Lundi 19 Novembre 03:33 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Art & Culture
Vie de Photographe : Django Cissé, le spécialiste des cartes postales
 Bamako Hebdo, 04/12/2010 Commentaires [ 1 ] E-mail Imprimer

 

Django Cissé est de ceux qui, à travers leur talent, ont fait traverser les frontières à la photographie malienne. Au nombre des grands succès de l'artiste figure le portrait d'une jeune arabe réalisé en 1981 à Tombouctou. Cette photo a fait le tour du monde. De même qu'il a été le  premier Malien à avoir édité des cartes postales. Pourtant l'homme, après 40 ans dans le métier, est peu connu dans son pays natal.

Deuxième génération des photographes du Mali, Django Cissé a occupé le terrain à partir des années 1970. Ces jeunes, dont fait partie Django Cissé , sont arrivés dans le sillage des Seydou Kéïta, Abdourahmane Sakaly, Malik Sidibé. Malgré une profusion d'images qu'il a produites sur notre pays, dont certaines ont d'ailleurs fait le tour du monde, Django Cissé demeure très peu connu. Pourtant, il est  bien le  premier malien à avoir édité des cartes postales. Son travail est un mélange d'art et de recherche à travers les profondeurs du Mali. Les hommes, les femmes, les paysages, les réalisations immatérielles et matérielles, de nos jours et des temps anciens, n'ont pratiquement plus de secret pour lui.

 

Le hasard et la photographie

L'illustre Django Cissé, est né à Kita en 1945. Il est entré par hasard dans la photographie. Après avoir été formé comme dessinateur à l'Institut national des arts (INA) de Bamako, il est  affecté à l'enseignement et muté au lycée de Badalabougou. C'est à ce poste  que le destin le guidera vers la photographie. En effet, un élève lui apporte un appareil photo et lui propose de l'acheter. Le vendeur a un besoin pressant d'argent. Django fut interloqué dans un premier temps. Il ne savait pas manipuler un appareil photo. Qu'allait-il en faire, se demandait-il ? C'est le doyen Malick Sidibé qui l'aidera plus tard à  repérer les différents points des objectifs. Dès lors, il s'est lancé dans le métier.

Après avoir fait beaucoup de tests en photographiant ses propres élèves, Django Cissé décide de se consacrer aux cartes postales. En 1973, raconte-t-il, des touristes sont entrés un jour dans une librairie en sa présence et demandent sans succès des cartes postales sur le Mali. Le libraire n'en possédait aucune. Cette défaillance  lui a donné l'idée de s'investir dans ce créneau. Il s'est d'abord essayé aux monuments et aux bâtiments de Bamako. Il a mis en boîte le "Monument aux héros noirs" de la 1ère guerre mondiale, situé place de la liberté, le siège de la Chambre de commerce, le ministère des Travaux publics. Il réalisa 12.000 cartes postales de ces édifices qui seront écoulées en 4 mois. Ce succès le pousse à sillonner les autres régions touristiques du Mali comme Djenné, Tombouctou et le Pays Dogon.

 

Infatigable chasseur d'images

Ainsi de 1973 à nos jours, Django Cissé a parcouru toutes les régions, les cercles, et de nombreux villages du Mali de Kéniéba à Tessalit. Il conserve pratiquement les négatifs des 37 ans de photographies réalisées sur le Mali. Le maître Django Cissé conserve un stock de 60 à 80 mille cartes postales dans ses magasins. Cette collection d'images est très variée. Les négatifs conservés dans ses cartons sont innombrables. Les archives datent de 1972, l'année de ses débuts dans la photographie. Mais il garde aussi des souvenirs  sur plusieurs pays de la sous- région comme la Côte d'Ivoire. Dans ce pays, où il a assisté à la cérémonie d'inauguration de la Basilique de Yamoussokro et aux obsèques du président Félix Houphouët Boigny. Il a effectué des reportages  en Guinée -Conakry, au Sénégal, au Burkina Faso, au Togo et au Bénin.

Les cartes postales éditées par Django sont aujourd'hui imprimées en Chine. Elles coûtent 5 fois moins cher qu'en Europe. Au début de sa carrière,  une société française basée à Dijon en France était son partenaire. Puis ce fut une imprimerie de Barcelone en Espagne. A partir des années 2000, Django Cissé a enfin trouvé des imprimeurs maliens capables de produire un travail correct : Imprim Color et Bittar impression. Mais depuis le mois de juin dernier, il s'est tourné vers la Chine. Ce dernier partenaire lui fait un prix défiant toute concurrence.

