LE MALI N’A JAMAIS ETE UN «ETAT VOYOU» : C’est l’Algérie qui est un Etat ingrat

0

Le livre " ATT-CRATIE : La promotion d’un homme et de son clan " ne cesse de faire des vagues. Le document, dont les signataires n’ont pas eu le courage de le signer, attaque de front le président de la République, sa famille et même notre pays qui au passage est traité d’ " Etat voyou " à travers un article de la presse algérienne publié dans ledit tract.

Comment l’Algérie (à travers sa presse) qui est à la base de toute l’insécurité que le Nord de notre pays vit en ce moment peut qualifier le Mali d’ " Etat voyou " ? Comment un pays aux côtés duquel nous avons lutté pour l’acquisition de son indépendance peut nous traiter de la sorte ? Comment le président actuel de cet Etat voisin peut fermer les yeux sur de telles inepties après tous les sacrifices que notre pays a consentis pour lui et son pays ?

Notre pays, faut-il le rappeler, a hébergé Abdel Aziz Bouteflika pendant longtemps à Gao (base arrière de la résistance Algérienne à l’époque) et l’a soutenu tout le long de la guerre de libération de son pays. Et c’est ainsi qu’il nous paie. C’est d’ailleurs le pays de Bouteflika qui, incapable de gérer ses opposants, a fait du Nord de notre pays une zone dangereuse et souvent, malheureusement, occupé par ses terroristes. Les combattants du GSPC qui fuient le pays se retirent dans les collines algériennes et maliennes et c’est à cause de la légendaire hospitalité malienne que nous les laissions " survivre " dans ces zones et laisser leur pays l’Algérie géré ses propres affaires. En ce qui concerne la recrudescence de la violence, elle-même, en Algérie, c’est sous Bouteflika que cela a été constaté. Les massacres les plus meurtriers en Algérie, c’est sous lui qu’ils ont été perpétrés. L’Algérie n’est ni plus ni moins qu’un pays terroriste, voyou et…ingrat. Le Mali non !

Le Mali est l’un des pays les plus stables de la sous-région malgré les agissements des éléments algériens qui souvent effectuent des attaques jusque sur notre territoire.  

Comment donc le quotidien d’Oran, sous la plume d’un certain Ahmed Bentaous peut écrire de tels mensonges sur un tel pays : " Le Nord-Mali, sanctuaire du terrorisme et du grand banditisme, la véritable nature du régime malien et l’ambivalence de sa politique régionale : un Etat voyou qui, tout en s’attribuant les vertus de la démocratie et de la bonne gouvernance, compose avec le terrorisme… C’est dire que les autorités de Bamako ont fait preuve de laxisme et de complicité, et leur responsabilité, pleine et entière dans cette affaire, s’est confirmée jusqu’à la libération des otages moyennant le payement par l’Allemagne d’une rançon de 6 millions d’euros… La suite des événements a révélé que les terroristes du GSPC ont bel et bien bénéficié…de complicités ".Le journal poursuit, " Autrement, comment auraient-ils pu disposer de réserves de nourriture, d’eau, de véhicules et de carburant pour survivre aussi longtemps… Tout ceci tend à corroborer la thèse de l’existence, depuis au moins deux années, d’un sanctuaire du terrorisme et du grand banditisme dans le Nord-Mali… "

Et au confrère d’ajouter : " En l’absence d’un pouvoir malien effectif capable d’administrer l’ensemble du territoire, le phénomène de circulation des armes dans ces contrées désertiques du Nord, connu des services de sécurité maliens, a pris ces derniers temps des proportions énormes. Cette tolérance des autorités maliennes a fait que certains groupes terroristes, jouissant d’une grande mobilité aux frontières, se sont transformés en véritables fournisseurs d’armes, provenant surtout des zones de conflits africains… ". C’est sans commentaire dans la mesure où il n’y a eu aucune réaction officielle sur ces graves accusations.

C’est véritablement le voleur qui crie au voleur ! L’Algérie, un pays cité dans tous les documents du monde comme un Etat terroriste qui nous qualifie nous d’ " Etat voyou ". C’est le monde à l’envers. Les Algériens ont vite oublié les attentats perpétrés en Algérie et à travers le monde par des citoyens algériens ? Ont-ils oublié la montée de l’islamisme dans leur propre pays ? Quel jour, le nom d’un seul malien a été cité dans une attaque ou dans un quelconque acte terroriste à travers le monde ?

Au contraire, c’est en voulant aider ce pays (l’Algérie) à lutter contre le terrorisme radical qui s’est royalement installé à Alger à Oran, en Kabylie etc… que le Mali voit son nom cité dans des histoires Algéro-Algériennes, comme la prise d’otages des citoyens Allemands à laquelle le Mali a trouvé une issue heureuse.

Alors, chers frères, arrêtez de distraire le monde et ayez le minimum de respect pour les autres, C’est l’Algérie qui est un Etat ingrat.

Makan KONE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER