Lundi 19 Novembre 03:11 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Développement
Commerce et développement : Le Mali veut faire de l'AGOA un levier pour maximiser ses exportations sur les Etats-Unis
 L'Indépendant, 26/08/2010 Commentaires [ 3 ] E-mail Imprimer

Le Mali n'a pas profité de la formidable opportunité qu'offre l'AGOA d'exporter sans contingentement sur le marché américain. Dix ans après la mise en œuvre de cette loi, le Mali ambitionne de l'utiliser comme un levier pour maximiser ses exportations sur les Etats-Unis  sur ce marché qui pèse 10 milliards de dollars.

L'AGOA, c'est l'African Growth and Opportunity  Act ou la Loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique sub-saharienne. C'est l'intitulé du premier titre de la Loi 2 000 des Etats-Unis d'Amérique sur le commerce et le développement adopté par le Congrès, puis développé, le 18 mai 2 000, par le président Bill Clinton.

 L'AGOA supprime les taxes sur plus de 6 400 produits importés vers les États-Unis en provenance des pays éligibles, dont le Mali. Votée en 2 000, la loi AGOA permet  la création de centaines de milliers d'emplois à travers le continent. Avec le soutien des gouvernements malien et américain, les exportateurs reçoivent une assistance technique pour les aider à profiter de ses avantages commerciaux.

Cette loi, qui offre à l'Afrique des possibilités sans précédent, vise  notamment  la promotion  du  commerce et des investissements entre les Etats-Unis et les pays d'Afrique subsaharienne en accordant aux pays admissibles un accès exceptionnel au marché américain. Pratiquement, tous les produits de ces pays admissibles auront accès, en franchise de douane et sans restriction quantitative, au marché américain qui représente près de 10 milliards de dollars.

Il s'agit aussi  d'encourager le développement économique et les réformes en Afrique subsaharienne en favorisant une vaste gamme de branches d'activités et en accordant des avantages concrets aux créateurs d'entreprise, aux agriculteurs et aux familles.

Last but not least, l'AGOA vise aussi à  favoriser un accès et des possibilités accrues pour les investisseurs et les entreprises des Etats-Unis en Afrique subsaharienne.

L'AGOA a dix ans aujourd'hui et le Mali n'a pas encore profité de cette loi. Si l'on excepte 2 ou 3 exportations dans le domaine du textile traditionnel, c'est le désert.  Une situation imputable en partie au manque d'organisation et de moyens. Alors que l'AGOA, exploitée à bon escient, offre l'opportunité à notre pays de lutter efficacement contre la pauvreté et d’amorcer un développement durable. Les Américains ne disent-ils pas " commerce not aid ",  " le commerce et  non l'aide " autrement dit le développement à travers le commerce.

Conscient de ces réalités,  le Mali a décidé de  renverser la vapeur  en ambitionnant de faire de l'AGOA un levier pour maximiser ses exportations vers  les Etats-Unis.

La création d'un Centre de ressources AGOA ne peut que conforter cette ambition. Inauguré le 18 mars 2010, le Centre de Ressources AGOA Mali (CRA) est logé au sein de l'Agence pour la Promotion des Investissements au Mali (API-Mali). Il a pour but de répondre aux besoins d'information et de documentation des opérateurs maliens désirant exporter vers les États-Unis et bénéficier des avantages de l'AGOA.

Ainsi, le Centre fournit des renseignements sur les avantages données par l'AGOA, le processus d'exportation sous AGOA, les normes de  qualité exigées par les Etats Unis, le marché américain.

Le Centre de Ressources AGOA assure également  des formations spécifiques aux entreprises et associations professionnelles privées, l'organisation de la participation aux salons professionnels et commerciaux, la facilitation des missions d'acheteurs ou d'investisseurs, le renforcement des capacités des associations professionnelles, l'assistance technique pour la réalisation de projet et l'aide à la recherche de financement. Dans le souci d'atteindre le maximum d'usagers possible, il est mis en ligne des informations sur les services et activités du CRA. Le site web de l'API Mali (www.apimali.gov.ml) sera utilisé en introduisant un onglet " AGOA " dans la barre de menu dudit site.

C'est cette même ambition qui a poussé le Mali à participer  activement au 9ème Forum  qui s'est déroulé du 2 au 6 août 2010 à Washington et  à Kansas City, aux Etats-Unis.

Le Forum AGOA est traditionnellement  un événement important au cours duquel des représentants de haut niveau du commerce, des finances et des affaires étrangères des États-Unis et de pays africains se réunissent en vue d'accroître les échanges commerciaux entre les États-Unis et l'Afrique subsaharienne et d'augmenter les investissements dans les pays africains.Le Forum de l'AGOA facilite la coopération entre les gouvernements, le secteur privé et la société civile des deux côtés de l'océan Atlantique.

Placé sous le thème de " l'AGOA a dix ans : nouvelles stratégies pour un monde en mutation ", cette édition a réuni  38 pays au sud du Sahara et les Etats-Unis, bien naturellement. Outre le ministre de l'Agriculture, Aghatam Ag Alhassane, entouré de certains membres de son Cabinet, la délégation malienne comprenait, le Directeur  général adjoint de l'API-Mali, Abou Diallo, le Chargé de Promotion et Administrateur du Centre de Ressources AGOA-Mali et le Conseiller au Commerce du Centre de Ressources AGOA-Mali, Kara Diallo, un Centre logé à APIt-Mali. La délégation malienne comprenait aussi des opérateurs économiques  au nombre desquels Mme Simpara Hawa Kéïta, promotrice de Kissima Industrie et Mamoutou Djiré, Directeur de ACO Industrie et Président de la Fédération Nationale du Karité. L'innovation pour cette édition, c'est la participation d'une femme leader chef d'entreprise. A  en croire Kara Diallo, cette édition, dominée par l'agroalimentaire, a été meublée par des séances B to B, des visites de terrain, des conférences-débats. Dans ses bagages la partie malienne a ramené des contacts d'hommes d'affaires américains en vue d'un partenariat futur. Et trois projets d'investissements dans l'agroalimentaire qui sont au stade de l'étude.

Yaya SIDIBE

 

 

L'Indépendant, est seul responsable du contenu de cet article  
1310 hits
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
Posté par Kinguiranke  19547,  le 29 Aug 2010 16:58:25 GMT
 
malien100%, si les autorites refusent d'appuyer le president engage c'est parcequ'elles
savent que les relations avec les USA passent d'abord par la transparence et pas du
youroukou-youroukou comme elles font avec les pays europeens. Donc elles manquent
d'enthousiame dans ce sens et cette opportuunit risque de ne pas etre exploitee du tout.
 
  Répondre à < Kinguiranke >
Posté par veridique  3380,  le 28 Aug 2010 08:12:19 GMT
 
super!SUPER!
 
  Répondre à < veridique >
Posté par 100%malien  79,  le 26 Aug 2010 15:36:40 GMT
 
Beau projet! mais les autorités ne font absolument rien pour encourager ou soutenir ces
Centre de Ressources qui, je précise, Monsieur le journaliste, existe depuis 2002 (logé à
l'Ex CNPI à lafiabougou)il a juste été transféré à API-Mali qui en a bien voulu, le 18
Mars 2010. je suis de prêt l'AGOA car j'ai participé à la Première Table ronde qu'elle a
organisé en 2005 au CICB (120 participants environs)avec à sa tête un President très
engagé, mais en manque de soutient de nos autorités qui devraient l'appuyer.
 
  Répondre à < 100%malien >

 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011