Mercredi 21 Novembre 02:13 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Art & Culture
Festival des masques et marionnettes de Markala : Un rendez-vous culturel en perte d’audience
 L'indicateur Renouveau, 14/03/2011   E-mail Imprimer

Le Festival des masques et marionnettes de Markala (Fesmamas) est déclinant. C’est du moins ce à quoi on pouvait s’apercevoir à la célébration de sa 15e édition, il y a une dizaine de jours. Autrefois très médiatisé, l’évènement est presque passé sous silence, tant les populations de Markala ont estimé qu’il a été détourné de son objectif initial en prenant des relents politiques.

 

Drainant autrefois du monde, le Festival des masques et marionnettes de Markala est en désuétude. Beaucoup de fidèles de ce rendez-vous culturel ont brillé par leur absence à la 15e édition du Fesmamas qui est par essence un créneau d'expression des inspirations des plus originales, tenue du 4 au 6 mars 2011.  Il s’agit, en plus de certains natifs de Markala et d’habitants des villages maliens ayant en commun une tradition des masques et marionnettes, des délégations de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Burkina Faso etc.

 

Le Club de Markala qui n’avait jamais failli à ses deux vocations (celle d’un festival exclusivement consacré à l’art des masques et marionnettes auquel il a su donner ses lettres de noblesse  et celle d’un festival populaire, donnant aux populations ordinaire un champ d’expression à leur créativité), depuis sa création en 1993, n’a pas su relever, cette fois-ci, le défi de la mobilisation même au niveau local où les populations ont fait montre d’une certaine indifférence. Elles reprochent une politisation de l’évènement et leur marginalisation dans  l’organisation du festival supposé être le leur.

Aussi, le Fesmamas qui brillait par la qualité des personnalités qui y accordaient un intérêt particulier, a enregistré, à sa 15e édition, peu d’invités de marque à l’exception du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Ibrahima N’Diaye qui entretient des relations particulières avec l’initiateur du Fesmamas, Abdoul Traoré dit Diop du Club de Markala. Même si certains organisateurs expliquent la faible participation par le manque de moyens financiers, il reste entendu que le désamour des markalais pour ce festival n’est lié à une quelconque question de finance.

 

Quel que soit ce qui a pu bien se passer, il est incontestable que la 15e édition du Festival des masques et marionnettes de Markala qui  avait su conférer à la ville la stature d’une terre d’échanges et de rencontre et qui avait su proposer un modèle de développement crédible basé sur l’exploitation des ressources culturelles dont s’inspirent aujourd’hui beaucoup d’autres associations culturelles, n’a pas comblé les attentes.

Abdoul Karim Maïga

 

L'indicateur Renouveau, est seul responsable du contenu de cet article  
259 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Littérature : Planète Jeunes lance son concours de la nouvelle  
Journées Culturelles Dogon Bandiagara 2011 : La grande contribution de « Mali Kô »  
Remonter


 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011