Sécurité dans le Grand Sahara : Les tribus s’unissent pour lutter contre la contrebande et le commerce des armes

0

Les Peulhs, les Touaregs et les Sonrhaïs qui constituent les tribus habitant le grand Sahara ont décidé ensemble de lutter contre la contrebande, la migration illégale, le commerce des armes et de la drogue, entre autres. Ils ont exprimé cette volonté le mercredi 28 mars 2007 au Centre Islamique de Hamdallaye lors du premier forum de la ligue des tribus du grand Sahara.

quelques jours de la fête du Maouloud, les représentants des grandes tribus du grand Nord, notamment les peulhs, les arabes, les touregs et les sonrhaïs ont tenu leur premier forum. Cette rencontre avait pour but de consolider l’unité entre les différentes tribus pour mieux contrôler le grand Sahara qui est aujourd’hui une zone de prédilection des contrebandiers, de la migration illégale, du commerce des armes et de la drogue.

Placée sous le haut patronage de Issa Guindo, maire de la Commune IV, la cérémonie d’ouverture a été marquée par l’intervention de Badjan Ag Hamatou, député de Ménaka à l’Assemblée nationale. Selon l’honorable député, les tribus habitant le Sahara ont tout intérêt à promouvoir la paix et la cohésion sociale gage de tout développement. Il a ajouté que s’il y a un vœu qui est cher au guide libyen Mouammar Kadhafi c’est l’union des tribus du grand Sahara pour sauvegarder les coutumes, les traditions et la culture du désert et les relations, les liens et les modes de vie du désert avec tout ce qu’elles comportent comme authenticité, diversité et spécificité.

Au terme des travaux une commission nationale a été mise en place. Elle s’est fait représenter à la fête du Maouloud 2007 au Niger par une délégation composée de 150 personnes.

A rappeler que l’idée de la création de la ligue des tribus du grand Sahara a été évoquée par le guide de la révolution libyenne Mouammar Kadhafi lors de la fête du Moualoud 2006 à Tombouctou. Dès lors, les représentants des tribus en collaboration avec les Libyens ont rédigé la Charte de la ligue populaire sociale des tribus du grand Sahara. Ainsi ont-il rédigé un projet de statut du commandement populaire social de l’organisation.

Le document comporte trois chapitres et seize articles. Le premier chapitre est relatif à la constitution et à la composition du commandement populaire social de la ligue, le second chapitre concerne les critères d’adhésion et le troisième chapitre traite le volet organisation. Cette charte s’applique à toutes les tribus membres de la ligue habitant le grand Sahara. Cet espace s’étend du Sénégal à la Mauritanie à l’ouest, de l’Irak à Bahreïn à l’ouest en passant par l’Afrique du Nord. La vallée du Nil, le désert de Syrie, la Corne de l’Afrique, le Soudan, le Tchad, le Niger, le Burkina Faso et le Nigeria ont tous en commun une partie du grand Sahara.

Abdoul Karim Koné

Commentaires via Facebook :

PARTAGER