header top background
Vendredi 22 Novembre 21:51 GMT 
à Bamako [La Météo]

Politique (URD)
Premier congrs ordinaire du mouvement des femmes et des jeunes de l'Urd : Sous le signe de la maturit et de la responsabilit politique
 Le Coq Cocorico, 28/02/2011 Commentaires [ 1 ] E-mail Imprimer

Le week-end dernier, le parti de l’Union pour la république et la démocratie (URD) a tenu, au Centre international de conférence de Bamako (CICB), le premier Congrès ordinaire du mouvement des femmes et des jeunes.

Placé sous la houlette du président du parti, Younoussi Touré, ce premier Congrès ordinaire du mouvement des femmes et des jeunes de l’URD a enregistré la présence des membres du Bureau national du parti : entre autres, premier vice président Abdoul Wahab Berthé ; le sixième vice président Salikou Sanogo ; le secrétaire général Abdoulaye Koïta.

On notait également la présence des présidents d’honneur du parti ; de l’épouse de Soumaïla Cissé, Mme Cissé Assan Traoré ; de la présidente du mouvement des femmes, Mme Coulibaly Salimata Cissé ; du président sortant du mouvement des jeunes, Ahmed Sékou Touré ; et des délégués venus de 10 sections de l’extérieur : Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Guinée Conakry, France, Maroc, Mauritanie, Niger Sénégal, Togo...

A son ordre du jour, ce premier congrès avait inscrit trois points essentiels : l’analyse du Rapport d’activités des deux bureaux (celui des femmes et celui des jeunes), la relecture des textes fondamentaux du parti et la mise en place de nouveaux bureaux.

Dès l’entame des travaux d’ouverture, la présidente du mouvement des femmes, Mme Coulibaly Salimata Cissé, a expliqué que durant son mandat  de quatre ans, les femmes du parti de la « poignée de mains » ont été sur tous les fronts de combat pour l’élargissement du parti à la base. Elle ajoutera que les femmes de l’URD resteront toujours mobilisées derrière les mots d’ordre du parti.
 
Tout en dressant le bilan des activités de son mandat, le président sortant du mouvement des jeunes, Ahmed Sékou Touré, a par ailleurs fait savoir que ce premier Congrès du mouvement des femmes et des jeunes du parti se place sous le signe de la maturité et de la responsabilité politique.

Aussi s’est-il dit satisfait du renouvellement de tous les comités et toutes les sections et sous sections du parti, avant d’affirmer que l’ambition actuelle des responsables est de faire de l’URD le premier parti de la scène politique nationale d’ici les élections générales de 2012, des élections qu’il a déjà estimées déjà à la portée du parti.

Le président sortant du mouvement des jeunes s’est également dit conforté par l’engagement et la détermination des jeunes et des femmes qui animent le parti, avant de déclarer que c’est grâce aux efforts de ces jeunes et femmes que pour la première fois, le parti dispose d’un président de l’Assemblée régionale. Egalement conscient de la lourde et exaltante mission qui attend la nouvelle équipe, le président sortant a conseillé au nouveau bureau rentrant « de se tenir débout, car l’année 2011 est une année préélectorale ».

Dès l’ouverture des travaux, le président du parti, Younoussi Touré a rappelé à ses militants et militantes que « le Congrès est toujours un bilan, car il s’agit de faire une analyse des actions assignées au bureau par le parti pour se plonger dans l’avenir ».

Cependant, satisfait par le travail abattu par les femmes et les jeunes, le président du parti a par ailleurs souligné que ces deux bureaux ont largement contribué au succès du parti lors des précédentes élections. C’est pourquoi il a attiré l’attention sur les enjeux de cette période préélectorale au cours de laquelle le rôle des militants et militantes est éminemment important.
Très attendu sur la question, le président Younoussi Touré a annoncé le retour du parrain du parti, Soumaïla Cissé, dès la fin de la prolongation de son mandat à la tête de la Commission de l’UEMOA. Il en a également profité pour réaffirmer l’ouverture de son parti à toutes les formations politiques, aux alliances, aux associations et autres mouvements qui partagent les mêmes valeurs, les mêmes idéaux et la même vision que l’URD.

Dans un discours lu par le secrétaire général du parti, Abdoulaye Koïta, le parrain du parti Soumaïla Cissé a estimé que ce Congrès constitue une étape décisive dans la marche du parti. Aussi a-t-il également salué l’arrivée au parti de nouveaux adhérents dont la confiance honore toute la famille URD.
Par Zakariyaou Fomba

Le Coq Cocorico, est seul responsable du contenu de cet article  
795 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Congrs des femmes et des jeunes de lUrd : Les nouvelles ambitions affiches  ( 6)
Premier congrs ordinaire des mouvements des femmes et des jeunes : Le test de maturit russi  ( 1)
1ER congrs ordinaire des femmes et des jeunes de l'URD -La mort politique du 2me vice-prsident du parti dj scelle ? -Dsavou par sa base, Amadou Ciss dmissionne de lURD  ( 1)
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
Post par tiendougouka  451,  le 28 Feb 2011 07:31:36 GMT
 
Soumi a encore impos ses gens
 
  Rpondre < tiendougouka >

 Réagir � cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refl�tent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.