Edito : Que veut l’imam Dicko ? … Etre président de la République

13

Dans un manifeste « pour la refondation du Mali », rendu public par voie de presse le 5 vendredi 5 février, l’imam Mahmoud Dicko entend « construire un nouveau pacte républicain entre tous les acteurs maliens ».

Ce texte, qui a fait la Une sur les réseaux sociaux, a suscité beaucoup de commentaires et de grilles de lecture, parce que simplement  le signataire, le contexte, les idées véhiculées intéressent les citoyens maliens.

D’abord, qu’est ce que c’est qu’un manifeste ? C’est une déclaration écrite et publique par laquelle un gouvernement, une personne, un parti politique ou un courant artistique expose un programme d’action ou une position, le plus souvent politique ou esthétique.

Là, le personnage central est bien l’imam Dicko. Ce n’est ni un parti, encore moins un gouvernement ou un courant artistique. Qu’est ce que Dicko expose ? Un programme d’action : Je m’engage à favoriser le dialogue entre tous pour nous réconcilier! Je m’engage à soutenir toute initiative en faveur du développement en faveur de notre jeunesse.

Il dit aussi vouloir porter la voix d’un nouvel élan d’émancipation, avant de préciser que « c’est un acte d’espoir et de paix ». Il jure la main sur le cœur qu’il n’a aucun agenda caché, ni ambition personnelle ou intérêt partisan.

L’imam persiste et signe qu’il est aux côtés de ses compatriotes et qu’il ne souhaite aucun projet de société autre que celui que les Maliens veulent pour eux-mêmes.

Comment pourrait-il réaliser ce rêve s’il n’était pas aux commandes ? Impossible !

Propulser et conduire des mouvements populaires ou insurrectionnels ne sont guère la solution. Le fait de dénoncer les dérives est louable, mais il ne permet point d’atteindre les objectifs que l’imam s’est assignés.

Si les déclarations de l’imam venaient du cœur avec une très grande sincérité et engagement patriotique, rien ne l’empêchera daller à la conquête de Koulouba. Son manifeste est très explicite, dans le contexte actuel, caractérisé par un malaise social et l’insécurité ambiante.

L’imam Dicko se pose en sauveur des maux que vit le Mali actuel. Pour prétendre réussir cette mission, il ne pourra compter sur personne, surtout qu’il s’était trompé en 2013 avec IBK. Idem pour ses compagnons récents du M5 – RFP, qui nourrissaient des « ambitions personnelles et égoïstes ».

En clair, « le sage » Mahamoud Dicko veut être président de la République. Que cela plaise ou pas ? Que cela dérange les politiques ou non ? L’imam entend diriger le Mali, mener cette action avec les maliens et le faire comme ils le veulent.

Voilà le contrat social, le nouveau, que le « Hahiz Alcourana » se prépare à signer avec les citoyens de son pays.

Faut-il le répéter ? L’imam Dicko ambitionne d’être président de la République, à en juger par son manifeste du 5 février.

Maintenant avec l’évolution de la situation sociopolitique, il pourrait reculer ou réaffirmer de façon claire et nette cette position. Sinon, aujourd’hui, il n’y a aucun doute qu’il nourrit la noble mission d’apporter la paix, la réconciliation et un mieux vivre au pays notamment la jeunesse. Cela n’est possible, à travers lui, qu’en se hissant à la tête du pays. Ayons le courage le dire ne pas nous cacher derrière les mots et d’appeler le chat, le chat.

Wa Salam.

El Hadj Chahana Takiou     

Commentaires via Facebook :

13 COMMENTAIRES

  1. Le débat contradictoire , que chacun défende son choix , la vérité apparaîtra et ceux qui sont mal intentionnés seront obligé de faire profil bas ! Les maliens ont besoin d’être informé et le choix sera évident !
    Que DIEU sauve le Mali !

  2. LES LEADERS RELIGIEUX ET POLITIQUES DEPUIS AVANT LES “INDEPENDENCES” SONT DES ENFANTS SOLDATS SORTIS DES ECOLES BIBLIQUES ET CORANIQUES, DEVENUS ADULTES ET ENEMIS DE LEURS NATIONS A LA SERVITUDE DES ARABES ET DES FRANCAIS, LES GENS DU LIVRE!

    🗿L ECOLE SUIT LA TECHNOLOGIE POUR FAIRE DES “ENFANTS SOLDATS” QUI RETOURNENT POUR MASSACRER LEURS PROPRES FAMILLES.
    L ISLAM ET LE FRANCAIS SONT NOS ENEMIS🗿

  3. L’imam Dicko se pose en sauveur des maux que vit le Mali actuel. Pour prétendre réussir cette mission, il ne pourra compter sur personne, surtout qu’il s’était trompé en 2013 avec IBK.

