Lundi 20 Mai 15:12 GMT 
à Bamako [La Météo]
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
La Situation politique et sécuritaire au Nord
Nord-Mali : Aguelhok sous le contrôle de rebelles touaregs
  25/01/2012 Commentaires [ 21 ] E-mail Imprimer
Des soldats maliens en patrouille dans une ville du nord du pays, en
mai 2007. © AFP

J.A. - L’assaut mené par les combattants du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) et le groupe salafiste Jamâa Anssar dine d’Iyad Ag Ghaly sur certaines villes du nord-est du Mali a repris le 24 janvier. Avec succès : la ville d’Aguelhok est tombée entre les mains des insurgés touaregs dès mardi après midi.

« Je ne peux pas vous donner l’heure exacte à laquelle Aguelhok est tombée, mais je sais que c’est fait depuis hier après midi » (mardi), nous dit avec une voix cassée une source militaire basée au nord du Mali. De fait, tôt le matin du 24 janvier, les combattants du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) et les salafistes du groupe Jamâa Anssar dine d’Iyad Ag Ghaly ont lancé de nouveau l’assaut sur la ville, située à 170km au nord de Kidal.

« Nous avons quitté Aguelhok vers 10 heures du matin avec le soutien du maire qui nous a accompagné jusqu’à 20 km en dehors de la ville, alors que nous continuions toujours à entendre des tirs à l’armes lourde venant en direction de la ville », dit Mado Ag Mahmoud, un enseignant qui a quitté sa maison lundi pour rejoindre Kidal. Celui-ci ajoute : « Lorsque nous quittions la ville, il y avait peu de militaires maliens dans la ville ».

Militaires disparus

« Nous ne savons pas où sont passés nos éléments basés à Aguelhok. S’ils n’ont pas fui, c’est qu’ils ont été capturés par les rebelles », explique la même source militaire. Dirigé par le colonel major Mohamed Ould Meidou, le renfort militaire qui a quitté Gao le 19 janvier, le lendemain d’une première attaque, a été contraint de faire demi-tour le 20 janvier suite à une embuscade tendue par les salafistes du Jamâa Anssar dine et les combattants du MNLA, dans l’Oued de In-Emsal, à 15 km au sud d’Aguelhok.

Selon nos informations, d’autres renforts militaires ont quitté les villes de Gao et Kidal lundi après midi pour rejoindre Aguelhok. « Le renfort doit être à proximité de la ville maintenant. S’il n’a pas agi jusqu’à présent, c’est qu’il s’agit d’un choix tactique », avance une source militaire à Gao. Ce mardi, les rues d’Aguelhok étaient pratiquement désertes et le réseau téléphonique coupé. Les téléphones satellitaire Thuraya que détenaient les commerçants et autres civils ont été confisqués soit par l’armée, soit par les rebelles. La situation est déplorable : « Le château d’au est percé, l’eau coule partout et j’ai laissé 180 élèves derrière moi… Il faut que l’État fasse quelque chose pour les sortir de là », dit l'enseignant Mado Ag Mahmoud.
_______

Par Baba Ahmed, à Bamako


Les blessés du MNLA refoulés d'Algérie ?

Les blessés des combattants du MNLA n’ont pas été acceptés par les hôpitaux algériens après les attaques des 17 et 18 janvier. Depuis le 20 janvier, « quatre blessés du MNLA sont arrivés à Tinzawaten pour être des soins, mais l’Algérie n’a pas accepté de les hospitaliser en violant ainsi les accord de Genève », accuse une source proche du MNLA. « Nous avons bien appris que des blessés du MNLA sont venus à Tinzawaten et que l’Algérie a refusé qu’ils entrent sur son territoire », confirme un employé Comité international de la Croix Rouge (CICR) à Tinzawaten. L'ambassade de l'Algérie au Mali dit quant à elle ne pas être informée de la situation. Lesdits blessés auraient fait demi-tour pour être soignés au Mali par le CICR, dans un endroit tenu secret.

 

 
3331 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Attaque de Ménaka, Tessalit et Aguel-hoc : L’ex chef rebelle du Niger rejette le statut de rébellion à ce banditisme armé  ( 46)
Le président de l'Adpm, Abidine Ould Ahmed Ganfoud, à propos de la situation au nord : «Non au harakiri malien, non à une guerre totale au Mali»  ( 15)
Dans le nord du Mali, les Touareg du MNLA lancent un nouveau défi armé à l'Etat  ( 5)
Guerre de communiqué : Le Colonel Ould Meydou porte un coup à la rébellion  ( 5)
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
21 réactions (4 en attente de modération)1 2  
Posté par WAKAM  157,  le 31 Jan 2012 07:57:31 GMT
 
