Résultats provisoires complets du 2ème tour de la présidentielle de 2018: Déclaration de Soumaïla Cissé

16
Le chef de file de l'opposition, Soumaïla Cissé, le 1er août 2018 à Bamako, Mali.
Le chef de file de l'opposition, Soumaïla Cissé, le 1er août 2018 à Bamako, Mali. © ISSOUF SANOGO / AFP

Mes chers compatriotes,

Je voudrais, tout d’abord, vous remercier très sincèrement pour le vote massif que vous m’avez accordé au premier et au second tours de l’élection présidentielle 2018.
La diaspora malienne, par son engagement sans réserve à nous accompagner dans notre quête de justice électorale et de sauvegarde de notre démocratie, nous a donné des résultats remarquables.
Je tiens donc particulièrement, à vous féliciter et à vous remercier.

Mes chers compatriotes,

Je réaffirme encore, ici, devant notre peuple et à la face du monde, que, si on exclut les résultats issus des bourrages d’urnes avérés dans de nombreux bureaux de vote des zones de l’Office du Niger et de la CMDT, ainsi que les résultats tout simplement fantaisistes dans de très nombreuses localités du Nord du pays, je sors vainqueur de l’élection présidentielle avec 51,75% des voix contre 48,25% à notre adversaire.
Ceci est incontestable et vérifiable à partir des procès-verbaux signés de toutes les parties.

Mes chers compatriotes,

Votre courage, votre dignité, votre volonté et votre détermination font honneur à l’histoire et aux valeurs cardinales de notre peuple.
Malgré tous les obstacles, vous n’avez ni cédé, ni renoncé à vos espoirs d’un vrai et profond changement.

Vous avez refusé la corruption, le népotisme, le favoritisme : en un mot, la mal- gouvernance de ces 5 dernières années.
C’est pourquoi, mes chers compatriotes, la lutte continue.
Oui, la lutte va continuer, et soyez confiants !
Ensemble et debout, nous allons résister, nous allons nous opposer. Ensemble, nous allons gagner.

Mes chers compatriotes ;

Depuis le début de ce processus électoral, je n’ai cessé d’alerter sur les risques évidents d’une fraude généralisée et systématique de nature à fausser les règles de la compétition électorale, et de m’inquiéter du très grand risque d’une crise post électorale.

Oui…, car, je savais que cette fraude se préparait.

C’est pourquoi j’avais anticipé en demandant par écrit depuis le mois de mars aux Nations Unies, à l’Union Africaine et la CDEAO une certification internationale comme en Côte d’Ivoire.
Je n’ai pas été entendu, je n’ai jamais eu de réponse. Cruel constat !

Aujourd’hui, nous ne pouvons, en aucune façon, passer sous silence l’utilisation abusive des moyens de l’Etat et des médias publics pendant la campagne , ni l’achat massif des votes le jour du scrutin , ni le bourrage systématique des urnes, sans parler des régions où il n’y a pas eu aucun vote, attribuant frauduleusement ainsi à notre adversaire des centaines de milliers de voix fictives.

Vous comprenez donc aisément que les résultats proclamés par le Ministère de l’Administration territoriale ne reflètent en rien la réalité des urnes.
Je maintiens et je peux le prouver que j’ai remporté cette élection avec 51,75% des voix !
Savez-vous que sur les 23 041 bureaux annoncés seuls 22 675 sont dans le ficher mit en ligne.
Savez-vous que dans plus de 1 000 bureaux on a voté en moins de 2,5 minutes avec 79% des voix pour IBK.
Savez-vous que 340 bureaux ont un taux de participation de 100% avec 88% des voix pour pour IBK.
Les anomalies sont nombreuses et nombres de résultats annoncés ne correspondent pas au dépouillement réel.

La crédibilité du scrutin reste toujours sujette à caution.

Mes chers compatriotes,

Ce régime n’a pas seulement triché, il a également activé une véritable police politique qui a décimé notre équipe de communication.

Séquestration de personnes et de biens, torture et tentative d’enlèvement pour démoraliser nos troupes, et surtout, pour les empêcher de poursuivre la centralisation des résultats. Car ce régime, devenu autocratique, savait qu’il avait perdu.
Ces faits sont inqualifiables. Le Mali plonge dans l’arbitraire, et, face à l’arbitraire, la résistance est de droit.
Oui, face à l’arbitraire, la résistance est le droit !

Mes chers compatriotes ;

L’achat de conscience et la fraude sont devenus le cancer de la démocratie malienne.