    Jusque là en tout cas, il a délibérément trompé le peuple à chaque fois que cela lui a été nécessaire pour ses ambitions personnelles. Pendant qu’il séchait les prières de sa mosquée pour faire des manifestations politiques à la place de l’indépendance, il a eu le culot de dire qu’il ne fait de la politique. Mais au regard de ce qui s’est déjà passé avec lui sur le plan de la confiance, on est tenté de croire que le pire est encore à venir. Un imam qui pousse la malhonnêteté jusqu’à faire ouvertement de la politique sans l’assumer, c’est le pire traitre en puissance qui puisse exister. Cela ne fait l’ombre du moindre doute.

    Pensées rebelles.

  4. Bonjour tous ; pourquoi après autant d’années de souffrance de notre peuple n’allons nous pas voter pour un programme vertueux et non pour le vouloir de quelqu’un qui est un humain qui peut se tromper .Si nous nous trompons en 2022 s’en est fait pour le MALI “que Dieu nous en garde” CHOIX d’un homme d’expériences , visionnaire , intègre , qui ne traine aucune ardoise , cet homme ou ces hommes existent très bien au MALI .

  5. Je ne vois aucun problème. Dicko a le droit de se présenter aux présidentielles. S il le fait. C est aux électeurs de lui montrer ses forces et ses faiblesses.
    Aw ka djo ka ladjè

    • Je ne vois aucun problème. Dicko a le droit de se présenter aux présidentielles.

      Le problème, c’est la malhonnêteté notoire et ses relents mensongers. L’imamat est sensé être aux antipodes des agissements politiques. D’où une crainte légitime de voir un habile calculateur se livrer à la manipulation des méninges de pauvres gens fallacieusement au nom de la religion, mais en réalité pour assouvir ses ambitions personnelles. Cela s’appelle l’arnaque politique !

      Pensées rebelles.

    • Tout à fait d’accord avec toi.
      CHAHANA veut fermer la porte à tout le monde pour accueillir ses amis notamment ceux qui ont permis à ses très proches d’avoir un boulot dans une banque de la place.

  6. LES MALIENS L’ATTENDENT A LA DECLARATION D’UNE VERITABLE CANDIDATURE. RIEN NE PRESSE ET IL Y A UNE TRANSITION QUE NOUS VOULONS VOIR D’ABORD S’ACHEVER AVEC LE SOUTIEND DE TOUS.

  7. 🙂🙂 Quel est le problème de ce Chahana ? Que DICKO veuille se presenter ou non à la présidentielle est son affaire ! Il a le droit de le faire. Nous, ce que nous lui reprochons est sa traîtrise qui contraste avec son rôle d’Imam. En tant que tenant de la morale collective, il ne devait pas montrer au peuple son coté traître.

