Lundi 20 Mai 15:47 GMT 
à Bamako [La Météo]
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
La Situation politique et sécuritaire au Nord
Nord du Mali : La population manifestera aujourd’hui pour l’indépendance de l’Azawad
  01/11/2011 Commentaires [ 14 ] E-mail Imprimer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

EL WATAN - ALGERIE (01/11/2011) - Le Mouvement pour la libération de l’Azawad a appelé la population de Kidal, Gao et Tombouctou à manifester aujourd’hui, dans toutes les villes et villages, pour l’indépendance de l’Azawad. Par peur de débordements, les autorités ont dépêché d’importants dispositifs de sécurité. Ce qui fait craindre le pire dans cette région, désormais la plus militarisée de tout le champ du Sahel.

La chute d’El Gueddafi et le retour de ses loyalistes vers leurs pays d’origine, notamment le nord du Mali, créent une situation de pré rébellion, où le bruit des bottes et des armes se fait déjà entendre. La création, le 16 octobre dernier, du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) qui a réussi à fusionner des groupes de militants pour l’autonomie de la région, n’a qu’un seul objectif : «chasser les occupants» de ce territoire que Bamako a abandonné aux mains des terroristes d’Al Qaîda, des réseaux de narcotrafiquants et de bandits en tout genre.

Très vite, le Front démocratique pour l’autonomie de l’Azawad (FDAPA) qui était contre le principe de la «libération» du Nord, a fini par rejoindre la coalition en la saluant. Il a d’ailleurs appelé toutes les communautés du Nord, sans exception, à en faire de même, car, a-t-il noté, «l’ère est venue pour l’Azawad de réclamer son indépendance» affirmant que «le MNLA est et reste le seul mouvement qui rassemble toutes les communautés de Tombouctou, Gao et Kidal qui conduira dans l’unité à la libération de l’Azawad». Ce même front avait annoncé l’arrivée de combattants de la division de Bani Walid, dirigée par le colonel Ag Makadaye, comme pour avertir des moyens militaires dont il dispose et qui pourraient largement dépasser ceux de l’armée malienne.

Une autre organisation, le Front patriotique arabe de l’Azawad (FPAA), a elle aussi annoncé son ralliement au MNLA, renforçant les rangs des «indépendantistes». Des campagnes de sensibilisation de la population sur son «avenir dans le nouveau contexte» que connaît la région ont été organisées «afin de renforcer les rangs». Ces activités se sont terminées par un appel à des marches pacifiques, prévues aujourd’hui dans toutes les villes et villages de la région de l’Azawad. La date du 1er novembre pour une telle manifestation n’est pas fortuite ; elle coïncide avec le premier anniversaire de la création du Mouvement national de l’Azawad (MNA), à savoir la nuit du 31 octobre au 1er novembre 2010.

Les marches sont prévues simultanément à Kidal, Gao et Tombouctou. nDans une déclaration rendue publique dimanche dernier et placardée partout au nord du Mali, le MNLA a appelé à «une sortie massive de toutes les populations de l’Azawad, Songhoy, Peulhs, Arabes et Touareg, ainsi que tous les amis(es) et sympathisants de ce peuple pour réclamer l’indépendance de l’Azawad». La réaction des autorités maliennes ne s’est pas fait attendre. Des colonnes entières de blindés militaires ont pris le chemin du nord «pour répondre à une préoccupation majeure liée à la sécurité», a indiqué une source officielle reprise par la presse malienne. Avec un arsenal de guerre aussi important, une paupérisation galopante de la population et la prolifération de toutes les activités de contrebande, de terrorisme et de trafic de drogue, le tout nouveau mouvement «indépendantiste» risque d’embraser toute la région.

Pour cette journée du 1er novembre, beaucoup craignent le pire au cas où des affrontements avec les forces de sécurité avaient lieu.
A Bamako, des forces occultes poussent au pourrissement de la situation au nord, dans le seul but de repousser l’échéance de l’élection présidentielle, prévue en juin 2012, à une date ultérieure, afin de prolonger le dernier mandat de Amadou Toumani Touré. Vrai ou pas, la situation dans ce no m’ans land occupé par Al Qaîda est au rouge, en dépit du fait que tous les regards restent braqués sur les événements qu’il connaît depuis l’exécution d’El Gueddafi, celui qui protégeait et finançait les Touareg dans l’espoir de voir naître un jour le royaume du Grand Sahara qu’il dirigerait en tant que roi. En tout état de cause, si le bruit des bottes et des armes ne se tait pas, aucun des pays riverains ne sera épargné et la zone «s’afghanisera» inévitablement....

Par Salima Tlemçani - El Watan.com (ALGERIE) - 01/11/2011

 

 
1016 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Lutte contre l’esclavage au Mali : TEMEDT informe et sensibilise les organisations de la société civile et de défense des droits humains  ( 7)
L’Azawad : En vingt ans, trois révoltes et une quatrième en route  ( 18)
Retour massif des ex combattants pro-Kadhafi au bercail : Une nouvelle rébellion plane sur le Nord-Mali avec l’ombre de Bahanga  ( 38)
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
14 réactions (0 en attente de modération)1 2  
Posté par MODE  39,  le 01 Nov 2011 16:18:28 GMT
 
2012, l'année de tous les dangers dans le monde. Les occidentaux se cherchent maintenant
avec la crise grecque.La région nord Mali restera malienne jusqu'à la fin des temps. Les
populations de cette région ont le droit de manifester car le Mali est un pays démocratique;
cependant elles n'ont aucun droit pour diviser le Mali comme le prétend ce journal algérien.
Toute manifestation dans ce sens sera interdite et les organisateurs emprisonnés à
perpétuité.
 