 

Un style original

La particularité du travail de Django réside dans le fait de ne photographier qu'au lever ou au coucher du soleil. Il évite donc de travailler quand le soleil est au zénith, ou quand la nuit tombe. En effet au Sahel l'exposition étant très forte à ces heures de la journée, l'artiste ne peut pas réussir les images à sa convenance. Il est avéré aussi que les images nocturnes ne sont pas aussi propices à la carte postale. Ce maître de la photographie préfère voyager seul ou avec des touristes. Les marchés, foires, festivals traditionnels et modernes et toutes autres rencontres éveillent en lui de l'intérêt.

Au nombre des grands succès de Django figure en bonne place le portrait d'une jeune arabe réalisé en 1981 à Tombouctou. Il en a tiré 6000 exemplaires la première année, puis en 1982 il confectionne 300 cartes postales à partir de cette image. Dès lors, sur la demande des revendeurs, il en tire 2000 exemplaires tous les deux ans. Aujourd'hui près de 20 000 cartes tirées de l'image de la jeune arabe  ont été dispatchées à travers le monde. Il a  reçu de nombreuses demandes en mariage venant d'Afrique et d'Asie pour cette fille, dont il n'est que le photographe. Elle a aussi servi pour illustrer la pochette de l'une de nos cantatrices traditionnelles peuls.

Cette dernière utilisation a failli créer des ennuis à Django Cissé. Certaines personnes malveillantes auraient dit aux parents de la fille que le photographe a gagné beaucoup d'argent dans cette affaire. Après vérification, il s'est avéré que des pirates basés au Libéria avaient utilisé cette image sans l'accord, ni du photographe ni de la cantatrice. Les autres cartes postales  à grands succès pérennisent les images d'une femme peule aux foris (boucles en or), les mosquées de Djenné, de Djinguareyber, de Tombouctou.

 

 Un effort d'adaptation continue

C'est en 1997 que le ministère de la Culture et du Tourisme a décidé de faire recours aux images de Django Cissé pour confectionner des affiches géantes, des livres et des dépliants pour promouvoir le tourisme malien. Jusqu'à cette date ce sont de vieilles photos datant de la période de l'indépendance qui servaient à faire cette publicité.

Malgré ce travail colossal abattu pendant près de 40 ans, Django Cissé n'a pas monté une exposition individuelle. L'explication ne tarde pas : " je suis en exposition permanente à travers les kiosques et les domiciles ", lâche-t-il. Ce premier photographe malien à faire de la couleur aussi bien pour les cartes postales que pour les portraits individuels et de groupes à domicile, tente de s'adapter à la concurrence créée par internet.  En effet, de plus en plus de courriers et de messages de voeux sont envoyés à travers la messagerie électronique. Ce médium électronique a un impact négatif sur la vente des produits de Django Cissé. Jusqu'en 2000, les ventes de l'artiste émérite s'élevaient, par exemple, à 3.000 cartes au seuil du seul jour du 1er janvier. Mais depuis 2001, l'écoulement des petites merveilles n'atteint pas ce chiffre durant toute une année.

Pour autant, l'homme, imbu de talent et d'une riche expérience, continue son bonhomme de chemin. Avec pour seul viatique, l'amour de son métier.

 

Alou B HAIDARA

Bamako Hebdo, est seul responsable du contenu de cet article  
972 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Projection du film '' Star et immigré'' : Le parcours de Guimba national en images  ( 9)
4 e édition du Festival international des cauris du Mandé (Fescauri) : Le festival ouvert depuis hier à Siby , une vingtaine d'artistes du Mali et d'Afrique attendus  ( 3)
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
Post par noremy  1,  le 05 Dec 2010 13:04:52 GMT
 
courange mon oncle ta chance te sourira un jr
 
  Rpondre < noremy >

 Réagir cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la dfense de la rpublique Codem en appelle l'union sacre
    Mali: ramnagement du gouvernement, ngociations Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le dveloppement en Afrique de lOuest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colre lancent une expdition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako at-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011