Lundi 20 Mai 15:47 GMT 
à Bamako [La Météo]
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
La Situation politique et sécuritaire au Nord
Guerre de communiqué : Le Colonel Ould Meydou porte un coup à la rébellion
 Le Scorpion, 25/01/2012 Commentaires [ 5 ] E-mail Imprimer

Dans la matinée du samedi, les grandes chaînes d'information occidentales avaient été alertées par les rebelles du MNLA (Mouvement National de Libération de l'Azawad), qui venaient de diffuser la fausse nouvelle faisant état de la blessure du Colonel loyaliste, Mohamed Abdrahamane Ould Meydou à Aguelhoc lors des combats. Il avait même été dit que ce dernier aurait été évacué à Gao. Cette information a été très vite démentie par le bidasse en chef lui-même, qui, selon RFI, a phoné sa rédaction pour dire qu'il se portait bien. Comme si cela ne suffisait pas, notre Boîte Nationale à Image (BNI) a présenté, au journal du soir, le Colonel Ould Meydou aux côtés du Chef d'Etat Major général des Armées, le Général Gabriel Poudiougou. Pour une fois, le service de communication de l'armée a bien fonctionné en répondant au coup par coup  à l'intox de la rébellion.

 

Ménaka, Aguelhoc et Tessalit sous contrôle de l'armée

Les rebelles du MNLA avaient laissé entendre, à travers leur porte parole sur le plateau de France 24, que les localités attaquées (Ménaka, Aguelhoc et Tessalit) étaient sous leur contrôle total. Une information démentie aussitôt par la partie gofernementale, qui a affirmé que les localités en question étaient sous la garde de l'armée nationale.

            Certes les autorités avaient donné auparavant un bilan qui ne laissait aucun doute sur la violence des attaques menées. Mais, au finish Ménaka, Aguelhoc et Tessalit ne sont pas tombées entre les mains des assaillants. Ces derniers ont été surpris par la rapidité des ripostes des forces gofernematales .  Une correction qui a poussé les rebelles a observé une trêve dans leur série d'attaques. Et pour montrer sa détermination, le Chef d'Etat Major général, Gabriel Poudiougou, a délocalisé  son quartier en s'installant au camp Firhoun dans  la cité des Askia pour mieux coordonner les opérations militaires sur place. Aux grand maux les grands remedes.

 

inauguration du carrée des armées

Le grand absent était Poudiougou

Pour célébrer le 51ème anniversaire de l'armée malienne, les autorités ont organisé, le soir du 20 janvier une cérémonie grandiose de prise d'armes au tout nouveau carré des armées sis à la descente nord du 3ème pont de Bamako à Sotuba. Cette cérémonie, qui était présidée par sa Majesté Zounzani 1er, a connu un grand absent en la personne du Général Gabriel Poudiougou installé à Gao pour superviser le combat engagé par les forces armées contre la rébellion du MNLA. C'est son adjoint, le Général Békélé Sioro qui a prononcé le discours au nom de l'armée devant le Chef suprême de la bidasserie ATT, les représentants des institutions de la République et les corps diplomatiques accrédités à Bamako. 

 

opération de consultations médicales gratuites

Le CHU Gabriel Touré dans le monde des médias

C'est bien demain et après demain (les 26 et 27 janvier 2012) que les toubibs spécialistes du Centre Universitaire Hospitalier Gabriel Touré effectueront une sortie à la Maison de la Presse de Bamako pour des consultations gratuites à l'intention des hommes et femmes de médias. Il s'agit d'une belle initiative des autorités sanitaires à l'endroit des journaleux. Toutes les spécialités de la médecine seront sur place pour prendre en charge les professionnels du monde de la communication.

 

présidentielle 2012 :

Le PDES sur le point de s'absenter

Le Parti pour le Développement Economique et la Solidarité d'Ahmed Diané Séméga hésite à participer à la présidentielle 2012. Des sources proches de la direction de cette formation politique affirment que le PDES ne présentera  pas de candidat pour défendre ses couleurs à la présidentielle du 29 avril prochain, mieux, le parti ne donnera aucune consigne à ses militants pour voter pour tel ou tel candidat.

