Lundi 19 Novembre 03:34 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Politique
Le parti SADI accueille la gauche africaine à Bamako : "L'impérialisme empêche la démocratie de progresser" dixit Oumar Mariko
 L'Indépendant, 28/11/2011   E-mail Imprimer

Le parti Solidarité africaine pour la démocratie et l'indépendance (SADI) était l'hôte du Forum de la gauche africaine qui s'est tenu ce week-end à Bamako au CICB. Les travaux ont été ouverts le vendredi 25 novembre en présence des sommités des partis progressistes africains mais aussi du parti suédois de gauche. Au présidium, les premiers responsables de SADI, parmi lesquels, le président du parti, Cheick Oumar Sissoko et le Secrétaire général, Dr Oumar Mariko ont dénoncé l'impérialisme et capital qui  exercent une influence négative sur nos gouvernants contre les intérêts des peuples martyrisés.

Dans son discours de bienvenue, le président du parti SADI, l'ancien ministre Cheick Oumar Sissoko, a indiqué que " cette importante rencontre se tient au moment où le continent africain continue de vivre une situation de domination économique, financière, culturelle alors qu'il vient de fêter en grande pompe  ses cinquante ans d'indépendance ".  Ce forum se tient dans le contexte d'exploitation, d'humiliations dont est victime le continent avec une célébration du cinquantenaire qui n'est autre qu'une "inconsciente et auto flagellante bombance des gouvernants du jour ".  Pour le président du parti SADI, les pays du Nord, puissances capitalistes et oligarchies financières qui dominent et exploitent sans état d'âme le monde, sont déstabilisés par une redoutable crise financière, une crise des dettes, conséquences de l'échec de l'idéologie néolibérale et du capitale international.

Il a alors cité les crises telles que celle de l'Etat inféodée et la mauvaise gouvernance, l'école, la crise alimentaire, la crise écologique, le SIDA, l'insécurité, les guerres et les conflits que connaît le continent qui ploie sous la domination africain.

Et Cheick Oumar Sissoko d'enfoncer le clou en dénonçant l'ingérence de l'Occident dans la gouvernance de nos Etats. " Il y a à peine un mois, s'est déroulé, sous nos yeux, une tragédie humaine en terre africaine de Libye, comme une occupation coloniale préparée et cautionnée par les Nations-Unies, au nom de la mission humanitaire, dans le bruit assourdissant, mensonger et ignoble des médias occidentaux, des dirigeants et idéologues du capitalisme".Pour sa part, le doyen Amadou Traoré dit Amadou Djicoroni dira qu'aujourd'hui en Afrique et aussi dans le monde entier, les forces politiques et syndicales révolutionnaires, notamment marxistes léninistes, connaissent une période difficile. Les notions de forces d'avant-garde et de solidarité prolétariennes ont subi une érosion dramatique. La liquidation du camp socialiste en Europe et l'émergence de conceptions et d'organisations non prolétariennes, contribuent à semer la confusion, à désorganiser les rangs des partis, organisations juvéniles et syndicales de gauche….

Et le doyen Djicoroni de rappeler que depuis la révolution du 26 mars 1991, une analyse approfondie de la situation dans notre sous-région et en Afrique en général avait conduit les éléments progressistes du Mali à souhaiter ardemment la tenue d'une rencontre qu'ils avaient appelé ''Bamako Bis'' en souvenir du rassemblement qui a donné  le plus d'élan à la lutte de libération en Afrique occidentale et centrale : le Congrès historique en 1946. " Vous comprenez donc pourquoi votre présente rencontre à Bamako est accueillie avec enthousiasme et espoir par le peuple malien dans tout ce qu'il révèle de citoyens conscients. La rencontre de la Gauche africaine à Bamako soulève un grand espoir, celui de l'élaboration d'une stratégie et de tactiques justes pour la victoire des peuples africains sur leurs exploiteurs de tous genres, la victoire de la justice sur l'oppression, la victoire du progrès sur la réaction, la victoire de l'Afrique sur les forces impérialistes qui la menacent».

D'autres intervenants ont pris la parole pour souligner la nécessité pour les forces politiques de gauche de se donner la main afin de faire échec aux manœuvres d'assujettissement de la gouvernance mondiale et particulièrement sur le continent.

 

Bruno D SEGBEDJI

L'Indépendant, est seul responsable du contenu de cet article  
331 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Présidentielle 2012 : 22 mouvements, associations et clubs de soutien appellent à voter IBK  ( 14)
Le Président du GPS 2012 face à la presse: «ATT veut mettre le référendum sous le couvert de la présidentielle»  ( 2)
Conduite du processus électoral de 2012 : 45 partis politiques pointent un doigt accusateur sur le gouvernement  ( 1)
Conférences de cadres de l’Adema-Pasj : Adama Sangaré réclame son entrée au directoire de campagne de Dioncounda Traoré  ( 8)
Lancement de l’UMAM à Ségou : Le pragmatisme et la leçon politique de Bittar au PDES.  ( 2)
Troubles au PDES Quel leadership pour le parti ?  ( 1)
Election présidentielle de 2012: Vague de soutien des mouvements, associations et clubs à IBK  ( 5)
Election Présidentielle de 2012  : Nioro se mobilise pour Dioncounda Traoré  ( 6)
Partis de la Gauche en Afrique / Conférence pour sceller une union sacrée au service du continent  ( 1)
Elections de 2012 / ‘’ Nous écouter ou aller droit dans le mur ‘’ indique, le professeur Younouss Hamèye Dicko  ( 7)
Remonter


 Réagir cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la dfense de la rpublique Codem en appelle l'union sacre
    Mali: ramnagement du gouvernement, ngociations Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le dveloppement en Afrique de lOuest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colre lancent une expdition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako at-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011