Vendredi 20 Juillet 14:46 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Nouvelles Brèves
Option Bulles: Servez des desserts aux déserteurs dans le désert
 Option, 31/01/2012 Commentaires [ 3 ] E-mail Imprimer

Actuellement au Mali, ce ne sont pas seulement des délinquants financiers qui bénéficient de l’impunité. Même les vagabondages ambulants des hommes en uniformes entre les casernes et les maquis sont bien couverts par ce laxisme démesuré de nos grands décideurs de la République.

 

Normalement dans le département des forces armées et de sécurité organisé et discipliné un déserteur doit s’attendre à des sanctions draconiennes qui ne donnent aucune chance à la récidive. C’est exceptionnellement au Mali que des déserteurs de l’Armée nationale peuvent s’armer dans le nord et causer de nombreux dégâts matériels et humains pour ensuite réclamer et obtenir de grosses sommes d’argent et des grades avant de laisser les armes. C’est dans ce contexte nettement favorable que des déserteurs récidivistes comme d’Iyad Ag Aghaly et le Colonel M’Bam Ag Moussa, surnommé «Bamoussa», en compagnie de leurs acolytes et bien appuyés par des combattants fuyards de la Libye, ont décidé de reprendre des armes. Après avoir procédé au blocage des véhicules de ravitaillement en nourriture de certains camps du nord, ils les ont assiégé le mardi 17 janvier 2012. Certains disent qu’ils ont été délogés d’autres soutiennent qu’ils n’ont d’abord lâché prise. Bref, donnez leur comme d’habitude des desserts(frics et des grades) pour une organisation paisible des élections. Après, on verra.

 

Ces profiteurs d’évènement…

Tout comme la rareté des produits entraîne la cherté, la grande affluence des gens sur des évènements artistique, sportif ou politique gratuits occasionne aussi des surenchères. Le 14 janvier dernier, la cérémonie d’investiture de Ibrahim Boubacar Keita, IBK, comme candidat du RPM à l’élection présidentielle du 29 avril 2012 a attiré de très nombreux partisans et sympathisants dans le stade omnisport Modibo Keita de 25.000 places qui était archicomble. La majorité des gens s’étant rendue à ce stade à moto, les propriétaires de stationnements ont profité pour tripler leurs prix. De 100 fcfa habituels, les frais de stationnement sont passés à 300 fcfa. « Vous payez ou vous quitter, pas de discussion», lançaient-ils aux motocyclistes qui tentaient de négocier le prix triplé. Certains ont payé d’autres ont préféré partir se chercher des places dans des lieux un peu éloignés du stade. Même en cette période de fièvre électorale, rares sont les chefs politiques qui peuvent remplir un tel stade pour un tel évènement. Le Label IBK reste encore attirant.

 

Le PDES courbé et courtisé

Ce samedi 28 janvier 2012, vers la fin du journal télévisé, un communiqué du PDES, Parti pour le Développement Économique et la Solidarité, qui a été lu, annonçait en substance que « Le PDES ne présentera pas de candidat aux élections présidentielles de 2012.» Ce communiqué n’était point une surprise pour la plus part des militants et sympathisants du PDES. Car, parmi ceux-ci, depuis la fin de sa première convention des 17 et 18 décembre 2011, circulait une rumeur persistante sur la non candidature du parti à ces présidentielles. Dans ledit communiqué, c’est surtout le manque de précision sur le nom du candidat à soutenir qui a étonné plusieurs militants de ce PDES qui, en seulement une année d’existence, est parvenu a occupé et gardé la troisième place parmi plus de 120 partis politiques. Pourtant les dirigeants du PDES avaient dit et écrit par lettres circulaires qu’un candidat issu du parti sera dans la course pour les présidentielles. Comment et pourquoi un tel brusque revirement est survenu au niveau des décideurs de ce parti ? Malgré qu’il se soit courbé sur la ligne de course, le PDES continu d’être courtisé par les autres grands partis. Les dirigeants courbés pourront-ils maintenir débout les militants au sein du partis jusqu’aux élections législatives et communales ?

 

Bittar sur la ligne de course

Sans hésitation, le premier vice-président du Parti pour le Développement Economique et la Solidarité, Jeamille Bittar, s’est démarqué de la courbure inattendue de ses camarades du Comité Directeur National annoncée dans le journal télévisé d’hier samedi 28 janvier : Le PDES ne tentera pas d’escalader la colline du pouvoir de Koulouba. Telle n’est pas la volonté de Bittard qui a refusé de participer à la réunion de cette prise de décision tenue le vendredi 27 janvier au siège du PDES dans l’ACI 2000 à Bamako. C’est au lendemain de cette annonce de non participation que Bittar a lancé avec détermination, le dimanche 29 janvier sa candidature à la présidence du Mali sous le toit de son association UMAM devant les médias. Aura-t-il le souffles nécessaires pour dépasser ses concurrents dans cette longue course à la présidence ? Bonne chance Bittar !

 

CAN 2012, un vieux record de 42 ans…

La 28eme édition de la coupe d’Afrique de football est en cours. Dans sa nouvelle formule, sa compétition africaine se produit simultanément dans deux pays du continent depuis quelques années. Cela, pour partager les charges financières que portait avant un seul pays organisateur de la  compétition, dit-on.