            En revanche, le PDES sera bel et bien présent aux législatives de juillet 2012. Il va briguer des sièges de dépités partout  en présentant des listes propres ou en s'alliant avec des formations politiques de la place. Cette position de non participation à la présidentielle a l'avantage de maintenir la cohésion au sein de ce parti tout en laissant la porte ouverte au Vice-président, Jeamille Bittar de briguer seul la magistrature suprême sans la bénédiction du PDES.

 

Le colonel Didier Dakouo

 A la traque des rebelles

Le Commandant de la Zone de Défense N°01 du Mali basé à Gao, le Colonel Didier Dakouo vient de réaliser un travail parfait dans la traque des rebelles du MNLA, qui se sont attaqués aux localités de Ménaka, Aguel Hoc et Tessalit. Sa force de frappe a pris le dessus puisque partout les assaillants ont été repoussés avec la puissance de feu adaptée. L'irrédentiste Iyad Ag Gally  et ses hommes sont obligés de se barricader derrière les dunes de sable et de compter les pertes subies. Ce dernier commet là le crime d'engager des jeunes touareg dans une aventure périlleuse.

 

Une année du Dragon exceptionnelle

L'année chinoise a commencé, dans la nuit du dimanche à lundi avec des feux d'artifice. La communauté chinoise, présente à Bamako, ne s'est pas privée de manifester à sa manière ce nouvel an, qui est dédié au dragon.  Signe de puissance et d'autorité, le Dragon, dans la culture chinoise, renvoie à des notions de bravoure, de noblesse et de chance. Il occupe la cinquième place dans l'ordre des signes, mais, se place tout naturellement au-dessus des autres. Autant dire que l'année du Dragon, qui a commencé le 23 janvier 2012 et s'achève le 9 février 2013, est exceptionnelle à tous les niveaux.

 

Les attaques rebelles condamnées par Jean Ping

Le 18 janvier 2012 dernier, le Président de la Commission de l'Union africaine (UA), Jean Ping, a exprimé sa préoccupation suite aux  incidents survenus au Nord du Mali. Il a condamné avec la plus grande fermeté les attaques perpétrées par des groupes armés contre les villes de Ménaka, Aguelhok et Tessalit, dans le Nord Mali, et leur recours injustifié à la violence. Il a exprimé le plein soutien de l'UA aux efforts du gofernement malien, ainsi qu'aux mesures par lui prises, pour faire face à la situation et restaurer immédiatement la paix et la sécurité dans les zones concernées.

            Le communiqué de Jean Ping constate que ces graves incidents mettent en relief l'importance et l'urgence que revêt le renforcement de la coopération et de la coordination régionales entre les États membres concernés pour relever plus efficacement les défis sécuritaires dans la bande sahélo?saharienne.

            À cet égard, le Président de la Commission a rappelé les efforts conjoints que déploient l'UA et les Nations unies, dans le cadre des décisions pertinentes de leurs organes compétents respectifs, et a souligné la nécessité d'en assurer le suivi efficace.

 

Mali - Maroc

Hassan Naciri aux  commandes de la chancellerie marocaine

ATT a reçu, le lundi 15 janvier 2012, au Palais de Koulouba, les lettres de créances de SEM Hassan NACIRI, nouvel ambassadeur du Royaume du Maroc accrédité auprès de notre pays.

A son arrivée au Palais de Koulouba, l'ambassadeur a été accueilli avec les honneurs militaires avant d'être introduit dans la salle d'audience par le Directeur du protocole, l'Ambassadeur Illalkamar Ag Oumar. Comme l'exigent les us et coutumes diplomatiques, le nouvel ambassadeur marocain a donné lecture de la formule consacrée avant de remettre au Chef de l'Etat la lettre d'accréditation.

            Avant d'inviter son hôte à prendre place au salon d'audience, le Président de la République lui a présenté ses collaborateurs.

            L'audience proprement dite a duré une trentaine de minutes au cours desquelles il a été question du renforcement de la coopération entre le Mali et le Royaume du Maroc. Les deux personnalités ont aussi abordé la problématique de l'intégration sous régionale et africaine ainsi que les grands dossiers d'actualités.