Mes chers compatriotes, votre rôle de citoyens et patriotes en ce moment c'est de soutenir
moralement ceux qui se battent sur le terrain. Après ces moments durs, l'heure de situer
les responsabilités viendra où vous pourrez demander et exiger certaines mises au point.
Aussi comprenez que c'est pas le moment de faire autant sinon pire que les bandits armés en
démoralisant et en critiquant inutilement. Sachez que c'est l'effet recherché par ces
bandits, à savoir semer le trouble entre maliens pour mieux agir. Le peuple malien doit se
montrer un et indivisble devant l'adversité et après l'heure du bilan et de la
responsabilité viendra. Il suffit pas d'accuser mais de jouer sa partition pour la NATION
EN DANGER. Les USA, pays supposé plus démocratique au monde attaqué le 11 sept 2001, s'est
montré unis comme un seul homme derrière ses victimes, son gouvernement et ses forces
armées. Les critiques sontt venus après. Cet exemple doit inspirer les maliens en ce moment
difficile.
 
  Répondre à < WAKAM >
Posté par tienimango  2207,  le 26 Jan 2012 16:39:27 GMT
 
les gens digne de nom et bravour ne sont plus nombreux dans l,armee malien ..car la majorite
des elements qui composent notre armee ont atteris laba a la faveur du nepotisme.....que
dieu sauve notre pays le maliba....ceux qui ont le courage et la bonne volonte decombattre
ne sont pas recrutes...on recrute les petits freres de ma femme ou les petits freres des
maitresses...pardonnez pour l,expresion mais c,est comme ça que ça se passe au mali....
 
 
Réponse de < kanette  67 > à < tienimango >,  le 27 Jan 2012 09:09:15 GMT
 
tu te trompe, parait il que nos militaires ont des armes qui ne fonctionnement meme pas, que nous n'avons que que 2 ou 4 4*4 alors que les rebelles a n'ont plus de 40 avec des armes loudes posés sur la dessus. les petis freres des maitresses dont tu parles sont a bko eux ils ne bougent pas ce sont des enfants qui se font tués coe des poulets epuis on a parles meme pas source fondé et tres sur
 
  Répondre à < kanette >
Posté par BABY 1  76,  le 26 Jan 2012 08:39:06 GMT
 
Si j'ai bien compris, cet enseignant Mado Ag Mahmoud à fuit en laissant ses élèves ? Et lui
sa famille, elle est où ?
 
  Répondre à < BABY 1 >
Posté par Niyefôkoyésegoudê  2554,  le 25 Jan 2012 22:43:07 GMT
 
C'est une strategie, les bandits sont encerclés dans la ville, toute leurs sources de
ravitaillement sont coupées.
 
  Répondre à < Niyefôkoyésegoudê >
Posté par koudis  2948,  le 25 Jan 2012 21:47:42 GMT
 
J'ai lu ça dans le journal Essor mais pas du tout le même contenu!! Incroyable!!!
 
  Répondre à < koudis >
Posté par koudis  2948,  le 25 Jan 2012 21:34:46 GMT
 
Ce Baba Ahmed est du journal Le Combat sauf s'il a été viré car ça fait un moment que je ne
lis plus sur MW!!! Depuis que j'ai commencé à le lire il n'a jamais sorti la vérité dans ces
articles!!! Même si ça c'est vrai, j'attends d'avoir la confirmation ailleurs, ce Mr fait
aussi la propagande pour AQMI aussi
 
  Répondre à < koudis >
Posté par Lastus  1312,  le 25 Jan 2012 21:28:54 GMT
 
Ils ont peutêtre remporter une bataille, mais ils n'ont pas remporter la guerre.
 
  Répondre à < Lastus >
Posté par rasjah  216,  le 25 Jan 2012 20:52:11 GMT
 
J'ai toujours dit que les articles de ce journaliste sont nasty.......Ils ne rapportent que
ce qu'on lui dit sans verifier les sources.;;Je pensais qu'il avait appris la lecon quand
les bloggueurs l'avaient sonne; malheureux journaliste
 
  Répondre à < rasjah >
Posté par rasjah  216,  le 25 Jan 2012 20:51:16 GMT
 
J'ai toujours dit que les articles de ce journaliste sont nasty.......Ils ne rapportent que
ce qu'on lui dit sans verifier les sources.;;Je pensais qu'il avait appris la lecon quand
les bloggueurs l'avaient sonne; malheureux journaliste
 
  Répondre à < rasjah >
Posté par justicemali  18,  le 25 Jan 2012 20:51:10 GMT
 
S'il s'avère ke les rebelles ont pris Alguel hoc, c'est une complicité de celui ke tt le
monde connait. Il veut pas ke la guerre finisse. Cmt l'armée peut aller en renfort et
reculer après. C'est la foutaise cela. On attend voir d'abord. Nos Helicots sont là. Raison
probable : complicité de att et officiers supérieurs. Ah le Mali, tu verras tout sous ce
regime sauf ce kil faut.
 
  Répondre à < justicemali >
21 réactions (4 en attente de modération)1 2  

 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011