C’est pourquoi, la lutte pour la restauration de la démocratie doit être notre plus noble combat, celui de tous les partis politiques, celui des associations et toutes les organisations de la société civile, par-delà toutes les éventuelles divergences !

En effet, je suis plus que jamais convaincu que, seule la restauration de la démocratie pourrait rendre notre système politique viable, tant pour les acteurs politiques, associatifs qu’économiques.

Mes chers compatriotes,

Dans un passé récent, en tant que républicain et démocrate, j’ai donné toute la mesure de mon profond attachement à la paix sociale et à la cohésion nationale.

Dans le contexte actuel de notre pays, marqué par des dérives autoritaires, la négation du suffrage des Maliens, vous comprendrez aisément, que je ne peux, en aucune manière, fermer les yeux sur les fraudes et irrégularités massives qui ont caractérisé les présentes élections présidentielles.
Je ne trahirai donc pas la confiance que la majorité des votants ont placée en moi pour restaurer l’espoir dans notre pays.

C’est la raison pour laquelle, je rejette catégoriquement et sans équivoque, les résultats proclamés par le Ministère de l’Administration territoriale.
Je refuse et dénonce ces résultats. Ils ne sont que : supercherie, mascarade, parodie et mensonges.
Ils ne sont que le fruit pourri d’une fraude honteuse.

Pour cela, j’utiliserai toutes les voies de recours que m’offre la Constitution de notre pays, la législation malienne et les textes internationaux, ainsi que tous les moyens politiques en ma possession pour faire respecter le vote des Maliennes et des Maliens.

J’en appelle donc, à la mobilisation de tous les acteurs politiques et à tous les Maliens et Maliennes épris de paix et de justice, pour rendre cela possible.
Non, Mesdames et Messieurs les observateurs internationaux, l’assassinat d’un jeune de 30 ans, président d’un bureau de vote, n’est pas « UNE ANOMALIE DE PROCÉDURE » mais, bel et bien, un acte crapuleux qui est révélateur de l’insécurité qui entache, en bien d’endroits, la sincérité du vote.
J’en appelle donc à la communauté internationale et aux chefs d’État de la sous région pour qu’ils interviennent en urgence afin de mettre un terme à ce hold-up électoral.

Le retour de la paix au Mali est en jeu. Oui, le retour de la paix au Mali est le prochain enjeu de la stabilité de la région.

Mes chers compatriotes,

Je suis certain que votre amour pour la patrie, votre engagement pour le Mali, votre dévouement pour le Maliba de nos dignes ancêtres, vous rassemblera, nous rassemblera tous, unis et solidaires, pour défendre votre liberté et votre vote !

Un rassemblement pacifique et sans violence, comme nous l’avons fait en défendant notre CONSTITUTION. Il n’y a pas pire violence que la FRAUDE.
Le peuple malien ne peut pas, ne doit pas se laisser voler sa victoire. Une victoire chèrement acquise !
Le peuple malien a l’honneur chevillé au cœur ! Le peuple malien a toujours eu, et, aura toujours la dignité et la justice en son esprit.

Notre peuple a toujours su, dans le passé, se dresser vaillamment face à un pouvoir autoritaire, il saura encore une fois, relever fièrement le défi de la vérité.

A vous, Jeunes du Mali qui manifestez, de par le monde, à Bamako et dans les différentes villes du pays, je réaffirme que ce combat est d’abord le vôtre, puisqu’il s’agit du choix de votre avenir, du respect de vos droits les plus élémentaires.

En agissant ainsi, vous refusez, courageusement, que votre destin soit enfoui dans les sables du Sahara ou englouti dans les flots de la Méditerranée.

En agissant ainsi, vous refusez la pauvreté et la misère comme une fatalité, Par votre vote, vous avez décidé d’assumer votre avenir, car il vous appartient !

Dans ce combat, je suis, et je resterai toujours, à vos côtés !
Dans ce combat, je ne trahirai jamais, au grand jamais, votre confiance !
Oui, dans ce combat, je suis prêt à tout sacrifice pour voir la concrétisation de vos espoirs !

Chers Compatriotes ;

Ensemble, et debout, nous relèverons le défi d’un Mali fier, d’un Mali digne, crédible et respecté, d’un Mali de bonne gouvernance.

Et d’un Mali…enfin en paix. Je m’y engage et je vous le promets !
Car, l’arbre de la fraude et ses feuilles de corruption ne peuvent cacher longtemps la forêt de l’espoir et du changement.

Vive le Mali éternel, fier et debout
Vive la République et vive la Démocratie.

Je vous remercie.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

16 COMMENTAIRES

  1. POLITIQUEMENT SOUMAILA est fini il a récolte ces chiffres par Facebook IBK a récolté par des urnes .

  2. @Ouandiana si Soumalia Cisse est le ‘fruit pourri de la corruption” son pere s’appele IBK Boua le President specialise en SURFACTURATION. Pendant les 5 dernieres annees du pouvoir de Boua, le Mali n’a connu aucun progres politique, social ou economique, que de la peine, que de la mort et que de la pauvrete, nos ecoles sont en decadence et nos hopitaux sont que des mourroirs, la tres grande inseucurite est partout, la mal gouvernance est partout, les communautes qui ont pendant des siecles vecu ensemble sont en train de s’enter-tuer aujourd’hui. C’est d’ailleurs pourquoi Boua a ete rejette par 65% des votants au premier tour et tous ont vote pour le CHANGEMENT. Quand au Djkouma de Yanfolila, calmes-toi, tu vas dans toutes les directions et ne parviens a convaincre personne, nous ne sommes pas fous et nous savons raisonner, car nous avons des tres solides cerveaux que le bon Dieu nous a donne. Donc arretes de pleurer car sans nul doute, Soumi va faire ce qui est republicain, democratique, propre, transparent, veridique et honorable, car Soumi est un Malien.

    • M.CISSE est un président sur “Face Book” uniquement mais pas celui de la république du Mali.Si Boua n’est pas le “Changement”, Soumaila non plus ne l’est pas!Alors le peuple malien a décidé de continuer avec IBK puisque le “cadavre d’IBK vaut mieux que Soumi vivant”.Vive IBK (à défaut de CMD-Soumana sacko-Dr MARIKO-Diallo de ADP Maliba….qui incarne chacun le VRAI CHANGEMENT).

      • CMD est la continuation de GMT personne en veut de ce passe, Dr Mariko est fou a lier et a cause de sa personalite Soumana Sacko ne va jamais avoir de soutien pour devenir president, et aussi tu peux continuer a croire que Boua de l’Azawad vaut mieux mais il n’a pas gagne ces elections car la FRAUDE ne peut pas gagner au Mali.

        • @Koro KING. Franchement si Soumaila pouvait devenir président, il l’aurait été depuis 2013!Comme on le dit, ce n’est pas écrit dans sa destinée c’est tout “Mik toub” comme le dit les arabes. Nos candidats du CHANGEMENT véritable à défaut d’eux, nous allons garder IBK puisque ton “Soumi” n’est que la CONTINUITÉ D’IBK. Il peut continuer dans ses délires mais la messe est déja dite: IBK président pour 5 ans félicité par le SG de l’ONU; les présidents Macron-Alpha CONDE….Je ne suis pas pour IBK mais devant Soumi je le préfère : c’est mon choix et je crois que c’est celui de la majorité des maliens aussi. Les Choguels et autres Konimba Sidibé qui se sont ralliés à sa cause ont fait un mauvais calcul politicien. La sagesse recommandait de dire aux électeurs de voter pour le candidat de leur choix comme l’a dit CMD.

  3. OH !!! MMPUBLIER D’ANCIENNES PHOTOS POURQUOI ? POUR MENTIR, ESSAYER DE MONTRER ICI ET AILLEURS QUIL Y A DES TROUBLES POST ÉLECTORAUX AU MALI ALORS QU’IL N’EN EST RIEN. TIEBLE ET SOUMAILA, AW KA SABALI. TOI SOUMAILA SURTOUT. NE SUIS PAS TIEBLE. QUI EST ENTRAIN DE JOUER SON VA TOUT. IL S’EST ACCROCHÉ À TOI PARCE QUE IBK N’A JAMAIS VOULU DE LUI. TU RESTAIS LA SEULE ISSUE POUR COURONNER UN PARCOURS POLITIQUE MÉDIOCRE. DEVENIR PM OU À LA LIMITE ÊTRE MINISTRE. RÊVE BRISÉ. NÉANMOINS IL FERA TOUT POUR RESTER DEVANT LA PRESSE, NATIONALE ET INTERNATIONALE. TE TRIMBALER. TE FAIRE DIRE DES CHOSES QUI NE SONT PAS DE TOI..
    SOUMAILA, TU N’ES PAS VIOLENT, TU N’ES PAS OPPORTUNISTE. LE PEUPLE ATTEND TON MESSAGE D’APAISEMENT ET TE JUGERA AUJOURD’HUI ET DEMAIN PAR CE QUE TU FERAS AUJOURD’HUI. TIEBLE EST UN HOMME POLITIQUE FINI BIEN QUE PLUS JEUNE.

