Dimanche 18 Novembre 10:14 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Nécrologie
Disparition de Ramata Diakité : En pleine gloire
 L'Essor, 03/11/2009 Commentaires [ 140 ] E-mail Imprimer

C’était l’un des plus grands espoirs de la musique malienne de ces dix dernières années. Mais le sort en a voulu autrement.

Ramata Diakité s’en est allée dans la nuit du vendredi 30 octobre. C’était à Ouagadougou, où elle venait de rejoindre son époux Ousmane Sanou, à la fin du mois de carême.

Le prix de la meilleure artiste du Mali désignée par le Bureau malien des droits d’auteur (BUMDA) en 2008, confirmait son accession au statut de star de la musique malienne. Une consécration déjà établie dans le public car plus de 100 000 exemplaires de son dernier album « I Danse » s’étaient écoulés en deux années sur le marché malien. Le prix lui avait été remis lors de la rentrée culturelle à Mopti.

C’est en 1996 que Ramata Diakité s’est révélée au grand public avec un hit : « Artiste ». Sur une mélodie hindoue, la chanson faisait l’éloge des musiciens de notre pays. Le succès populaire fut immédiat et « Artiste » se maintint en tête du classement des chansons maliennes de l’émission « Top étoiles » de l’Ortm pendant 3 mois. Ramata Diakité multiplia alors les concerts et autres manifestations populaires à Bamako et à l’intérieur.

Née en 1972, elle passa une grande partie de son enfance à Bolibana, tout près donc de la salle de cinéma Babemba qu’elle fréquenta assidument comme tous les jeunes du quartier à l’époque. C’est au Babemba, dont c’était le temple, qu’elle prit goût aux films hindous et à la musique de Bollywood.
Originaire du Wassoulou, qui enfanta nombre de cantatrices de renom, Ramata Diakité n’était pourtant pas prédestinée à une carrière musicale. Ses parents, installés à Bamako, souhaitaient autre chose pour elle. C’est sa tante, Djénéba Diakité, une autre chanteuse qui en fait une choriste lors d’un de ses shows. C’est le déclic, et la jeune Ramata accompagnera successivement Yoro Diallo, Samba Diallo et Tenin Sidibé. C’est durant cette période qu’elle affine sa voix et sa technique de chant.

Le succès engrangé par « Artiste » l’encourage à retourner en studio pour faire « Na » en 1997. Un album produit par MaliK7 avec des sonorités plus disco, zouk et funk, un son qui consacre une ouverture sur l’extérieur, notamment en France. Elle chante la même année à la Cité de la musique de Paris, lors d’un concert mémorable de Salif Kéïta, en compagnie de deux autres jeunes, Fantani Touré et Mariétou Diabaté. « Na » se vend assez bien en France et en 1998, Ramata Diakité participe à l'enregistrement de "Kulanjan", l'album très remarqué du maître de la kora Toumani Diabaté et du bluesman Taj Mahal. "C'était cool de chanter avec lui", confiait-elle alors au magazine français Vibrations, "depuis j'écoute plus de blues et de jazz".

Sur sa lancée, Ramata Diakité sort un album intitulé « Confirmation » en 2000. Il est promu surtout en Côte d’Ivoire, au Burkina et au Sénégal auprès de la communauté malienne de ces pays. Lors de la promotion de cet album, une association américaine la contacte et l’invite à visiter les États-Unis. Elle en profite pour enregistrer là bas en 2004, l’album « Djonya » ou « l’esclavage ». Le morceau éponyme fait l’objet d’un magnifique clip qu’elle avait tourné sur l’Ile de Gorée, près de Dakar, sur l’embarcadère des esclaves en partance pour l’Amérique. La qualité exceptionnelle du montage et bien sûr la valeur historique du clip sont consacrées par le trophée « Tamani du meilleur clip de l’année » en 2005.

L’année suivante, elle remporte un autre Tamani, celui de la « meilleure artiste féminine » avec l’album « I Danse ».
Pour M’Baye Boubacar Diarra, producteur de musique et initiateur de l’émission « Top étoiles » de l’Ortm, Ramata Diakité était un talent à l’état pur. En plus de sa belle voix, elle avait une grande capacité d’interprétation. Elle composait ses chansons avec une facilité déconcertante tout en restant très perfectible. Ce sont aussi ces grandes promesses qui n’aboutiront plus jamais que le public pleure aujourd’hui. Dors en paix l’artiste.

Y. DOUMBIA

 

L'Essor, est seul responsable du contenu de cet article  
32515 hits
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
140 réactions (16 en attente de modération)1 2 3 4 5  Suivant >>  
Posté par Aké Loba  56,  le 10 Nov 2009 16:23:14 GMT
 
Je me pose fréquemment une une question , c'est que nos artistes n'ont plus longue vie . Le
mali dans ces derniers temps enregistre trop de decès chez les artistes . Qu'est ce qu'ils
nous cachent dans leur vie ? Mes chers internautes aidez moi à repondre à cette
intérrogation .
 
  Répondre à < Aké Loba >
Posté par ADL223  63,  le 06 Nov 2009 22:59:54 GMT
 
Que la Terre lui soit legér, ainsi va la vie.Amen
 
  Répondre à < ADL223 >
Posté par zoum12  3,  le 06 Nov 2009 22:33:52 GMT
 
Que la Terre lui soit legér, ainsi va la vie.Amen
 
  Répondre à < zoum12 >
Posté par zoum12  3,  le 06 Nov 2009 22:30:43 GMT
 
Que lui soit legér, ainsi va la vie.
 
  Répondre à < zoum12 >
Posté par senofo  4,  le 06 Nov 2009 12:13:33 GMT
 
dort en paix ramata diakité,tu avais une voix spéciale
 
  Répondre à < senofo >
Posté par touma  17,  le 05 Nov 2009 22:40:49 GMT
 
Que la terre te soit legère!
 
  Répondre à < touma >
Posté par ousouf  17,  le 05 Nov 2009 16:15:04 GMT
 
Dors en paix Ramata comme vous disiez dans vos chansons vraiment "Saya magni Sadjona magni"
wallahi ça fait souffrir les gens mais ainsi va la vie.
 
  Répondre à < ousouf >
Posté par binabadjan  61,  le 05 Nov 2009 15:29:44 GMT
 
Dors en paix Ra la vie est ainsi faite le MALI a perdu 1 grande artiste.
 
  Répondre à < binabadjan >
Posté par mamelon  118,  le 05 Nov 2009 12:22:37 GMT
 
Ainsi va la vie! Que ton âme repose en paix!!!
 
  Répondre à < mamelon >
Posté par parola d'amore.Aisha  1478,  le 05 Nov 2009 09:39:42 GMT
 
Oui Le Bon Dieu La Lumière D'Amour d'ou tout provient .Vraiment difficile à comprendre
.Comment un parent peut-il découvrir qu'il est aimé de Dieu ? Protégé par lui et
conduit vers un épanouissement de lui-meme ? Il te Donne un enfant pour le grandir à la
lumière de la loi ,Et puis Il te là léve en pleine vie,pour une Paradi inconnue Et
puis ont doivent avoir memes les coeurs sereins
 
  Répondre à < parola d'amore.Aisha >
140 réactions (16 en attente de modération)1 2 3 4 5  Suivant >>  

 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011