            Le nouvel ambassadeur du Royaume du Maroc au Mali, SEM Hassan NACIRI, est né le 1er janvier 1964 à Taroudant.

Titulaire du diplôme de l'Ecole Nationale d'Administration Publique et d'un Doctorat en Sciences Politiques (Option Economie et Finances), SEM Hassan NACIRI a débuté sa carrière diplomatique en 1987 en tant qu'administrateur adjoint au ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération de son pays.

            En 1995, il devient Conseiller des Affaires Etrangères. A ce titre, il sera second Conseiller de son pays en Irak avant de devenir par la suite Chargé d'Affaires dans le même pays.

            Le nouvel ambassadeur a occupé, de 2002 à 2003, le poste de Ministre Plénipotentiaire à la Direction des Affaires Arabes et Islamiques. Le dernier poste qu'il occupa est celui de deuxième Conseiller de Sa majesté le Roi Mohamed VI en Algérie de 2003 à 2011.

            Diplomate de carrière, le nouvel ambassadeur aura désormais la charge d'œuvrer au raffermissement des relations de coopération entre le Mali et le Royaume chérifien.

 

 

Le Scorpion, est seul responsable du contenu de cet article  
2447 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Attaque de Ménaka, Tessalit et Aguel-hoc : L’ex chef rebelle du Niger rejette le statut de rébellion à ce banditisme armé  ( 46)
Le président de l'Adpm, Abidine Ould Ahmed Ganfoud, à propos de la situation au nord : «Non au harakiri malien, non à une guerre totale au Mali»  ( 15)
Nord-Mali : Aguelhok sous le contrôle de rebelles touaregs  ( 21)
Dans le nord du Mali, les Touareg du MNLA lancent un nouveau défi armé à l'Etat  ( 5)
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
Posté par le refuge  161,  le 25 Jan 2012 15:09:11 GMT
 
Qui connait les contenus de l'accord d'Alger ? Personne ! Kofougouna a été mainte fois
interpellé devant les deputés pour expliquer les termes de l'accord . Rien à faire
.Peut-etre dans ce fameux accord il etait question de ne pas appliqué les armes contre les
"Souraka" .ATT est un lache et tous les Maliens sont d'accord sur ça . "je connais la
guerre..patati..patata " A quoi bon connaitre la guerre si tu ne peux pas t'en servir pour
defendre ton honneur , ta dignité et celle de ta population ? LACHE . C'est simple , ils ont
remplie l'armée de leur enfants et proches donc s'il faut faire la guerre ils sont les plus
perdant car leur enfants vont tous mourir puisqu'ils ne connaissent rien . Ils sont dans
l'armée pour la securité alimentaire et non pour la defense de la patrie au prix de leur vie
.
 
 
Réponse de < Coco T  434 > à < le refuge >,  le 25 Jan 2012 21:16:46 GMT
 
Bon!! il connait quand meme la guerre-c'est un millitaire avant tout... On doit lui donner ce respect au moins! je pense que ces gens la doivent etre traiter comme les ennemis du Mali-et ils ne sont que nos ennemis*
 
  Répondre à < Coco T >
Posté par Coco T  434,  le 25 Jan 2012 14:18:36 GMT
 
Non---Je crois qu'on doit pas etre naif; c'est une rebellion et le President doit reagir et
reagir tres vite---voila pourquoi nous avons une armee!!!! Si le reste du Mali devrait s
armer contre ses Bandits-Rebels , je prendrais aussi un fusil!!!! Mais j espere qu on y
arrivera pas la!!!!
 
  Répondre à < Coco T >
Posté par DOUDOUBA  6028,  le 25 Jan 2012 13:32:00 GMT
 
Le Colonel Ould Meydou porte un coup au banditisme et non a la rebellion car notre pays a
ete attaque' par des bandits d'AQMI et les fuyards de la guerre LIBYENNE. Bravo mon colonel
et a toutes nos troupes.
 
 
Réponse de < Saint Juste  182 > à < DOUDOUBA >,  le 25 Jan 2012 16:59:13 GMT
 
MERCI. LA PRECISION EST TRES IMPORTANTE.
 
  Répondre à < Saint Juste >

 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011