  4. PUBLIER D’ANCIENNES PHOTOS POURQUOI ? POUR MENTIR, ESSAYER DE MONTRER ICI ET AILLEURS QUIL Y A DES TROUBLES POST ÉLECTORAUX AU MALI ALORS QU’IL N’EN EST RIEN. TIEBLE ET SOUMAILA, AW KA SABALI. TOI SOUMAILA SURTOUT. NE SUIS PAS TIEBLE. QUI EST ENTRAIN DE JOUER SON VA TOUT. IL S’EST ACCROCHÉ À TOI PARCE QUE IBK N’A JAMAIS VOULU DE LUI. TU RESTAIS LA SEULE ISSUE POUR COURONNER UN PARCOURS POLITIQUE MÉDIOCRE. DEVENIR PM OU À LA LIMITE ÊTRE MINISTRE. RÊVE BRISÉ. NÉANMOINS IL FERA TOUT POUR RESTER DEVANT LA PRESSE, NATIONALE ET INTERNATIONALE. TE TRIMBALER. TE FAIRE DIRE DES CHOSES QUI NE SONT PAS DE TOI..
    SOUMAILA, TU N’ES PAS VIOLENT, TU N’ES PAS OPPORTUNISTE. LE PEUPLE ATTEND TON MESSAGE D’APAISEMENT ET TE JUGERA AUJOURD’HUI ET DEMAIN PAR CE QUE TU FERAS AUJOURD’HUI. TIEBLE EST UN HOMME POLITIQUE FINI BIEN QUE PLUS JEUNE.

  5. COMBATS IDEOLOGIQUES👤QUE CMD,MARA,IGOR DIARRA,M SINKO, DIALLO ET SANOGO NE DISPARAISSENT PAS POUR LES 5 ANNEES A VENIR!👤

    😊SOUMAILA DOIT DESORMAIS JOUER PLEINEMENT LEGALEMENT SON ROLE D OPPOSANT EN PESANT DANS LES SUGGESTIONS VISANT AU PROGRES ET L UNITE! LE PEUPLE VOIT ET RETIENDRA! CE CONSEIL EST VALABLE POUR TOUS LES POLITICIENS CANDIDATS FUTURS, NE SURGISSEZ DE NUL PART APRES UNE ABSENCE MEME DE VOS AMES DANS LA POLITIQUE DE TOUS LES JOURS! SOUMAILA ET LES OPPOSITIONAIRES DOIVENT CREER UN GOUVERNEMENT MIRROIR POUR QUE LE DEBAT SUR TOUS PLANS SOIENT APPUYES OU CONTREDITS, EN SOMME UNE VRAIE CONTRIBUTION A LA DEMOCRATIE ET DONC A LA GOUVERNANCE! TIEBLEN A ETE UN CHAMPION MAIS DESTRUCTIF LES 5 ANNEES PASSEES MAIS IL A ETE DE LOIN PLUS VISIBLE QUE SOUMAILA CISSE!😊

  6. Mon cher candidat Soumaila je pensais que vous ne reconnaissez plus le Ministère de l’Administration de même que la cours constitutionnelle du Mali. Alors pourquoi deposer encore des plaintes auprès d’une institution dont vous rejetez à l’avance les resultats ? Il parait que votre investiture aura lieu le 4 septembre ; si cela est vraie puisque vous ne reconnaissez plus les institutions du pays devant qui vous allez prêter serment ? Sur Facebook ? Devant Tièblé ; Ras bath et le CDR ?

    • Mais il a parfaitement raison de ne pas reconnaître ces deux institutions qui sont au service exclusif d’IBK. Tout le monde sait qu’IBK a perdu l’élection présidentielle . Il a été battu par Soumaila CISSE . Pourquoi bourrer les urnes dans les zones où il n’y a même pas eu de vote ? C’est une honte nationale, que de se servir des bandits armes de façon malhonnête pour se maintenir au pouvoir contre la volonté des urnes. Il est clair qu’il a acheté les bandits pour cette sale besogne, mais à quel prix ? Des gens qui ont les mains ensanglantées du sang d’autres maliens, africains et d’autres étrangers venus au secours du Mali. Le Président sortant se sert d’eux pour se maintenir au pouvoir. Le bourrage d’urnes ne fait l’objet d’aucun doute , la preuve matérielle est a porté de mains. Dans un village, ville où fraction nomades , tous les électeurs sont présents et ont tous voté pour IBK. Si on sait que ces localités se sont vidées depuis des années à cause de l’insécurité .