  Répondre à < MODE >
Posté par Samali  9,  le 01 Nov 2011 13:08:31 GMT
 
Voila justement ce que khadafi voulais faire pour les nordiste qui l'ont soutenu son
regime.Et après khadafi ils non plus des soutiens sauf les armes qu'ils ont pris en libye et
rejoindre le Mali, si le Mali veu avoir sa paix, l'amée malienne doivent coute a coute
recupérer ses armement a chaque centimetre de sons teritoire.Vive une base militaire
malienne a thésalite, Taoudéni et partout sur sont teritoire.
 
  Répondre à < Samali >
Posté par lenox  101,  le 01 Nov 2011 13:00:18 GMT
 
ceci nous vient de l'algerie ce qui ne m'étonne pas. on ne peut créer un état viable dans
cette zone. ET l'algerie n'a pas interet a ce que la situation s'embrase car aqmi ne
pourrait qu'en profiter.
 
  Répondre à < lenox >
Posté par mahady  12,  le 01 Nov 2011 12:55:27 GMT
 
ce journal alwatam cherche a cree la zinzanie au mali . celui qui tentera de marcher dans se
sens doit etre tue pas arrete et juge car demain c kayes pour son or le lendemain sikasso
quel histoire de vouloir creer une petition au mali le mali est un et indivisible
 
  Répondre à < mahady >
Posté par Kent  33,  le 01 Nov 2011 12:49:22 GMT
 
El Watan, ce journal qui attise le feu dans le Nord-Mali a encore donné son avis ou
devait-on dire a encore fait passé le message des pseudo-independantistes. Ce que les
Touaregs savent et que El Watan ignore, c'est que les Touaregs ne sont pas représentatifs de
la population du Nord-Mali mieux ils sont même minoritaires et representent la composante
qui fut la dernière à s'installer dans la zone après une migration dans le grand sahara qui
les ont condue du Yemen au Soudan puis aux portes du Sahel. (je vous renvoie une fois de
plus aux manuscrits relatifs à l'histoire de Tombouctou, Gao et Kidal, Bibliothèque Hamed
Baba Tombouctou)
 
  Répondre à < Kent >
Posté par Flaoudén  148,  le 01 Nov 2011 12:44:50 GMT
 
Bonjour à tous! moi je suis à Tombouctou: on ne sent rien ici. Mais je sais une chose est
claire: le Mali appartient à nous tous. La situation actuelle est le resultat de ce que le
pouvoir d'ATT a semé depuis 2002. Des maliens sont plus maliens que d'autres. le Maliba
reste un et indivisible. Que Dieu nous aide
 
  Répondre à < Flaoudén >
Posté par legros  190,  le 01 Nov 2011 12:42:55 GMT
 
Dans quel autre media cet appel a ete lance? Depuis quant Alharam pardon alwatan est devenu
le media des ennemis du Mali? Quelles sont les villes visees par cet appel ? De grace qu'on
ne me parle pas des populations de Gao et de Tombouctou ou les toutes ethnies (songhoi,
arabes,touaregs peuls,bamana sarakolle etc) considerent un tel appel comme une provocation
et meme une insulte. L'Algerie n'a pas inetret a ce que le Mali se morcelle.Et si elle
participe de quelque facon a une telle aventure,ce serait manifestement une ingratitude
caracterisee a l'endroit du peuple malien qui a donne son flanc pour la liberation de
l'Algerie. Mais que l'arbre ne cache pas la foret. Tout cela est la faute de ATT qui a
tout fait pour presenter Bahanga et autres comme des patriotes et tous ceux qui les
denoncaient comme des appatrides. Il en est le seul responsable il doit repondre ce cet acte
de trahision. Il a manque de courage et de vision sur le probleme du nord. Tout cela etait
previsible.
 
  Répondre à < legros >
Posté par Patissakana  378,  le 01 Nov 2011 12:40:40 GMT
 
C'est quoi l'objectif de ce journal? Semer la peur au sein de la population ou pousser a la
revolte? Le Mali et les autres pays de la zone sahelo-saharienne doivent poursuivre en
justice les pays de l'OTAN pour incitation a la violence. Ceux qui ecrivent ceci doivent
etre malades, meme pas une mouche ne volera en votre honneur. Pourquoi ne pas changer le nom
Mali en AZAwad pendant que vous y etes? C'est pas serieux
 
  Répondre à < Patissakana >
Posté par miriameyatt  29,  le 01 Nov 2011 12:34:56 GMT
 
ce La ne peut en aucun cas justifier un prolongement quelconque du mandat présidentiel. A
voir de loin les mains de l'occident ET DE la CIA ; sanctionné le Mali de soit disant
soutenir Kadhafi ?, prétexte de chasser AQMI ? Voila en fin les rêves concrétisés de Kadafi
: avoir un état Saharien. Soutenir ou suivre Kadahfi est un danger pour le Mali! Que
dieu nous sauve
 
  Répondre à < miriameyatt >
Posté par kankele  947,  le 01 Nov 2011 12:18:16 GMT
 
kafoukouna kone tu es ou? , il faut nous prouver une so;ution a ca.
 
  Répondre à < kankele >
14 réactions (0 en attente de modération)1 2  

 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011