Dossier ATT-cratie : Mamadou Hawa GASSAMA à Propos de «ATT-cratie…»

0

Le livre à polémique " ATT-Cratie : la promotion d’un homme et de son clan " publié chez l’Harmattan continue d’animer les débats au sein de la classe politique malienne. Ainsi l’élu de Yélimané, Mahamadou Hawa Gassama, a rompu le silence. Connu pour son franc-parler et ses sorties musclées, le député-étrangleur devient, de ce fait, le premier député à l’Assemblée nationale à se prononcer ouvertement sur l’ouvrage qui dépeint le régime ATT.

N’étant pas un grand intellectuel, à l’image de certaines grandes personnalités de la République, Mahamadou Hawa Gassama ne s’est pas privé d’exprimer sa pensée par rapport à ATT – Cratie, un pamphlet contre le pouvoir ATT.  Pour le député de Yélimané, ce livre est une plaisanterie de mauvais goût qui tente de ternir l’image d’une démocratie malienne pourtant citée en exemple à travers le monde.

"ATT – Cratie est un conteneur de  calomnies. Je dirais que ce livre est fondé sur du faux pour la simple raison que l’auteur ou les auteurs n’ont pas signé de leur vrai nom. Pourquoi les auteurs n’ont-ils pas décliné pas leur identité, au lieu de jeter du discrédit sur des honnêtes citoyens. Un livre plein de contrevérités" s’indigne le député.  Qui relève, par exemple, qu’en écrivant que ATT a été admis  à l’EMIA sur intervention du Dr Oumar Macalou  ou que ATT n’était pas apte à entrer au sein de l’armée que le ou les auteurs du livre ont opté pour le monsonge gratuit. Pour le député de Yélimané, des  témoins oculaires de ces faits existent à l’image des gens comme feu Kissima Doukara, feu Adolphe Diakité, feu Cheick Hamala Kéïta, Aliou Traoré ou encore le  médecin militaire Sidi Sall qui était chargé de la visite des recrues en son temps.

Face à ces offenses contre ATT, " un patriote qui a gravi tous les échelons avant être ce qu’il est aujourd’hui ", Mahamadou Hawa Gassama s’empresse de dire que "ATT est plus démocrate que militaire, témoin la gestion consensuelle du pouvoir, le respect des institutions. Il est une chance pour le Mali qui n’a tenté d’écraser aucun de ses adversaires de 2002, contrairement à ce qui se passe dans beaucoup d’autres pays africains". A l’occasion de la crise du nord, poursuit le député "ATT a montré qu’il est un bon patriote en optant pour la négociation au lieu d’aller massacrer une partie de la population. L’argent qui allait servir à faire cette guerre peut aujourd’hui être utilisé à d’autres fins comme dans l’opération pluie provoquée, la réalisation des routes". C’est ainsi que l’honorable rappelle aux auteurs du livre un adage de chez nous selon lequel "ce n’est pas le jour du divorce qu’on doit mentir sur son conjoint", "Quand on n’aime pas la vache, on ne doit pas boire son lait". De ce fait il invite les auteurs tapis dans l’ombre à se montrer pour mener la lutte à visage découvert.

Les amis  d’ATT indifférents

Tout en ajoutant que s’attaquer au président ATT, premier responsable, garant de la Constitution et chef suprême des armées, en portant atteinte à sa dignité, est une insulte au peuple malien.

De passage, il s’indigne également contre les amis d’ATT qui, à ses dires, sont restés indifférents aux attaques virulentes et insensées du livre. "Mes chers amis soutenez votre ami, car le chemin qu’il a emprunté est semé embûches " leur a-t-il lancé.

De toute façon, pour l’élu de Yélimané, "ATT n’est pas un orphelin et il ne sera jamais".

Youssouf Camara

Commentaires via Facebook :

PARTAGER