  7. M. Soumaïla CISSE n’a pas la base morale pour s’opposer à la corruption dont il est victime aujourd’hui. Lui-même est, je reprends ses propres termes, “le fruit pourri de la corruption’.

    • Soumaila Cissse est un bâtisseur au plan national et sous régional . IBK est le voleur attitré des caisses de l’Etat. Entre un corrompu et un voleur, faites la différence . En matière de corruption , on dit qu’il n’y’a pas de corrompu sans corrupteur. Maintenant si nous revenons à la situation électorale , les maliens du Sud à commencer par IBK lui même doivent avoir honte, que sa victoire fabriquée ne vienne du Nord. Une manière de proclamer l’indépendance de l’Azawad. Ah ! c’est ça . Il est désormais pris à la gorge parce qu’il est avide de pouvoir. Jamais IBK ne va gouverner le Mali dans son ensemble. Il a entretenu cette post crise électorale , il fera les frais .

      • M. Mohamed Ag ERLAF, Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation , en charge de l’organisation des élections et toutes les elections, n’a aucun interêt a ce que le pays soit en paix. Rebelle des années 1990, copte il est celui qui a le plus long séjour dans les gouvernements successifs depuis la transition à nos jours. Il n’a quitté le navire qu’une seule fois, pour être nommé Directeur General de l’ANCT avec des milliaires de CFA , rien que pour financier les rébellions . De 1991 à 2018, Md Ag ERLAF est l’œil et l’oreille des bandits armes . Il les assiste matériellement , financièrement et politiquement. Il est à la base du bourrage d’urnes dans les régions du Nord pour la raison peu connue des maliens. Il connaît tous les hommes politiques du pays, tous les bailleurs de fonds internationaux . Il milite dans un parti politique qui est au pouvoir pour défendre les intérêts de son Azawad dont il serait pressenti comme futur Président de la République de l’Azawad. Cet homme est sans scrupule . Hier il était militant de l’ADEMA-PASJ, ensuite il s’est retrouvé aux côtés de Soumaila CISSE , membre de la direction de campagne de Soumaila Cissé en 2007 et 2013, et aujourd’hui il est au RPM d’IBK. Cette transhumance politique de l’Azawadien qu’il est donne une idée précise de l’homme caméléon Mohamed Ag ERLAF. Il connaît les deux protagonistes: IBK et Soumaila Cissé . Il sait bien que le premier est plus maniable que le second. C’est pourquoi, il a invité ses parents à bourrer les urnes dans les zones de conflit ou l’accès est impossible afin qu’IBK soit réélu . Dans sa stratégie , avant la fin du second mandat de celui-ci, avec la pression de la communauté internationale sur les autorités maliennes d’appliquer l’accord pour la paix et la réconciliation , l’Azawad obtiendra l’autonomie et le Mali serait obligé quelque soit celui qui viendrait après IBK d’être dans cette logique. Mais Md Ag ERLAF sait qu’IBK a été battu dans les urnes, il a menti au reste du peuple malien tout en défendant son projet d’indépendance de l’Azawad. Nous allons dénoncer ces bourrages d’urnes, refuser ce hold-up électoral . Jamais IBK ne jouira des pouvoirs de Président de la République du Mali à partir du 04 Septembre 2018. Il n’est pas réélu , illégitime et illégal . La honte nationale , IBK doit mettre être poursuivi pour haute trahison. En 5 ans, jamais il n’a foulé le sol Azawadien. Comment des populations qui se sont déplacées dans d’autres pays voisins pour se mettre à l’abris pourront voter à 85 % pour IBK ? Vous vous êtes fait ridiculiser devant le monde entier. IBK pour les électeurs maliens n’est plus qu’un ancien Président de la République .

  8. Soumaila tu es fini politiquement.n’incite pas à la violence.oú sont tes enfants?.fait les sortir et les mettre devant.fait sortir ta femme et la mettre devant.Nous songeons maintenant,les élections sont derrière nous.Rendez-vous en 20023.

Comments are closed.