Fin de désaccords entre le Gouvernement et les cotonculteurs : Une subvention de 35 milliards prévue pour ramener le kilo du coton à 250 F !

4

C’est au cœur des locaux de la Primature qu’une rencontre d’échange a eu lieu, ce dimanche 7 juin 2020. À l’ordre du jour : la baisse des prix du coton sur le marché international. C’était sous l’égide du PM Boubou Cissé en compagnie de Moulaye Ahmed Boubacar, ministre de l’Agriculture, de Baba Berthé, PDG de la CMDT, de Djiguiba dit Anpha Coulibaly, président intérimaire de la C.S.C.P.C…

Plus de mésentente entre les cotonculteurs et le Gouvernement de Boubou Cissé. À l’issue d’une rencontrehuis-clos, tenue trois heures durant (10 h 30-13 H30) entre les parties, un accord consensuel a été finalement trouvé. Ainsi, pour la campagne agricole 2020-2021, les parties ont convenu de maintenir les prix d’achat de base du coton à 200 f/KG pour le premier choix. Quant au deuxième choix, le prix est fixé à 175 f par kg.

En outre, le Gouvernement a décidé, à titre exceptionnel, de concéder une subvention de 35 milliards de nos francs, traduisant un bonus de 50 F sur le prix de chaque kg de cotons graines produits et vendus à la compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT). C’est-à-dire, chaque kilogramme de coton produit sera désormais acheté à 250 F pour le 1er choix et 225 f pour le second choix. De ce fait, les engrais seront cédés à leurs prix coûtants.

Selon le ministre Moulaye Ahmed Boubacar, « l’année du monde des cotonculteurs est ainsi sauvée malgré toutes les difficultés que nous connaissons ». D’après lui, la crise du covid-19 a beaucoup impacté sur le coût mondial du coton. Ce qui a fait que les prix ont chuté cette année à 200 F par kilogramme. « À travers la vision du chef d’État et de son gouvernement, nous sommes, à l’issue de cet échange, parvenu à un prix consensuel avec les députés ici présents, les syndicats, et les acteurs des filières de la cotonculture. Nous avons, certes, réorienté la subvention vers désormais la production pour raison que celle-ci doit profiter aux producteurs. Mais, nous avons pu nous entendre aussi sur un prix de 250F/kg du coton », a-t-il expliqué, précisant que ce prix fixé est profitable aux cotonculteurs.

Pour Baba Berthé, PDG de la CMDT, la baisse des prix du coton avait créé beaucoup de contestations dans la zone de la Compagnie malienne pour le développement des textiles. En tant que PDG, poursuit Baba Barthé, « nous avons noté et transmis l’ensemble des doléances des cotonculteurs au Gouvernement qui a pris note. C’est suite à cela que le Gouvernement a décidé de nous recevoir aujourd’hui. Au cours de cette rencontre, le PM Boubou Cissé a accepté les propositions faites par les producteurs, portant le prix d’achat d’un kilo du coton à 250 F ». Par ailleurs, Baba Berthé clarifie que le prix d’achat de base du coton fixé à 200 F est maintenu. Seulement, dit-il, le Gouvernement a consenti un bonus de 50f. Ce qui veut dire que le kilo du coton de la présente campagne sera acheté auprès des cotonculteurs à 250 F.

Abordant dans le même sens, Djiguiba dit Anpha Coulibaly, président par intérim de la confédération de la société coopérative des producteurs du coton (C.S.C.P.C) rappelle qu’alors que le prix de l’année dernière était 275f, le kilo du coton fixé pour cette année est 215 F. Ce qui avait fâché les cotonculteurs. Pour cette année, dit-il, le prix du coton fixé au Burkina Faso est 240 F alors que le Mali est à 250 F grâce à ce bonus de 50 F du Gouvernement.

Mamadou Diarra

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here