >
Post par law  1061,  le 03 Aug 2009 12:53:41 GMT
 
Il n'a qu'à descendre sur terre, il ya quelques semaines seulement on a appris qu'il avait
commencé à chasser les agents de la mairie et sapé leur moral soit disant qu'ils n'ont
pas lme niveau pititi patata...il en prendra à ses dépens car ceux ci ont un autre niveau
que lui n'aura jamais,l'expérience qu'ils ont acquis au sein de la Mairie.S'il dit que
personne ne l'a aidé avec un air suffisant on vient de le prouver qu'il n'est rien la
commune peut se faire sans lui.Je ne sais pas pour qui il se prend pour ignorer
complétement les gens qui l'aident.Cette suffisance a des limites.
 
  Rpondre < law >
Post par Behanzin  828,  le 03 Aug 2009 09:15:06 GMT
 
Je crois que Moussa Mara fera mieux de ne pas rivaliser avec les partis politiques. C'est
difficile pour lui de survivre aux coups de bouttoir des partis politiques. Même si il lui
arrivait de gagner cette saga judiciaire, les partis lui feront la peaux. Ils vont
minicieusement exploité toutes ses erreurs, surtout qu'il a déjà commencé a en commettre
avec sa décision d'aller en guerre contre les bars reestaurants chinois. Si il veut faire
carrière en polique, qu'il apaise le climat entre lui et les partis. Je lui souhaite bonne
chance et surtout courage.
 
 
Rponse de < LeMeilleurMalien  156 > < Behanzin >,  le 03 Aug 2009 09:23:51 GMT
 
EXCELLENTE ANALYSE
 
  Rpondre < LeMeilleurMalien >

 Réagir cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la dfense de la rpublique Codem en appelle l'union sacre
    Mali: ramnagement du gouvernement, ngociations Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le dveloppement en Afrique de lOuest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colre lancent une expdition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako at-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011