ATT-CRATIE : « Sous d’autres cieux ce livre, à défaut aurait pu servir de papier hygiénique »

0

Dans une interview qu’il a accordée la semaine dernière à notre confrère « Le Regard », l’Honorable député de la Commune V du District de Bamako, Lanseni Coulibaly a donné son avis sur le livre-tract ATT-cratie : la promotion d’un homme et de son clan. Le verdict sans appel du professeur d’Histoire à la FLASH risque, encore une fois, de provoquer une crise d’hystérie chez les Cagoulards de la démocratie malienne

je viens de terminer la lecture du livre-tract (le tract de l’indécence et de "in¬culture), par curiosité, mais aussi pour savoir jusqu’où l’être humain peut être lâche, vil et méchant. Le constat qui s’impose est que ce gribouillis indécent et immature est un ramassis d’ignominies écrit par des vrais faux amis sur un vérita¬ble ton de bassesse politique.
Ce livre-tract est, en effet, un ra¬massis d’ignominies. Il va du coq à l’âne, pêle-mêle, de l’Etat et de ses institutions à certains hommes d’Etat triés à la volée, pour les besoins de la cause, de leur vie privée, de leurs épouses, de leurs enfants, etc… dans un style tantôt arrogant et révoltant tantôt mépri¬sant et plaintif Un tract plein de fautes et d’incorrections, visible¬ment écrit et publié à la hâte comme un instrument de pré-cam¬pagne présidentielle, mais qui il¬lustre à suffisance toute la peti¬tesse d’esprit de ses auteurs.

Plein de rancœur, de haine et de méchanceté, le livre-tract = « ATT-¬cratle… est la parfaite illustration de l’indécence et de l’Inculture humaine. Indécents, en effet, sont les auteurs de ce gribouillis qui tiennent des propos Inconvenants et souvent choquants. Satan lui-¬même serait passé par là ils ont montré également toute l’ampli¬tude de leur inculture en transcen¬dant nos valeurs cardinales de société, de Maliens qui ont toujours refusé de tirer dans le dos. Les auteurs de ce graffiti, au lieu de profiter de l’espace démocratique créé depuis le 26 mars, se sont lancés dans l’Invective, la calom¬nie, le mensonge.
Mine de rien, une nouvelle race d’hommes politiques vient de naître, du moins, vient de donner le ton. Gare à la récidive! Sinon nul ne sera plus épargné, du poli¬tique au religieux, de l’administra¬teur au commerçant, du civil au militaire, du plus petit au plus grand.

Si la société malienne n’a pas le ressort nécessaire pour condamner ce tract, cette pre¬mière , contraire à notre sens à l’éthique et de la morale, tous y compris ses acolytes et ceux qui les applaudissent aujourd’hui auront leur tour. Rira bien qui rira le dernier ! Les opposants politiques ; les sectes religieuses, les minorités ethniques, les frères et demi-frères, les co-épouses, etc. pourraient, au besoin, s’essayer à cet exercice, avec, s’il le faut, le concours de détectives privés. Alors bonjour la calomnie, la médisance, la diffamation. Comme sous d’autres cieux, on publia des photos à I’appui dans le seul but de nuire son prochain, de lui faire extrêmement mal, d’entamer son moral et de lui mettre en porte à faux avec sa fa¬mille, son groupe, son pays. Et tout cela, pourquoi? Pour quelles fins? On pourrait désormais, lors¬qu’on est malintentionné, mal¬veillant et vicieux salir son prochain à dessein et garder impunément l’anonymat. Or de tels actes peu¬vent être facilement commis par des courtisans désillusionnés ou en passe de l’être qui gravitent autour de chacun de nous, les ennemis cagoulés.

Les auteurs du tract incar¬nent les vrais faux amis ceux-là même qui vous approchent, vous observent, vous servent souvent, auxquels vous faites confiance et rendez service et qui vous étalent, par la suite, au grand Jour, en com¬binant savamment le vrai et le faux ¬dans les détails, Allez savoir dans ce mélange explosif la dose de vérité!
Ces vrais faux amis se sont cachés derrière le Sphinx, ignorant que celui-ci est une créature mythologique mi-homme mi-bête des temps anciens destiné d’abord à garder le repos éternel du roi, puis, par la suite, à orner les allées des temples, Comme cette créature, les auteurs du livre-tract sont des hybrides-énergumènes extrême¬ment rusés et fins calculateurs, En effet, surexcités à l’approche des élections présidentielles de 2007, ils n’ont rien trouvé d’autre que de fabriquer cette grosse pi¬lule pour l’opinion publique ma¬lienne Seulement, mal leur en prit, car la pilule, que dis-je, la couleu¬vre, est trop grosse pour être ava¬lée. Ils n’y ont mis ni la forme ni le fond. Leur seul mérite, c’est d’avoir su qu’ils incarnent vrai¬ment le sphinx tout en allégeant la tâche de l’observateur qui de¬vrait les baptiser.

Il reste à plaindre ceux qui, visiblement bouleversés et d’un air tragique, naïvement, pensent que le livre-tract ATT-cratie… .. renferme des révélations graves qui compromettent ceux qui nous gouvernement. A ceux-ci, j’ai envie de dire que sous d’autres cieux, ce livre, à défaut, aurait pu servir de papier hygiénique.. .

Entretien réalisé par Salif SANGARE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER