Présidentielle du 29 juillet 2018: Dr. Soumana Sako ne sera pas candidat

14

Communiqué de presse du Bureau Politique National de de la CNAS-Faso Hèrè

Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) a le profond regret d’informer ses militantes et militants ainsi que tous les membres du Front Populaire et tous les patriotes maliens de l’Intérieur comme de la Diaspora que, en raison de contraintes financières insurmontables à l’heure actuelle, le Dr. Soumana Sako ne sera pas candidat à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018, et ce, certainement au grand soulagement des milieux mafieux nationaux, de leurs alliés obscurantistes et de leurs parrains extérieurs.

C’est le lieu pour le Parti d’attirer l’attention des Forces Vives de la Nation sur le risque sérieux que, si les tendances actuelles mettant l’argent au cœur des compétitions électorales se poursuivent, à terme seuls les barons de la drogue et les professionnels du détournement des deniers publics et des marchés publics fictifs, arrangés ou surfacturés pourront briguer le fauteuil présidentiel soit pour eux-mêmes soit pour leurs protégés ou protecteurs, toutes choses porteuses de grosses menaces pour la démocratie et la paix sociale.

La Direction Nationale du Parti de la clé ouvrant les portes du bonheur et de l’avenir radieux pour le Peuple malien tout entier remercie chaleureusement tous les conseillers communaux ayant offert leur parrainage. Elle exprime sa profonde gratitude aux militantes et militants du Front Populaire pour l’appel du 5 mai 2018 à la candidature du Dr. Soumana Sako, à toutes les personnalités de l’Intérieur et de la Diaspora ainsi qu’aux millions de nos compatriotes des villes, du monde rural et des pays du reste du monde qui, bravant la campagne féroce  menée par les fossoyeurs de l’économie nationale et les ennemis de la démocratie et du progrès, ont toujours manifesté leur confiance dans l’homme d’Etat et le citoyen Soumana Sako. La victoire du Peuple est inéluctable, surtout si les forces de progrès resserrent leurs rangs  pour présenter un front uni pour les scrutins de listes à venir (législatives, régionales et communales partielles).

La CNAS-Faso Hèrè et le Front Populaire restent convaincus qu’à tous égards, le Dr. Soumana Sako est et demeure, de toute la classe politique active d’aujourd’hui, la valeur la plus sûre pour rendre à notre beau pays sa grandeur, son rayonnement, son intégrité territoriale, sa sécurité, l’autorité de l’Etat républicain avec des institutions fortes mais aussi des hommes forts capables de faire prévaloir la loi, la justice et l’ordre républicain, son unité nationale, la paix des cœurs et des esprits entre toutes les communautés, la souveraineté pleine et entière sur nos ressources nationales ainsi qu’en matière de défense et de sécurité dans l’ouverture maîtrisée sur le reste du monde, et conduire notre Peuple vers un progrès économique, social, culturel et technologique équilibré et durable bénéficiant à toutes les couches sociales, à toutes les régions ainsi qu’aux générations futures. La gestion de la transition économique et énergétique qu’imposent le changement climatique et la compétition que celui-ci exacerbe entre les communautés pour l’accès aux ressources en eau et en terres exige les qualités de leadership confirmé, de fermeté éclairée, de prise de décision efficace, de visionnaire et de sens de l’équité que même ses adversaires les plus farouches reconnaissent chez le Dr. Soumana Sako.

Incarnation crédible des valeurs et des idéaux du 22 septembre 1960 et du 26 mars 1991, premier civil Chef du Gouvernement malien après le Président Modibo Keïta, le Dr. Soumana Sako est conscient de la lourde responsabilité historique qui pèse sur ses épaules et celles de tous les militants et militantes de la CNAS-Faso Hèrè et du Front Populaire en tant que dépositaires de l’espoir de tout un Peuple, et particulièrement de la jeunesse des villes, de la campagne et de la Diaspora. A ce titre, il se met en réserve de la République et réaffirme sa disponibilité permanente pour servir sans faille l’intérêt supérieur du Peuple malien dans le contexte d’une Afrique unie et déterminée à assumer la maitrise de son destin dans le concert des nations libres, démocratiques et solidaires.

Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè réitère au Peuple laborieux du Mali son engagement intact, entier et permanent à œuvrer, en tandem avec toutes les forces patriotiques, progressistes, républicaines, démocratiques et panafricanistes, à la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit, à la conquête de la justice sociale, à l’instauration d’une gouvernance publique transparente, vertueuse, efficace et responsable luttant efficacement contre la corruption et la délinquance financière ainsi qu’ à la reconstruction de Forces Armées et de Sécurité républicaines, professionnelles, bien équipées, bien encadrées et bien motivées. Et précisément, la campagne ainsi avortée du Dr. Soumana Sako était conçue pour être placée sous le slogan mobilisateur et fédérateur suivant : « Retrouvons ce qui nous grandit en tant que Nation !» plus que jamais déterminée à construire ensemble, dans la réconciliation des cœurs et des esprits, notre bonheur individuel et collectif par le labeur, comme nous y invite notre hymne national, un avenir radieux créant des chances égales pour tous les citoyens/toutes les citoyennes, jugulant la crise de l’école et de l’emploi des jeunes et des moins jeunes, faisant de la femme une actrice et une bénéficiaire du développement, libérant l’énorme génie créateur de notre Peuple, y compris au niveau des collectivités et de la société civile, en le canalisant vers des objectifs positifs et socialement utiles et responsables, consolidant nos assises culturelles dans l’ouverture maîtrisée vers la civilisation de l’Universel, récompensant le travail bien fait, la prise de risques des investisseurs et autres opérateurs économiques nationaux socialement et écologiquement responsables qu’il convient d’accompagner sur le terrain de la compétition régionale et de la mondialisation, le mérite individuel et collectif, organisant la solidarité qu’il convient de ne pas confondre avec l’encouragement au parasitisme social, bannissant l’impunité et l’incivisme, restaurant la confiance dans les institutions républicaines et démocratiques et assurant à nos populations des villes, des centres semi-urbains, des villages et des zones nomades un environnement assaini et humainement vivable.

Tout en souhaitant bonne chance à tous les candidats/toutes les candidates patriotes et vertueux, le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè ne donne, à ce stade, aucune consigne de vote pour le premier tour tout en se réservant le droit de le faire en cas de deuxième tour. Il engage l’Etat, y compris le juge constitutionnel, ainsi que tous les acteurs politiques, électoraux et sociaux à œuvrer sincèrement pour des élections transparentes, équitables, régulières, inclusives car ouvertes à tous les citoyens/citoyennes en âge et en droit de voter, crédibles et apaisées sur l’ensemble du territoire national et dans les pays d’accueil de la Diaspora.

Le Mali pour tous, des chances égales pour chacun/chacune!

 

Fait à Bamako, le 28 juin 2018
                                                                                               (23 h 30 min)

Pour le Bureau Politique National

                                                                                          Le Secrétaire Général

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

14 COMMENTAIRES

  1. Et voilà quelqu’un qui dit vouloir incarner les valeurs et idéaux de Modibo KEITA s’aplatit devant les difficultés. Zou, penses tu sincèrement que Modibo allait abdiquer devant l’adversité sans se battre? Que NON !!!. A ta place à défaut de moyens financiers, il aurait conclu une alliance avec des personnes proches de ses idéaux pour la conquête et l’exercice du pouvoir. Au lieu de cela, vous ne voulez être avec personne au 1er tour, favorisant du coup la pérennité du système en cours. Hélas n’est pas Modibo qui le veut. Si IBK ou SOUMI passe, tu seras tenu responsable pour n’avoir pas présenté ta candidature ou n’avoir pas été dans une alliance de rupture avec le système de gouvernance actuelle. Nous savons tous que pour opérer cette rupture, il ne faut pas un seul HOMME FORT, mais PLUSIEURS HOMMES FORTS, INTÈGRES ET PATRIOTES. Il faut laisser derrière vous les préjugés pour aider à sauver notre Mali des Prédateurs, nous n’en sortirez que grandi.

    • “Si IBK ou SOUMI passe, tu seras tenu responsable pour n’avoir pas présenté ta candidature ou n’avoir pas été dans une alliance de rupture avec le système de gouvernance actuelle”

      Je suis d’accord avec toi!

