L’ancien président Ould Vall offre 38 millions de francs à la mosquée « Sankoré » de Tombouctou, au Mali

0

APA-Bamako (Mali) – L’ex-président mauritanien, Ely Ould Mohamed Vall, a fait don d’une enveloppe de 38 millions de francs cfa à la mosquée « Sankoré » de Tombouctou en mémoire à l’asile offert par la ville malienne à ses ancêtres maures", a appris APA vendredi à Bamako.

La donation fait suite à un engagement pris par l’ancien président Ould Vall, alors qu’il participait en avril 2006 à Tombouctou (800 km au nord de Bamako), à une « grande prière collective » organisée en commémoration de la fête musulmane du Maouloud, naissance du Prophète Mohamed (PSL).

A l’époque président du « Conseil militaire pour la Justice et la démocratie » (CMJD), le colonel Ely Ould Mohamed Vall avait pris l’engagement de contribuer à la réhabilitation et à la sauvegarde de la multiséculaire mosquée.

Le geste du président Vall traduit une reconnaissance à l’égard de la ville de Tombouctou pour avoir offert l’hospitalité à des Maures qui s’étaient enfuis pour cause de persécution pratiquée par les rois catholiques de la « Reconquista » des 13ème et 15ème siècles.

Construite aux 14ème et 15ème siècle, la mosquée de Sankoré est un des principaux monuments légués à la ville de Tombouctou par les souverains et mécènes de l’époque.

Son université, considérée comme la sœur cadette de celles du Caire, de Cordoue, de Fèz et de Damas, a accueilli de nombreux savants et poètes maures qui ont pris une part active au rayonnement de Tombouctou en tant que ville intellectuelle et scientifique.

Savants et poètes maures ainsi que les Andalous d’Espagne fuyaient la « Reconquista » des Rois catholiques qui avaient pris Cordoue en 1236 et Grenade en 1492-1493. Ils trouvaient refuge à Tombouctou, rapportent les historiens.

Après avoir dirigé une période transitoire de 19 mois en Mauritanie, le colonel Ould Vall a organisé des élections et remis, en avril dernier, le pouvoir au civil Sidi Mohamed Ould Sheikh Abdellahi, à l’issue d’une élection présientielle.

AT/mn/APA
18-05-2007

Commentaires via Facebook :

PARTAGER