  8. Il faut appeler un CHAT un CHAT,si c’est vraiment le CHAT.
    CHAHANA veut qu’on donne une qualification á une attitude qui n’a pas la qualité.
    Il faut préciser que L’IMAM MAHMOUD DICKO,contrairement á IBK ne s’est pas trompé pour “ses camarades recents du M5-RFP”puisque eux n’ont pas exercé le pouvoir.
    IL LES A PLUTÔT TRAHI CONSTATANT QUE CES MESSIEURS ET FEMMES NE PARTAGENT PAS SON INTENTION DE DIRIGER LE MALI PAR RAPPORT AUX PRECEPTS DU CORAN.
    On connait maintenant la méthode de DICKO.
    Pour ne pas perdre sa CREDIBILITÉ RELIGIEUSE,l’iman se cache derrière certaines personnes pour atteindre ses objectifs.
    Ça a commencé quand il a voulu être president du CONSEIL ISLAMIQUE DU MALI.
    Il s’est fait entourer par des jeunes dynamiques responsables des associations réligieuses,tous des milieux WAHABITES.
    À la tête de la structure qui répresente les MUSULMANS pour les activités de l’Etat,il s’est servi d’eux pour aider un HOMME POLITIQUE, IBK, à briguer la MAGISTRATURE SUPRÊME.
    Il a même transformé le HAUT CONSEIL ISLAMIQUE en un organe d’opposition au regime d’ATT.
    Il suffisait d’écouter les jeunes qui l’accompagnaient car lui faisait tout pour rester dans son rôle de l’IMAM des IMAMS afin d’empêcher le pouvoir de le viser.
    Il a pu seduire le CHERIF DE NIORO á le suivre,même son rival HAIDARA qui a préferé agir dans la discretion pour son candidat.
    Au pouvoir, il a perdu un à un ses jeunes.
    C’est pourquoi il parle de trahisons dans le manifeste.
    Constatant qu’Ibk ne va jamais respecter les engagements pris car trop liés aux français,DICKO décide de basculer dans l’opposition avant les élections presidentielles de 2018 espérant élire un fidèle,ALIOU DIALLO,à sa place.
    Pour ce projet,certains des jeunes refusent de le suivre.
    Après les élections, il engage un combat contre SOUMEYLOU BOUBEYE MAIGA qui est l’artisan de la reélection d’IBK contre principalement les religieux puisque ceux ci manipulent aussi pour empêcher l’élection de SOUMAILA CISSÉ dont ils pensent, á raison, que ce dernier va mettre fin á leurs activités permises par ATT et IBK.
    IBK se débarrasse de SBM pour faire plaisir à ses alliés naturels,mais incapables de satisfaire les engements pris à cause des français.
    Un PREMIER MINISTRE désigné par DICKO est nommé,mais l’engagement d’ISLAMISER L’ETAT MALIEN n’est pas respecté.
    MAHMOUD DICKO est encore versé dans l’opposition.
    Plusieurs de ces jeunes dont RAS BATH,dont on découvre qu’il s’est lié à DICKO sans l’aval des membres de son mouvement,refusent de le suivre.
    Même le CHERIF DE NIORO hésite á le suivre.
    C’est ainsi que,se sachant affaibli par le refus de plusieurs de ces jeunes de le suivre,il va se lier aux restes des HOMMES POLITIQUES opposés á IBK par l’entremise d’une association politique qui s’inspire de sa pensée.
    Il faut rappeler, à juste titre,que ce mouvement a été crée pour compenser le SOFT POWER du HAUT CONSEIL ISLAMIQUE dont il n’est plus le président.
    L’association avec les groupements politiques opposés á IBK était purement opportuniste.
    MAHMOUD DICKO s’est servi de ces groupements devenus M5-RFP á partir de la manifestation du 5 juin comme il l’a fait avec les jeunes WAHABITES afin d’atteindre son objectif.
    Il a tout fait pour garder son AUTORITÉ RELIGIEUSE afin d’être HYPOCRITEMENT au dessus de la melée comme s’il est toujours l’IMAM des IMAMS.
    Cette AUTORITÉ RELIGIEUSE lui permet de négocier avec IBK et les organisations internationales sans le comité stratégique du M5-RFP.
    Pendant que le comité stratégique exigeait le depart d’IBK, MAHMOUD DICKO esperait,qu’avec les pressions du M5-RFP,IBK va acceder à ses éxigenses d’ISLAMISER L’ETAT MALIEN.
    C’est pourquoi, un moment,KAOU JIM s’est désolisarisé de la strategie du M5-RFP de la DEMISSION d’IBK,il n’est revenu dans le combat que quand IBK a traité, á juste titre, MAHMOUD DICKO de terroriste puisqu’il partage leurs IDÉES.
    C’est pourquoi aussi après le COUP D’ETAT, il s’est engagé aux côtés des militaires sans le M5-RFP.
    On dit que les militaires ont révelé à certains membres du M5-RFP que MAHMOUD DICKO est contre la nomination d’un des membres du M5-RFP comme CHEF DE GOUVERNEMENT.
    AUCUN POUVOIR NE PEUT SATISFAIRE MAHMOUD DICKO TANT QU’IL INSISTE À FAIRE APPLIQUER SON PROJET D’ISLAMISER L’ETAT MALIEN.
    Le constat que les jeunes colonels se sont servis de lui pour affaiblir le M5-RFP explique le MANIFESTE DE MAHMOUD DICKO.
    Le dernier des jeunes,le plus fidèle,le beaux fils,a refusé de suivre MAHMOUD DICKO dans cette ultime bataille contre les militaires.
    Que KAOU JIM montre publiquement sa femme était plus adressé á MAHMOUD DICKO pour dire que sa fille ne partage pas de mener cette ultime bataille.
    C’est une insulte á l’intelligence de MAHMOUD DICKO de penser qu’il va se presenter aux élections présidentielles.
    MAHMOUD DICKO sait que s’il se présente aux élections présidentielles, c’est non seulement son AUTORITÉ RELIGIEUSE qu’il va perdre,mais surtout que les maliens vont plus voir le candidat des WAHABITES très décriés que L’HOMME RELIGIEUX RESPECTABLE.
    Il va être incapable pour lui de mener campagne dans certains endroits du MALI.
    Il va atteindre difficilement les UN POUR CENT puisque les IBKISTES,à commencer par CHAHANA,vont agir contre lui.
    Avec le manifeste MAHMOUD DICKO espère former UNE FORCE POLITIQUE autour d’un candidat CREDIBLE comme il l’a fait avec IBK en 2013.
    Il montre surtout son divorce avec les colonels puschistes,la “trahison”encore d’un autre jeune KAOU JIM.
    MAHMOUD DICKO sort très affaibli de cette collaboration avec les colonels puschistes.
    Le suivre pour tout homme politique serait un échec assuré.
    Il n’est plus CREDIBLE.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  9. Bien vu chahana,je suis tout à fait d’acco avec l’analyse que vous faites de ce <>,bravo.
    Enfin les masques tombent !

  10. Je suis d’avis de l’analyse de Chabane, faisons tres attention et conseillons bien Mr Dicko en y limitant ses ambitions voir la mesurer de sa talle et de son nineau.
    Etre Ambitieux de gerer un pays , n’est pas chos aisee , il risque de se tromper du combat c’est a ne pas faire la difference entre le peuple et la foule.
    Je ne pense pas si DIcko est soutenu par des cadres competents et serieux et meme les religieux serieux qui ont une bonne faculte d’analyse .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here