      Zou s’est retiré mais il doit soutenir un candidat qui rompt avec le système mafieux, hérité de la mafia franSSafric!!! Zou doit travailler pour sauver notre pays de ces vieux vautours vicieux voleurs ventrus toujours habillés en blanc…

  2. @le roi MAUDIT de segou, tu peux rire quand tu dois pleurer, c’est le QI qui dicte le chemin a choisir et tu n’ as pas de cerveau. Zoumana ne sait pas surfacturer ou voler du denier publique comme ton IBK le Mande Zonkeba, c’est ce qui apparait ici quand on est honnete au Mali on a rien, mais quand on est voleur on a tout, voici le Mali de ton IBK le Mande Djito keba ani Mande Fogari keba.

  3. Zou doit soutenir Cheick Modibo Diarra, comme moussa mara…

    C’est ce que nous leur avions dit:
    Mettez vos egos de côté et former une alliance pour sauver ce pays!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Cheick Modibo Diarra: Président
    Soumana Sacko: 1er ministre (je pense qu’il faut supprimer ce poste très budgétivore, qui ne sert pas grand chose, tant toutes les décisions importantes reviennent au président)
    Moussa Mara: Président de l’assemblée nationale

    Allez Zou, met de côté ton côté et soutient Cheick Modibo Diarra, pour sauver notre pays.

    • @wsr, quand CMD a mis Idy Traore et Doua Sissoko comme fonctionaires de haut niveau dans son gouvernement de transition alors on doit se poser sincerement des tres serieuses questions sur son jugement et sa facon de gouverner. Un homme de ce genre ne peut pas marcher avec Zou et n’oublies pas que Zou a pose des problemes a GMT et a Mariam avec le vol Sabena! Non ces deux hommes ne peuvent pas aller ensemble car j’ai confiance en Zou mais pas en CMD a cause de leurs actions quand ils devraient decider. Zou vaut mieux que Moussa Joseph et CMD reunis.

      • Je comprends tes resserves, mais pour moi Cheick Modibo Diarra, avec tous ses defaults, c’est le moindre mal pour sauver notre pays!!!

        Tu veux mettre nostre pays entre les mains de la version malienne de ouatarRAT, cissé? ou pire un franc-maçon comme sidibé????

        Il ne s’agit pas de trouver une personne parfaite: tu n’es trouveras pas… mais il y a des vautours à éviter… qui seront pires que Cheick Modibo Diarra…

        Je préfère tenter ma chance avec Cheick Modibo Diarra!

        • Je reste avec mes reserves car CMD avec ses deux acts Doua et Idy nous a demontre son manqué de maturite politique et de jugement.

          • Oui mais tes resserves ne nous dis pas pour qui voter!

            Mais bon sang soyez pragmatique!!!!!
            Soyez clair, coucis et concret: pour qui il faut voter selon toi?

    • Tu peux rire quand tu dois pleurer, c’est le QI qui dicte le chemin a choisir et tu n’ as pas de cerveau. Zoumana ne sait pas surfacturer ou voler du denier publique comme ton IBK le Mande Zonkeba, c’est ce qui apparait ici quand on est honnete au Mali on a rien, mais quand on est voleur on a tout., voici le Mali d’IBK le Mande Djito keba ani Mande Fogari keba.

  4. il se fout de nous ce zou, on a tellement compte sur lui….. s’il n’est plus partant, il nous reste le seul choix objectif de Soumeila CISSE….

    Vive le Mali

  5. Pour retrouver zoumana Sacko,Moussa Mara et d’autres bons éléments, il faudrait voter Cheick Modibo Diarra sinon vous allez nous faire vivre de nouveau cinq années de malheurs de toutes sortes avec beaucoup de regrets comme cela fut le cas avec IBk.
    Il me semble que vous êtes têtus mais l’avenir nous dira si nous nous sombres dans l’entêtement du passé devant les faits orchestrés par les franc maçons Maliens qui vont mourir j’en suis sûr avec oeillères.

  6. AH si j’avais les moyens, j’aurais paye et la caution et les moyens pour faire la campagne de cet Patriote, cet homme digne et integre. Cet homme qui est et qui demeure une chance pour le Mali.
    Yako les Maliens, vous venez de perdre une des chance de sorti rapide de cette misere..

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here