Ainsi cette année, les 16 équipes qualifiées sont reparties entre le Gabon et la Guinée équatoriale. C’est au Gabon que la Guinée-Conakry a réédité un exploit très difficile à réaliser dans le monde footballistique. En effet l’équipe guinéenne, le Syli national, a battu celle du Botswana par un score fleuve de 06 buts à 01. Ce record fut réalisé pour la première fois en Afrique par la Côte d’ivoire qui a battu l’Éthiopie par 06 buts à 01 pendant la Can jouée au Soudan en 1970. Sur les 06 buts, l’inimitable attaquant ivoirien, Laurent Pokou a, lui seul, marqué 05 buts. En ce samedi 28 janvier 2012, n’eut été le favoritisme de l’arbitre qui a accordé au Botswana un but forcé par pénalty tiré deux fois de suite, la Guinée-Conakry aurait détenue le record de 06 buts à zéro. Chapeau au Syli national de Guinée.

 

Can 2012, de la grande porte à la petite

Quand des surprises inattendues se produisent dans le football, elles arrivent de manières abracadabrantes. Telles furent, dès la première phase de cette Can 2012, les étonnantes éliminations de deux grandes nations du football africain : le Sénégal et le Maroc. Le Sénégal qui a été bon dernier de sa poule a essuyé trois défaites en trois matchs. Ces sénégalais retourneront au Sénégal en marchant lentement sur la pointe du pied sans faire d’inutiles bruits explicatifs. C’est surtout le cas du Maroc dont la nonchalance notoire sur le terrain était tout simplement ahurissante. Après avoir été battu par la Tunisie 02 buts à 01, le Maroc s’est agenouillé devant le Gabon, ce grand inconnu, qui lui a infligé 03 très beaux buts contre 02. Entrés dans cette compétition par la grande porte de favorables pronostics des spécialistes et amateurs du football, le Maroc et le Sénégal sont sortis, la tête baissée, par la petite porte des humiliantes réalités du terrain que des pays inexpérimentés mais très combatifs comme le Gabon ont fait subir aux  favoris devant les caméras du monde entier.

 

Le suicide qui suscite…

Le suicide peut être considéré comme une interruption volontaire de la vie pour se débarrasser du lourd poids d’un ou des problèmes qu’on trouve insolubles. Des problèmes généralement liés à la pauvreté, à la santé ou à notre incapacité à retrouver ou trouver quelque chose ou quelqu’un qu’on a perdu à jamais ou jamais possédé. Le suicide est très souvent enregistré dans les milieux des personnes constamment à ces soucis réducteurs de leurs forces morales.

Quant aux personnalités publiques et leurs proches vivant sous un toit financier relativement solide, le suicide se produit très rarement dans leurs confortables milieux de vie. Quant à madame Astrid Herrenschmidt qui s’est récemment donné la mort, elle appartenait à une famille riche avant de devenir la femme du ministre de l’éducation nationale, Luc Chatel. C’est pourquoi son rarissime suicide suscite de nombreuses interrogations qui méritent d’être élucidées. L’AFP fait ici la narration de la manière brutale avec laquelle elle s’est donnée la mort « … La femme de M. Chatel s'est pendue et son corps a été retrouvé à son domicile de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), ont indiqué des sources policières et une source proche du dossier. D'après cette source, c'est la mère de Astrid Herrenschmidt qui a retrouvé le corps de sa fille à son domicile.

Des examens sur le corps de la défunte sont prévus lundi.

Astrid Herrenschmidt, âgée de 45 ans et qui appartenait à une grande famille alsacienne d'industriels, avait épousé Luc Chatel en 1991. Le couple avait quatre enfants.

Luc Chatel, 47 ans, est depuis 2009 ministre de l'Education nationale après avoir été secrétaire d'Etat à l'Industrie et porte-parole du gouvernement.»

La rédaction

 

Option, est seul responsable du contenu de cet article  
935 hits
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
Post par bonheur-pourtous.com  152,  le 01 Feb 2012 08:15:41 GMT
 
DJOUROU, je ne sais pas quel niveau tu as ou quelle aigreur tu traînes. Les bulles de
OPTION font parties des rubriques les plus agréables à lire, tant par la concision de
l'info que par la syntaxe. Par contre, le suicide de la femme de Luc Chatel,
honnêtement, on s'en f**.
 
 
Rponse de < DJOUROU  74 > < bonheur-pourtous.com >,  le 01 Feb 2012 11:26:22 GMT
 
Je ne vous en veux pas M. mais le constat est que les bulles n'ont plus le meme contenu donc comprenez ma desolation. Soyez correcte envers les autres, simple savoir vivre.
 
  Rpondre < DJOUROU >
Post par DJOUROU  74,  le 31 Jan 2012 15:59:31 GMT
 
Ces bulles sont lamentable et sans contenu
 
  Rpondre < DJOUROU >

 Réagir cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la dfense de la rpublique Codem en appelle l'union sacre
    Mali: ramnagement du gouvernement, ngociations Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le dveloppement en Afrique de lOuest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colre lancent une expdition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako at-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011