Développement rural : Le CSDM ambitionne de faire des investissements à l’Office Niger

0

Frustré par l’incapacité de son pays, le Mali à asseoir son autosuffisance alimentaire, le président Mohamed Chérif Haidara veut amener nos compatriotes à investir dans le secteur de l’agriculture, à travers le Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM). C’est dans ce cadre qu’il a démarché le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Mahmoud Ould Mohamed pour obtenir une séance de travail.

Organisée dans la matinée du jeudi 5 novembre 2020, au cabinet du département concerné, en présence du ministre lui-même, la rencontre a porté essentiellement sur les possibilités pour nos compatriotes visant à l’extérieur d’investir à l’Office du Niger.

Pour le président du CSDM Mohamed Chérif Haidara, la volonté de sa structure, c’est de contribuer au développement de l’agriculture malienne à travers des investissements. « Le ministère de l’Agriculture est un ministère très important et l’agriculture est un secteur qui intéresse beaucoup la diaspora malienne. Malheureusement pendant beaucoup d’années on n’a pas pu mettre en place une stratégie qui permettrait à la diaspora malienne de s’impliquer de façon efficace et efficiente dans le développement du secteur agricole de notre pays et de réduire ainsi le nombre de jeunes qui prennent le chemin de l’émigration clandestine. Nous avons eu des échanges fructueux avec le ministre en charge de l’Agriculture. Cette rencontre nous a permis d’exposer les difficultés que les Maliens de la diaspora rencontrent pour investir dans ce secteur » dira M. Haïdara. Avant d’annoncer que dans les jours à venir, la diaspora malienne, à travers le CSDM, compte mettre en place des mécanismes qui permettront d’accompagner nos autorités pour le développement de l’agriculture de notre pays. Puisque dans ce secteur, les potentialités sont énormes, surtout à l’Office du Niger. « Nous avons parmi les Maliens de la diaspora des personnes qui investissent déjà à l’Office du Niger, mais cela n’est pas suffisant. Nous voulons accroitre les investissements de la diaspora dans l’agriculture surtout à travers l’agropole. Mais pour cela nous avons besoin de l’accompagnement de nos autorités pour réduire les difficultés » a-t-il avancé.

Le  ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche a remercié et apprécié à sa juste valeur la démarche du CSDM. Il s’est aussitôt engagé à œuvrer pour permettre à la diaspora malienne de contribuer au développement agricole de notre pays.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here